Un potager surélevé, c’est quoi au juste ?

Le jardin surélevé peut se définir comme un jardin hors-sol, cultivé en hauteur, dans lequel la terre est retenue par un bac d’une hauteur variable.

Il y a quelques décennies, un potager ne se concevait qu’en larges parcelles où s’alignaient une multitude de variétés de légumes, de plantes aromatiques, et des petits fruits. On a tous en mémoire le jardin d’un grand-père ou d’un grand-oncle, amoureusement cultivé, où il passait une grande partie de ses journées, labourant, bêchant, binant, ratissant sans relâche. Avec l’expansion des villes, les surfaces cultivables ont rétréci, tout comme le temps consacré au jardin.

le potager surélevéEt puis, le potager est entré au sein même des villes via le développement du concept de carré potager imaginé en 1976 par Mel Bartholomew, un ingénieur américain.

Aujourd’hui, les carrés potagers ne sont plus forcément carrés mais l’idée du jardin surélevé a fait son chemin.

Pratique, ergonomique, il permet de cultiver quelques légumes, plantes aromatiques et fraises sur une surface réduite, presque partout. On vous dit tout sur ces jardins surélevés et leurs avantages : comment les fabriquer ? où et quand les installer ? Quelle terre y mettre et quels légumes y cultiver ?

Un potager aux formes variées

Directement inspiré par le potager au carré qui, originellement est structuré en 16 petites cases, le jardin surélevé est moins rigoureux dans sa forme et sa conception.

Il peut être carré, rectangulaire, rond pour ceux qui ont envie de fantaisie, construit en escalier sur plusieurs niveaux… l’essentiel étant que les planches des cultures soient rehaussées par rapport au sol. En allant encore plus loin, le jardin dit en trou de serrure ou keyhole garden est aussi un jardin surélevé avec compost intégré.

Idéal sur un sol ingrat

potager surélevé pour sol ingratpotager surélevé pour sol ingratAinsi, les légumes, aromatiques et petits fruits prennent de la hauteur. Ce type de potager est particulièrement adapté pour tous ceux qui disposent d’un terrain pauvre, sec, caillouteux, trop argileux donc compact, trop sableux donc trop drainant, en bref un sol ingrat où toute culture devient difficile et souvent synonyme d’échec.

Avec un potager surélevé, on offre aux plantes potagères une terre adaptée, plus riche, retenue le plus souvent par des planches de bois, voire des plessis d’osier ou de noisetier, résistants et très esthétiques, ou encore des pierres sèches, des parpaings, du béton… Le meilleur et le plus pratique à mettre en œuvre étant le bois.


Les avantages à faire prendre de la hauteur à son potager

Pour beaucoup, cultiver un potager surélevé est une obligation face à un sol trop pauvre ou une surface trop réduite pour envisager un jardin en parcelles séparées par des allées.

Pour autant, le potager en hauteur peut aussi être conçu pour d’autres raisons, peut-être moins rationnelles, mais tout aussi valables. Car faire un potager hors-sol recèle de nombreux avantages tant du point de vue cultural que physique ou pratique :

  • La terre est moins basse ! En effet avec un jardin surélevé, vous gagnez en confort de travail puisque vous devez moins vous baisser. Et c’est votre dos qui risque de vous remercier ! Le potager en hauteur est en effet beaucoup plus ergonomique. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle il est souvent installé pour donner la possibilité aux personnes âgées ou aux personnes à mobilité réduite de jardiner. Suivant la profondeur de votre carré potager, vous pourrez jardiner assis, à genoux ou même debout. En revanche, réfléchissez bien à sa largeur qui, en général, n’’excède guère 1.20 m afin de vous permettre d’atteindre les cultures du centre à bout de bras.
  • Le jardin en hauteur est isolé par un bac qui fait barrière aux mauvaises herbes traçantes et aux adventices qui vous empoisonnent votre vie de jardinier. Certes, il y en aura quelques-uns mais moins que dans un jardin conventionnel. C’est autant de corvées de désherbage et de binage éliminées. De même, ce bac se veut efficace contre les taupes ou les campagnols qui aiment baguenauder dans vos parcelles.
  • De par la configuration du jardin en hauteur, la terre se réchauffera plus vite au printemps grâce aux premiers rayons du soleil. Il est donc possible d’y faire des semis plus tôt qu’en pleine terre. De même, le substrat est plus aéré, plus léger car non soumis aux piétinements et donc plus drainant. L’eau de pluie y pénètre mieux car le sol n’est pas soumis aux écoulements.Et la terre est maintenue.
  • Le potager surélevé peut s’installer partout, sur un sol ingrat ou une pelouse mais aussi sur un sol non terreux, par exemple dans une cour ou sur une terrasse, voire un balcon. Dans ces dernières configurations, il faudra installer une bâche pour contenir la terre. Sinon, elle n’est pas nécessaire sur un sol terreux. Au contraire.
  • Le dernier atout du potager surélevé est esthétique. Si vous soignez votre contenant, ces potagers en carré s’avèrent très jolis, par exemple entourés de jolies allées engazonnées où vous pourrez circuler sans difficulté. Si vous fabriquez ou vous procurez un bac en bois ou en plessis, votre espace extérieur gagne en charme et en authenticité. Les autres matériaux s’intègrent bien dans un extérieur contemporain.

