Toutes les fiches de culture

Fiche plantation asperge

Blanche, verte ou violette, l’asperge est une plante vivace qui se consomme un peu partout dans le monde.

Sa culture pérenne nécessite de la patience, car il faut attendre quelques années avant d’obtenir la première récolte.
La contrepartie c’est qu’il est possible d’en profiter pendant au moins une dizaine d’années, une fois cette étape franchie.

Véritable légume détox, l’asperge favorise la digestion et apporte de nombreux bienfaits santé.

Fiche plantation

Famille Asparagacées
Cycle Vivace potagère
Semis Mars-avril.
Récolte Avril à juin.
Sol Meuble, profond, bien drainé et riche. Sols argileux à éviter car ils favorisent les germes amers (turions).
Exposition Mi-ombre à ensoleillée
Hauteur 100 à 150 cm
Maladies Rouille, Rhizoctone violet
Voisinage propice Artichaut, basilic, tomate, laitue, oseille, concombre, cornichon, épinard, persil, piment, poivron, pois, poireau, radis, rhubarbe, pomme de terre, sauge.

Quelle est l’origine des asperges ?

Les origines de l'aspergeL’asperge est originaire d’Europe de l’Est et de l’Asie Mineure.Les Romains auraient commencé à la cultiver environ 200 ans avant notre ère tandis que les Grecs auraient continué de la collecter à l’état sauvage, pensant mieux bénéficier de ses vertus.

On la considérait, en effet, comme un remède contre le mal de dents, les piqûres d’abeilles, les troubles cardiaques ou encore l’hydropisie. Son jus de cuisson était même consommé pour ses propriétés aphrodisiaques.

Au XVIe siècle, la princesse italienne Catherine de Médicis ramène des asperges au futur roi de France, Henri II, qu’elle s’apprête à épouser. Au XVIIe siècle, le jardinier de Louis XIV trouve une méthode qui permet de cultiver le légume toute l’année.

Plus tard, les jardiniers français réussiront à obtenir des turions blancs en buttant les pieds des asperges, les empêchant ainsi de fabriquer de la chlorophylle.

Aujourd’hui, il existe de nombreuses variétés telles que :

  • Fileas F1, variété précoce cultivée pour donner des turions verts ou blancs ;
  • Lima, variété précoce et productive qui fournit des turions verts, bien charnus ;
  • Super Argenteuil, variété vigoureuse qui se distingue par ses turions blancs nacrés à la pointe rose…

Au total, plus de 85 variétés figurent dans le Catalogue européen.

Où pousse les asperges en France ?

Dans l’hexagone, l’asperge est essentiellement cultivée dans la région naturelle du Val de Loire mais aussi dans le Sud-Ouest, le Sud-Est et l’Alsace. Cultivée également dans la région Île-de-France, l’asperge dite d’Argenteuil fut créée en 1860 par un asparagiculteur appelé Louis Lhérault.


Comment faire pousser les asperges ? Semis et plantation.

Trois années de culture sont nécessaires pour obtenir des asperges, si vous choisissez le semis, contre deux ans, si vous optez pour la plantation de griffes.

De mars à juin, semez vos graines en pépinière dans une terre légère et riche. À l’aide d’une fourche-bêche et d’un râteau, préparez la terre préalablement enrichie de matière organique.

Plant d'asperge qui sort de terre
Respectez une distance de 10 cm entre les graines et 30 cm entre les rangs. Enfoncez les graines à 1 cm de profondeur et arrosez en pluie fine.

Placez un tuteur tous les mètres pour marquer l’emplacement de vos plantations, car dans les 2 années suivantes, vous ne récolterez pas de turions et devrez attendre que les plants se développent.

En fin de saison, il faut couper et brûler les fanes desséchées. Au printemps suivant, ce sera le moment de repiquer les plants d’asperges devenus « griffes », c’est-à-dire des touffes de racine.

Les asperges passent par plusieurs couleurs lors de leur croissance. Lorsque les turions sortent de terre, ils sont d’abord violets, puis verts et finissent par se transformer en longue plante vivace. Pour conserver leur couleur blanche, il faut les planter dans une butte de terre, à l’abri de la lumière.

Combien d’asperges par griffe ?

Dès que les pointes sortent de terre, les asperges sont prêtes à être ramassées.

Griffe d'aspergeCe sont à partir des racines, appelées « griffes », que les turions émergent. Il faut alors les récolter avant qu’ils ne se transforment en tiges. Pour accélérer la production, il est possible de placer des tunnels de plastique ou de verre dès février.

Les pieds mâles offrent des turions plus petits, mais avec un meilleur rendement. Pour garder des rhizomes productifs dès la première année de récolte, il est préférable de ne pas prélever plus de deux asperges par plant. Utilisez une gouge afin de ne pas blesser ces derniers.

