Toutes les fiches de culture

Le concombre

Membre éminent de la grande famille des cucurbitacées, le concombre est apprécié pour son côté rafraîchissant et croquant en été. Avec quelques bons soins, il est assez facile à cultiver.

Fiche plantation

Famille Cucurbitacées
Cycle Annuel
Semis Avril à juin
Plantation Avril à juillet
Récolte Juillet à septembre
Rendement 2 kg/m²
Exposition Ensoleillée
Sol Riche en humus, culture sur fumier
Entre les plants 60 cm
Entre les lignes 120 cm

Origine et variétés de concombre


Une origine himalayenne

A priori né au pied de l’Himalaya, le concombre aurait été cultivé dès 5000 ans avant JC. Ensuite, il passe les frontières de la Chine et du Moyen-Orient avant d’arriver sur le bord du Nil où les Égyptiens le cultivaient, l’offrant entre autres à leurs Dieux. Plus tard, les Grecs et les Romains mettent le concombre à leurs menus.

variétés de concombreEn France, on en consomme dès le IXe siècle, Charlemagne le retenant même parmi les plantes cultivées dans chacun de ses domaines.

Quant à Louis XV, il en raffolait. Même si à cette époque, le concombre présentait une certaine amertume qui a aujourd’hui été gommée.

Depuis la seconde guerre mondiale et le travail de sélection des Hollandais, la consommation du concombre s’est largement démocratisée.

Les variétés de concombre

Deux principales variétés peuvent être cultivées sous notre climat :

  • Le concombre hollandais est long avec une écorce brillante. Il n’est pas amer. On distingue le Vert long maraîcher, le Vert long anglais ou le Loustik.
  • Le concombre épineux est plus court et présente une peau rugueuse. Il ressemble beaucoup à un cornichon. Il est surtout apprécié dans le sud de la France. Le Marketer est très précoce et le Généreux plus rustique.

Les bienfaits nutritionnels du concombre

bienfaits du concombreTrès riche en eau (96 %), le concombre est surtout apprécié pour son aspect désaltérant et rafraîchissant. Il est de fait très peu calorique.

Le concombre est également reconnu pour sa forte teneur en vitamines A, B, C, E et K et en minéraux, en particulier le potassium, le magnésium et le phosphore.

Toutes ces vitamines et minéraux étant concentrés dans la peau, il est conseillé de la manger.

Parce qu’il contient de l’acide caféique, il est également idéal contre le gonflement des paupières.


Comment semer et planter le concombre ?

Sachant que le concombre est plutôt du genre frileux, il préfère les emplacements bien ensoleillés. Quant au sol, il doit être léger, riche et chaud. N’hésitez pas à rajouter du compost.


Du semis…

En matière de semis de concombre, deux solutions s’offrent au jardinier. Soit vous semez les graines de concombre à l’intérieur dans de petits godets remplis de terreau à partir de la mi-avril, soit vous semez en pleine terre à la mi-mai, une fois que tout risque de gelée est écarté. Il faut cependant attendre que le sol soit bien réchauffé.

Pour les semis en godets, ne mettez qu’une à deux graines par poquets et gardez la plus robuste. Une fois que la plante compte au moins deux feuilles, il est possible de repiquer… s’il fait suffisamment chaud.

En pleine terre, semez à 5 cm de profondeur, tous les 50 cm. Creusez de petites cavités et mettez trois à quatre graines afin garder le plant le plus développé.


…à la plantation

Si vous avez semé à l’intérieur, il vous faut repiquer vos plants de concombre tous les 50 à 60 cm dès la mi-mai, lorsque le sol est bien chaud. Creusez de petites cuvettes autour du plant pour favoriser l’arrosage.
Et n’hésitez pas à ajouter du compost.


L’entretien et la récolte des concombres

entretien des concombresLes concombres étant des plantes grimpantes, ils peuvent être palissés sur un grillage ou des tuteurs. Mais vous avez aussi la possibilité de les laisser ramper si vous avez suffisamment de place (au moins 2 m² par pied).

L’arrosage sera régulier et abondant, surtout en période de sécheresse. Arrosez uniquement le matin ou le soir, jamais aux heures chaudes.

Pour augmenter la production, il est possible de pincer les concombres lorsque le plant est pourvu de 4 vraies feuilles. Il suffit de tailler au dessus de la deuxième.

La récolte intervient en août-septembre. Vous facilitez le développement des concombres, n’hésitez pas à les protéger dans des bouteilles en plastique coupées aux deux bouts. N’attendez pas que le concombre devienne jaune pour le ramasser.


Les ennemis et maladies du concombre

Le concombre est très sensible à l’oïdium. La seule prévention consiste à ne pas mouiller les feuilles lors de l’arrosage. On peut aussi agir avec du soufre en poudre dans une coupelle au pied des plants.

Le mildiou qui peut également toucher les plants de concombre se traite de la même façon.

Les limaces et escargots sont également très friands des jeunes plants, tout comme les pucerons. Les appâts au phéramol éloignent les premiers ravageurs, les larves de coccinelles les deuxièmes.


Du jardin à l’assiette, que faire avec des concombres ?

Le concombre se consomme essentiellement cru, coupé en rondelles, en cubes, en bâtonnets, en billes, en tagliatelles…

cuisiner les concombresVous pouvez réaliser un tzatziki avec du concombre râpé mélangé avec du yaourt à la grecque, de l’huile d’olive et du vinaigre, de l’ail et de l’aneth.

Le concombre se consomme également cuit. La cuisson doit être courte, à la poêle pendant 2 à 3 minutes, à l’eau bouillante pendant 2 minutes, à la vapeur pendant 8 minutes.

Il peut ensuite être accompagné de tomates, d’épices, d’herbes aromatiques… ou être servi avec une viande blanche ou un poisson.

Le concombre se prépare aussi en soupes, chaude ou froide, en smoothie et s’intègre de plus en plus à des cocktails, alcoolisés ou pas.

Vos questions, nos réponses


Pourquoi ne faut-il pas manger du concombre le soir ?

Le concombre peut se montrer indigeste de par la présence de graines donc il faut éviter de le consommer le soir.

Vous pouvez toutefois le manger si vous supprimez les graines. En revanche, le faire dégorger dans le sel ne sert à rien si ce n’est à supprimer les minéraux.

Est-ce que la peau du concombre se mange ?

Comme nombre de légumes, tous les bienfaits sont concentrés dans la peau.

Assurez-vous que la culture soit sans pesticide et consommez la peau des légumes bio. Veillez également à bien les laver avant.

C’est la cas pour le concombre dont la peau est bourrée de composés phénoliques aux propriétés antioxydantes prouvées.