Potager surélevé et potager sur pieds, deux usages différents

Le potager sur pieds est par définition surélevé par des pieds qui l’isolent donc du sol. On est bien dans une culture hors-sol mais le potager sur pieds pourrait plus facilement être comparé à une grande jardinière, un bac ou un gros pot.

exemple de potager sur piedsEn revanche, il a un avantage de taille, c’est justement sa taille. Il est en effet surélevé de 80 ou 90 cm pour pouvoir jardiner assis ou même debout.

Les potagers sur pieds sont en fait les plus adaptés au jardinage en ville car ils peuvent être installés sur une terrasse ou un balcon alors que c’est plus difficile (mais possible) pour un carré potager en hauteur.

La surface cultivable est forcément plus réduite de par le poids que représente la terre mais il est tout de même intéressant pour y disposer d’herbes aromatiques, de salades, de radis ou de tomates à portée de main.

En revanche, la terre qui remplit un potager sur pied n’est pas en contact direct avec le sol donc elle ne bénéficie pas des bienfaits des petites bêtes, vers de terre ou coléoptères, qui la peuplent, la nourrissent et l’enrichissent.


Où et quand installer votre carré potager ?

La meilleure période pour installer votre potager surélevé est l’automne car le substrat dont vous aurez garni votre bac aura le temps de vivre. La petite faune s’y développera avant les premiers semis et plantations. Mais vous pouvez aussi mettre en place votre carré potager au printemps. La terre sera ainsi légère et très aérée pour accueillir vos plantes potagères.

L’emplacement doit être choisi avec soin. Pour se développer et fructifier, les plantes ont besoin de nutriments et d’eau mais aussi de soleil. Le carré potager disposera donc d’un ensoleillement au moins 5 à 6 heures par jour.

Préservez-le aussi des vents très forts et mettez-le près d’une source d’eau afin de faciliter les arrosages.

Choisissez aussi un emplacement bien plat pour que la terre ne passe pas entre les planches ou exerce une pression trop grande au risque de tout casser.

Voici mon article pour choisir au mieux votre emplacement :
Choisir l’emplacement de son carré potager !


Quelle profondeur pour un potager surélevé ?

profondeur pour un potager surélevéEn matière de profondeur du carré potager, il n’y a pas de règle établie. La hauteur dépend en fait de la façon dont vous voulez cultiver votre potager.

Plus il sera haut, moins vous serez courbé mais, dans le même temps, le volume de terre nécessaire au remplissage du bac sera plus conséquent.

Toujours est-il que pour assurer le bon développement des plantes potagères, une hauteur d’au moins 20 cm est nécessaire. Le système racinaire des légumes et plantes aromatiques pourra y croître convenablement.

Si vous le souhaitez, vous pouvez investir dans un carré potager aux parois plus hautes mais n’oubliez pas que plus il est haut plus il est drainant. Donc plus votre potager sera surélevé, plus les pertes d’eau seront importantes. Et, au vu du réchauffement climatique et des périodes de sécheresse plus nombreuses, l’eau se fait rare !


Quels matériaux pour un bac potager surélevé ?

On a déjà évoqué quelques-uns des matériaux envisageables pour élever son potager mais peut-être est-il bon d’y revenir afin de peser les avantages et les inconvénients de chaque matériau :

  • Le bois : c’est de loin le matériau le plus utilisé pour les potagers en hauteur. Différentes essences peuvent être utilisées, comme le pin, le mélèze, le châtaignier, des bois connus pour leur résistance à l’humidité, ou encore le chêne. Préférez des bois naturels non traités que vous pourrez brûler au chalumeau pour éviter les attaques biologiques de champignons ou d’insectes xylophages. Mais, pour une plus grande longévité de votre potager, vous pouvez aussi choisir des bois traités autoclave. Dans ce cas, l’installation d’un feutre géotextile est recommandé. L’épaisseur du bois n’a que peu d’importance mais n’oubliez pas que plus le volume de terre sera important, plus la pression sera forte. Vous pouvez aussi fabriquer votre potager avec des planches de palettes ou des planches de coffrage non traitées..
  • L’osier, le châtaignier ou le noisetier en plessis. Ils sont très esthétiques et donnent un côté bucolique à votre extérieur. Pour autant, ils ont une durée de vie qui ne dépasse pas 5 ans.
  • Les pierres sèches. On peut monter les parois de son potager surélevé en pierres sèches à la façon de murs de Provence. C’est magnifique, durable mais la conception demande un peu de technique.
  • Les parpaings peuvent être utilisés pour construire un potager en hauteur. On peut le crépir ou l’habiller de bois pour le rendre plus esthétique.
  • Les briques sont faciles à empiler, relativement durables et donnent une touche vintage et coloré à votre jardin.
  • Le métal peut aussi être utilisé pour un effet très design. Il va s’oxyder avec le temps, est très résistant mais il a tendance à chauffer au soleil.

