Toutes les fiches de culture

Rhubarbe

Venue des grands froids de Sibérie, la rhubarbe s’adapte à nos jardins pour une récolte annuelle de ses délicieuses tiges. Ses belles fleurs blanches en grappe resplendiront dans votre jardin, ses pétioles savoureux raviront votre palais et ses feuilles macérées en purin vous offriront un répulsif naturel et sain pour l’ensemble de vos plantations !

Fiche plantation

Famille Portulacées
Cycle Vivace
Semis Mars à Avril
Plantation Avril et septembre
Récolte Avril à octobre
Exposition Mi-ombre
Sol Profond, riche et ameubli.
Entre les plants 1 m
Entre les lignes 1 m
Graines Rhubarbe Victoria Bio

La rhubarbe : une racine miraculeuse venue de loin

Pétioles de rhubarbeLa rhubarbe est une plante sibérienne cultivée depuis plus de 3000 ans en Asie. Connue pour ses vertus médicinales, cette étrange racine entre en Europe par la Grèce, en plein cœur de l’Antiquité. Son nom d’origine rhabarbarum ou « rhubarbe barbare », rappelle ses origines lointaines. Longtemps considérée comme toxique, on n’en consomme aujourd’hui que les tiges ou pétioles.

Quelle que soit la variété observée, la rhubarbe est une plante vivace imposante qui peut croître jusqu’à 150 cm de haut et posséder une circonférence de plus d’1 m. Elle est ornée d’immenses feuilles vertes en forme de cœur, nervurées et épaisses. Sa floraison en grappes hautes blanches ou teintées de vert arrive au printemps.

Pour distinguer les variétés de rhubarbe, intéressons-nous à leur effet en bouche :

Rhubarbes à saveur douce et à tiges rouges

  • Valentine
  • Framboozen Rood
  • Sutton Seedless

Rhubarbes à acidité moyenne

  • Mikoot
  • Red champagne

Rhubarbes acides à tiges vertes

  • Goliath
  • Mira

La rhubarbe : toxique ou bénéfique pour la santé ?

La rhubarbe serait-elle toxique ? D’étranges rumeurs d’empoisonnement après avoir consommé le limbe (ou feuilles) de rhubarbe circulent à travers les âges. Pourtant, aucun composant naturel n’a pu être désigné comme coupable. Serait-ce l’acide oxalique ? Ce serait surprenant, dans la mesure où les épinards en contiennent en plus grande quantité et que nous les mangeons sans problème.

Quoiqu’il en soit, la rhubarbe (limbes comme tiges) enrichit votre compost et stimule la décomposition : ce n’est donc pas toxique pour les décomposeurs qui s’y nourrissent.
La rhubarbe est peu calorique, riche en calcium et riche en fibres. Elle contient de nombreux minéraux et vitamines. On y trouve notamment :

  • vitamines C, B9, Bêta-Carotène
  • potassium
  • calcium
  • iode (oligo élément)

Les bénéfices de la rhubarbe sur votre santé

Sa composition générale en fait un « fruit » bénéfique pour la santé :

  • réduit le « mauvais » cholestérol (LDL)
  • régule la fonction intestinale
  • agit contre les radicaux libres (propriété antioxydante)
  • coagule le sang
  • favorise la formation et la solidification des os et des dents
  • diminue les phénomènes d’oxydation et d’inflammation

Comment faire pousser de la rhubarbe ?

La rhubarbe est une plante vivace qui prend beaucoup de place. La planter dans votre potager est donc doublement une mauvaise idée :

  • elle privera de place et de soleil vos autres plantations;
  • étant pérenne, le carré dans lequel elle se trouve ne sera jamais bêché en fin de saison;

Rhubarbe qui pousse

Nous vous recommandons donc de faire pousser votre rhubarbe dans un autre endroit de votre jardin, au soleil ou à la mi-ombre, dans un sol riche et humide.

Un « éclat » ou un semis ?

Si la plantation de la rhubarbe par le semis est possible, il reste peu fréquent. Votre rhubarbe aura plus de chance de pousser et de produire si vous plantez en pleine terre les racines, appelées « éclats ». Pour planter des éclats de rhubarbe :

  • creusez des trous larges et profonds
  • espacez vos trous de 1,20 m à 1,50 m
  • rendez votre sol meuble en y intégrant une grosse quantité de compost ou de fumure riche en minéraux
  • enfoncez les yeux (bourgeons) à environ 8 cm de profondeur
  • recouvrez de terre et de paille, tassez et arrosez abondamment

Calendrier de plantation

La rhubarbe se place en pleine terre à l’automne. C’est le moment où la plante perd son feuillage, développe son système racinaire et absorbe un maximum de fraîcheur. Rappelez-vous que la rhubarbe vient de Sibérie, pays où les températures hivernales sont extrêmement basses. Plusieurs semaines de grand froid (-5 °C à -40 °C !) favoriseront une repousse saine au printemps.