L’année suivante, vous pouvez en collecter davantage. Il est alors possible de récolter entre 500 et 600 g par pied. Pensez à laisser environ 40 % de turions, correspondant à 3 ou 4 par touffe, afin que les plants puissent se régénérer pour la récolte suivante.

Que planter à côté des asperges ? Quelles associations ?

Afin d’optimiser l’espace la première année de plantation, il est possible de planter de l’ail, de l’échalote, de l’oignon ou des poireaux entre les rangs d’asperges.

L’asperge s’associe parfaitement avec la pomme de terre, la roquette ou la laitue. Elle s’accorde aussi avec le persil qui lui confère une meilleure vigueur et productivité.

Néanmoins, gardez à l’esprit que cette plante potagère vivace occupe beaucoup d’espace, car elle peut mesurer jusqu’à 90 cm de diamètre et 1,50 m de hauteur !

Aspergeraie
Une plantation d’asperges peut produire pendant environ une dizaine d’années, si elle est bien entretenue.

C’est pourquoi une parcelle lui est généralement dédiée : l’aspergeraie. Dans ce cas, on évite de placer d’autres plantes à proximité. Cela évite de fragiliser les racines lorsque l’on doit passer le motoculteur dans le potager, par exemple. En outre, les plates-bandes d’asperges s’avèrent décoratives et peuvent constituer une haie naturelle.


La récolte : quand ramasser les asperges ?

Il faut attendre trois ans avant de procéder à la récolte, au risque de compromettre la bonne croissance de la plante par la suite, si cela n’est pas respecté.

Asperges fraîchement récoltéesRepérez les plants les plus productifs et développés qui présentent au moins 5 turions, mâles et femelles confondus.

Les tiges choisies doivent mesurer au moins 1,50 m. Utilisez une gouge pour couper les asperges lorsqu’elles ont atteint environ 15 cm.

Pour récolter les baies des asperges, il faut attendre qu’elles soient bien rouges. En général, elles sont mûres dès le mois d’octobre</strong>, voire novembre.

Les feuilles d’asperges sont alors jaunes et sèches. Suivez ensuite ces différentes étapes :

  • suspendre les tiges contenant les baies dans une pièce fraîche et ventilée ;
  • retirer la pulpe des graines ;
  • laver puis sécher les graines à l’ombre ;
  • les placer dans une enveloppe à l’abri de l’humidité.

Les graines conservent leur pouvoir germinatif entre 5 à 7 ans.


L’entretien, ennemis et maladies.

Quelques binages et un arrosage par temps sec uniquement permettent d’entretenir le terrain. Après la récolte printanière, les asperges développent de hautes tiges munies d’un feuillage vaporeux. Au début de l’automne, il est important de les couper et de les brûler afin de supprimer tout risque d’éventuels parasites ou maladies.

Ne coupez pas ces tiges trop tôt, au risque que les réserves nutritives des racines n’aient pas le temps de se restaurer. Veillez également à apporter de la fumure en surface pour favoriser la future production.

Passer un coup de binette permet de briser la croûte superficielle du sol.

Les principaux ennemis de l’asperge

  • La mouche de l’asperge : elle creuse dans les tiges et provoque dessèchement et recroquevillement des feuilles. Pour s’en débarrasser, il convient de retirer et brûler les parties atteintes.
  • Le criocère : la larve de ce coléoptère ronge le feuillage de la plante. Pour l’éliminer, il faut procéder de la même manière que pour la mouche de l’asperge.

Quels sont les bienfaits de l’asperge ?

Diurétique et peu calorique, l’asperge est composée à 90 % d’eau. Elle contient des fibres dont de l’inuline, un prébiotique efficace pour améliorer la digestion, réguler la glycémie et lutter contre le vieillissement de la peau.

Les bienfaits de l'aspergeComme le corps digère lentement les fibres alimentaires, les asperges procurent un effet de satiété, utile pour diminuer les envies de grignotage entre les repas.

C’est une très bonne source de folate, une vitamine essentielle pour les femmes allaitantes ou enceintes. Elle est également riche en vitamines B9 et vitamine K.

Sa richesse en anti-oxydants contribue à prévenir de nombreuses maladies et favorise une bonne circulation sanguine. Sa teneur en bêta-carotène joue un rôle majeur dans la préservation de la vue et renforce le système immunitaire.

Si vous souffrez d’insuffisance rénale, évitez toutefois de consommer des asperges, car les aliments riches en potassium sont plus difficiles à digérer. Cette contre-indication s’applique aussi aux personnes sous traitement anticoagulant. En effet, elles doivent également limiter leurs apports en potassium afin de ne pas compromettre le traitement en cours.