Toutes les étapes pour construire son carré potager surélevé

construire son carré potager surélevéEn matière de fabrication, deux méthodes s’opposent : celle des petits bricoleurs qui vont opter pour le potager surélevé, proposé en kit et installable en quelques minutes. Nous vous recommandons des modèles de carré potager à l’esthétique soigné et simple à installer. Et  celle des bricoleurs plus aguerris qui préfèrent construire de A à Z leur carré potager.

Les étapes de la construction de son carré potager :

  • Procurez-vous ou récupérez des planches de coffrage ou de simples planches de la longueur désirée. Un potager carré peut mesurer 90 x 90 cm, un rectangulaire 120 x 90 cm. Prévoyez aussi des tasseaux en bois taillés en biseau à l’une des extrémités de deux ou trois fois la hauteur d’une planche, suivant la hauteur désirée de votre potager.

    Munissez-vous de vis, d’une perceuse visseuse, d’un niveau et d’un marteau. Une fois ce matériel réuni, vous êtes prêt !

  • Fixez les tasseaux aux extrémités des planches à l’aide des vis afin de former un carré ou un rectangle. C’est la partie la plus délicate car l’ouvrage est instable.
  • Tracez l’emplacement de votre planche de culture au sol à l’aide d’une ficelle et positionnez les carrés.
  • Enfoncez les tasseaux dans la terre en tapant dessus alternativement.
  • Vérifiez l’horizontalité de votre potager à l’aide d’un niveau.

Il ne vous reste plus qu’à remplir de terre votre carré potager surélevé.

Deux solutions, celle du bricoleur ou les carrés potagers clés en main :


Quelle terre pour remplir votre potager ?

Suivant la taille de votre potager, le volume de terre peut être conséquent. Et si vous n’y mettez que du terreau, l’addition risque d’être un peu salée. De plus, le terreau a ses limites et il ne nourrira pas durablement vos végétaux.

terre pour remplir le potagerVous pouvez aussi simplement remplir votre carré potager avec de la terre de jardin, additionnée de compost bien mûr. C’est tout à fait correct pour obtenir de beaux légumes. Mais si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, multipliez les couches de différents éléments pour favoriser la vie des micro-organismes nécessaires au bon équilibre du sol.

Si vous avez décidé d’installer votre carré potager sur la pelouse, ne supprimez pas l’herbe. Au contraire. Humidifiée, elle va doucement se décomposer pour produire de l’azote, très utile aux racines des végétaux.

Ensuite, vous pouvez poser une couche de matériau ligneux et carboné comme du bois broyé. Sur cette couche de bois où les mycéliums se développent, posez une couche de tonte de gazon fraîche ou du compost. Et finissez par de la terre végétale ou du terreau, un substrat léger et aéré. N’hésitez pas à entasser chaque couche avec le plat du râteau. L’heure de planter ou de semer est arrivée…

Si vous avez décidé de poser votre carré potager sur un sol non terreux, n’oubliez pas de commencer par une couche de graviers.

Retrouvez dans le catégorie Sol et amendements mes conseils :

Quels légumes planter ?

Potentiellement, tous les légumes peuvent pousser dans un jardin surélevé mais la sélection se fait essentiellement par rapport à la place qu’ils occupent.

Les meilleurs candidats au potager surélevé

Ainsi, oubliez les pommes de terre qui prennent trop de place et restent trop longtemps en terre. En revanche, d’autres légumes sont parfaitement adaptés à ce type de potager d’abord parce qu’ils prennent peu d’espace, ensuite parce qu’ils poussent vite.

meilleurs légumes au potager surélevéAinsi, les différentes espèces de salades, les radis, les navets, les tomates montent sur la première marche du podium. Pensez aussi aux oignons, aux betteraves, aux fraisiers…ou encore aux haricots verts ou les courgettes si vous les faites pousser à la verticale sur des rames. Les plantes aromatiques ont enfin toute leur place dans ces petits potagers.

Vous les cultiverez pour leurs saveurs mais aussi leurs capacités à éloigner nombre d’insectes nuisibles.Enfin, il n’est pas interdit de mettre des fleurs qui attirent les pollinisateurs.

Pour vous aider dans le choix de vos légumes, je vous invite à lire :

Pensez rotation des cultures et association de légumes

Ce qui est valable dans un grand jardin l’est encore plus dans un petit carré potager. Ainsi, veillez à associer correctement les légumes pour ne pas mettre côte à côte des légumes qui s’insupportent. Ainsi, la tomate n’aime guère le fenouil, la salade le persil…

rotation des cultures potagerDe même, pour préserver la qualité de la terre, pratiquez la rotation des cultures.

En effet, certains légumes apportent des éléments bénéfiques aux légumes suivants. Ainsi, les pois captent l’azote de l’air pour le restituer au sol. Planter des salades après est idéal.


Et après ?

Après avoir planté, pensez à pailler votre potager pour conserver l’humidité de l’arrosage. De même, chaque année, il vous faudra faire des apports de compost pour nourrir votre sol.