Pendant l’été, la plante ne réclame aucun soin particulier, si ce n’est un léger arrosage de sa terre. Enfin, ajouter du compost riche en minéraux à sa racine une fois par an renforcera la pousse de votre rhubarbe.


Un entretien patient pour une récolte tardive

Pour cultiver la rhubarbe, il faut de la patience. Passé les 2 premières années où vous prendrez soin de votre plante sans en cueillir les pétioles, vous pourrez profiter de votre production. En effet, c’est au cours de la 3e année que votre rhubarbe aura développé un système racinaire solide et que la récolte ne la mettra pas en péril.

Récolte rhubarbeSi la rhubarbe peut vivre jusqu’à 20 ans, il arrive qu’elle montre des signes de faiblesse au bout de 5 ans. Au premier signe, n’hésitez pas à la déplanter, à la diviser et à la replanter à un nouvel endroit, en suivant le même principe que lorsque vous l’aviez plantée la première fois.

La récolte, à partir de la 3e année, se réalise à la fin printemps, quand les feuilles sont nombreuses, larges et épanouies. Au moment venu, prenez garde à ne récolter que 2/3 des pétioles de rhubarbe, afin de laisser à la plante suffisamment de tenue pour poursuivre sa croissance. L’usage d’un couteau n’est pas recommandé : il risque de lui infliger des blessures dans lesquelles viendront se développer des maladies.


Maladies et parasites de la rhubarbe

D’une manière générale, la rhubarbe doit être protégée de la chaleur, qu’elle supporte très mal.
Cependant, la rhubarbe n’est pas sujette à de nombreuses maladies. Peu fragile, elle doit toutefois être préservée de la rouille et de certains champignons comme le Verticillium. Ce dernier s’attaque aux racines et les décompose. Atteinte de ce champignon, votre plante meurt en quelques semaines.

Voici quelques astuces et remèdes pour lutter contre les champignons et les parasites comme la limace et les escargots :

  • déplanter et replanter à un nouvel endroit
  • éviter d’arroser le soir
  • ramasser les intrus venus dévorer vos plantes de préférence le soir, car l’humidité les fait sortir
  • asperger de répulsif naturel à base d’ail, de thym ou encore d’absinthe
  • recouvrer votre plante d’un filet
  • pulvériser du purin d’ortie ou du soufre les feuilles attaquées par la rouille

La rhubarbe protège les abeilles !

Si la rhubarbe mérite quelques soins, elle est quant à elle une véritable protectrice des abeilles. En effet, l’acide oxalique que renferment ses feuilles est mortel pour le varroa, ce parasite bien connu des abeilles. En laissant vos abeilles manger quelques feuilles de rhubarbe, vous leur permettez de préserver leur colonie de ce parasite.


De la rhubarbe dans vos assiettes

Compote rhubarbe et pomme
Compote rhubarbe et pomme.

Si la rhubarbe est classée parmi les légumes – toutes plantes dont l’un des composants (feuille, tige, tubercule…) est cultivé pour être consommé – elle est souvent assimilée à un fruit chez nos amis les cuisiniers.

Et en effet, le goût sucré et acidulé de la rhubarbe se prête parfaitement aux desserts !

Compote, tarte, clafoutis, confiture, coulis, soupe, eau de rhubarbe, granité et glace, roulé fraise-rhubarbe, tiramisu, muffin rhubarbe-poire ou encore en sucré-salé comme le gratin de rhubarbe et quinoa : vous avez l’embarras du choix parmi toutes les recettes existantes !

Je vous propose ma recette facile de compote rhubarbe et pommes


À quoi sert le purin de rhubarbe ?

Le purin de rhubarbe est un répulsif naturel contre les insectes et en particulier contre les pucerons. Obtenu avec la macération de feuilles de rhubarbe dans de l’eau pendant 3 jours, le purin de rhubarbe se filtre, puis se pulvérise sur tout type de plantes victimes de pucerons.

Protégez ainsi vos rosiers, vos arbres fruitiers, vos arbustes à fleurs, vos plantes potagères et surtout vos fraisiers !