Pour germer dans les meilleures conditions possibles et donner un peu plus tard une belle récolte de légumes, les graines potagères ont des besoins spécifiques pour leur croissance et cela passe bien évidemment par une température idéale du sol. Cette température optimale du sol est primordiale pour les semences et varient d’un semis à l’autre.

En effet, une graine qui est originaire de nos latitudes supportera bien mieux le froid qu’une graine qui provient de pays plus chauds. On organise donc ses semis en fonction de l’augmentation des températures tout au long de la saison.

Comprendre les principes de la germination

Faire germer une graine dans les règles de l’art demande quelques connaissances sur le processus de germination. Il ne suffit pas de réaliser des semis et de planter des graines dans la terre ou directement dans le sol du potager ou du jardin pour avoir une belle récolte de légumes, de fruits et d’herbes aromatiques.

Il faut avant tout veiller à respecter une température idéale ainsi qu’un apport hydrique et lumineux adapté à chaque plante.


Les bonnes conditions de germination

Pour faire germer une graine, il lui faut bien sûr de l’eau, de l’obscurité mais également de la chaleur. Toutes les graines n’ont pas la même température optimale pour germer correctement.

Quand elle est trop basse, la germination ne commence qu’à partir du moment où la terre se sera réchauffée. Si vous faites vos semis dans une terre trop froide la durée en sera donc rallongée.

Plus une germination est longue, plus les graines s’exposent au risque de pourrissement. Et si les semis sont déjà en pleine terre plutôt qu’à l’intérieur de la maison ou sous serre, les nuisibles seront tentés de s’en faire un festin.

Comprendre les bonnes conditions de germination
Comprendre les bonnes conditions de germination.

Les différentes étapes de la germination

Les graines sont des organismes vivants. Elles sont entourées d’une enveloppe appelée « tégument » qui protège un « embryon » qui fait office de réserve de nourriture pour la future plante.

Quand la graine est mise en terre à la température parfaite pour sa germination, le tégument se ramollit et l’embryon entame sa croissance.

Le germe peut alors sortir quand le tégument s’est ouvert et on aperçoit les premières petites feuilles qui ont la responsabilité d’aller capter la lumière. Pendant ce temps, le système racinaire de la plante se développe.

Ne commencez pas vos semis en intérieur trop tôt dans la saison et surtout pas en hiver. Ce serait contre-productif d’avoir des graines qui ont germé alors que la température du sol n’est pas encore idéale pour que vous puissiez planter vos différentes variétés de plantes dans votre jardin ou votre potager.

La température de germination

L’erreur communément commise est de confondre température de l’air et température du sol. On peut facilement se tromper surtout au début du printemps quand les rayons du soleil commencent à réchauffer l’atmosphère. On se dit qu’il fait beau et l’appel du potager et du jardin se fait sentir mais il ne faut pas oublier que la terre est encore bien froide et le risque de gel bien présent.

Pour ne pas vous tromper, je vous conseille de vous procurer un thermomètre qui s’enfonce dans le sol et qui vous permettra de connaître précisément sa température car il est primordial de ne pas planter vos semis trop tôt.

Dès 7°C à 8°C, vous pourrez semer :

  • Ail
  • Échalote
  • Pois
  • Fève
  • Laitue
  • Radis

De 10°C à 12°C :

  • Betterave
  • Brocoli
  • Chou de Bruxelles
  • Chou fleur
  • Chou vert
  • Endive
  • Maïs
  • Navet
  • Oignon
  • Poireau
  • Blette
  • Persil

À partir de 13°C :

  • Cerfeuil
  • Cardon
  • Fenouil
  • Haricot

À partir de 15°C :

  • Céleri
  • Concombre
  • Courge
  • Courgette
  • Potiron
  • Melon
  • Poivron
  • Piment
  • Tomate
  • Pomme de terre
  • Basilic
  • Ciboulette
  • Coriandre
  • Oseille

L’arrosage des graines germées

L’arrosage des graines germées est une étape primordiale. En excès, l’humidité trop importante fera pourrir les semences et votre récolte sera réduite à pas grand-chose voire à rien tandis qu’un manque d’eau empêchera les plantes de développer leurs racines et annihilera leur croissance. Pour les semis en intérieur, le risque est moindre puisque c’est vous qui arrosez vos graines et non la pluie.

Soyez vigilant à l’emplacement de vos semis en intérieur.

La lumière des beaux jours est une source de chaleur qui, lorsque les semences sont disposées derrière une fenêtre, fait augmenter les températures et peut causer un assèchement des plants et de la terre. Veillez toujours à ce que le terreau de vos semences soit humide mais pas gorgé d’eau.

Bon à savoir : c’est bien la terre et le sol des semis qu’il faut arroser et surtout pas les feuilles qui encourent un risque important de prolifération de champignons.


Toutes les graines ont-elles besoin de lumière pour germer ?

Si la plupart des graines potagères doivent être protégées à l’abri de la lumière pour débuter leur processus de germination, d’autres comme celles de la laitue, du brocoli ou du chou fleur par exemple ont besoin de lumière, qu’elle soit artificielle ou issue des rayons du soleil.

Pour germer dans les meilleures conditions, ces semences doivent donc être plantées à moins d’un centimètre de profondeur lorsque vous préparerez vos semis. Vous pourrez les recouvrir d’une bâche plastique les jours de pluie ce qui les protégera également des insectes.

La germination des graines
La germination des graines.

Quels est le temps de germination des légumes ?

Le temps nécessaire aux légumes pour germer dépend des variétés de semences et va de 2 jours pour les plus rapides à plus de 20 jours pour les plus lentes. Parmi les graines potagères qui ont un temps de germination le plus court, on peut citer la tomate, le haricot, le melon, la betterave, les choux, le concombre, la courgette, le cresson, l’épinard, la laitue, le navet, le potiron, le radis, la roquette et le tournesol.

Les graines de carotte, de céleri, de blette, de fève, d’oignon, de panais et de poireau ont une durée de germination plus importante pouvant aller jusqu’à plus de 20 jours.

Bon à savoir : Avant de procéder aux semis et de planter ses graines potagères, il faut avant tout leur offrir de bonnes conditions de conservation en les stockant à l’abri de la lumière et de l’eau.


Peut-on accélérer le processus de germination ?

Afin d’ accélérer le processus de germination de vos graines, vous pouvez installer vos semis à l’intérieur ou sous serre. Avec une température constante et une protection contre le froid et le gel, vos semences pourront germer en toute tranquillité.

Certaines graines, à l’instar des différentes variétés de courges et de haricots, peuvent être incisées pour augmenter la vitesse de germination.