Pour beaucoup de personnes, posséder un potager est synonyme d’efforts et de mal de dos, de contraintes d’arrosage, de corvées de bêchage ou de désherbage, de fastidieuse lutte contre les ravageurs et autres maladies…Pourtant, en suivant quelques petits trucs et astuces, souvent inspirés de la permaculture, on peut cultiver un jardin potager sans entretien ni arrosage. Ou presque !

A la condition d’appliquer quelques pratiques de bon sens, on peut en effet récolter des fruits et légumes sans arroser ni passer un temps fou à entretenir son jardin. Avec un bon paillage, une bonne association des cultures et une superficie cultivable optimisée, il vous suffit ensuite de cultiver les légumes et fruits les moins exigeants en entretien et les moins demandeurs d’eau.

Le trio ail échalote et oignon

oignonCes trois membres éminents de la famille des alliacées, aulx, échalotes et oignons sont incontournables de notre gastronomie comme condiments.

Appréciés pour leur saveur, ils le sont aussi pour leurs bienfaits nutritionnels et médicinaux. Et au jardin potager, ils appartiennent à ces légumes-bulbes qui s’avèrent très faciles à cultiver. Peu exigeants sur la nature du sol, ils détestent par-dessus tout l’humidité ce qui implique qu’il ne faudra arroser qu’en cas de sécheresse.

Il existe une multitude de variétés d’ail, d’échalote et d’oignon, de couleur, de forme et de taille différentes, qui se plantent de la fin de l’hiver à l’automne. Quant à la récolte, elle s’effectue du juin à août.

Le topinambour, le légume zéro entretien

topinambourLongtemps délaissé, le topinambour connaît un regain d’intérêt. Particulièrement vigoureux, le topinambour a toute sa place au jardin potager où il ne demande ni entretien particulier ni arrosage.

Il faut juste l’isoler un peu car il peut se montrer envahissant et atteindre 2 à 3 mètres de haut, faisant ainsi de l’ombre aux autres légumes. On plante ses tubercules de la mi-février à la mi-avril et on récolte à partir d’octobre.

La rhubarbe, une plante potagère esthétique

rhubarbeCe sont ses tiges que l’on consomme pour leur petit goût acidulé mais ses larges feuilles sont magnifiques dans un jardin d’ornement. Plante vivace, la rhubarbe n’exige pas grand chose si ce n’est beaucoup d’humus lors de la plantation et tous les 2 ans.

De même, il faut supprimer les fleurs.La récolte intervient en mai et vous pourrez confectionner de délicieuses compotes, tartes ou confitures.

L’arroche, une « belle dame » à cuisiner comme les épinards

arrocheLégume quelque peu oublié, l’arroche mérite pourtant qu’on s’y intéresse. Très facile à cultiver, cette plante potagère offre ses feuilles comestibles à profusion.

Des feuilles qui se déclinent en différentes couleurs, du vert au jaune, en passant par le rouge et qui ont une saveur d’épinard, en moins marquée. Rustique, elle se ressème et peut atteindre 1,50 m.

La betterave, un légume-racine facile à cultiver

betteraveSi la betterave a besoin d’un sol riche en matières organiques et d’un emplacement ensoleillé, ses exigences s’arrêtent là. En la paillant correctement, elle n’aura besoin d’aucun arrosage.

Elle se récolte environ 4 à 5 mois après le semis qui se fera de façon échelonnée. Crue ou cuite, la betterave est riche en calcium et vitamines A et C.

Les crosnes du Japon, un légume à la chair fine

crosnes du JaponS’il est un légume simple à cultiver au jardin potager, c’est bien le crosne du Japon. Cette plante vivace donne de nombreux rhizomes à la délicieuse saveur de noisette.

Les crosnes aiment les sols légers, un emplacement ensoleillé et un coup de binette de temps en temps. N’arrosez que si la sécheresse est là. Le crosne se récolte durant tout l’hiver. Le plus dur reste l’épluchage…

L’asperge pour les jardiniers patients

aspergeCertes, il faut une bonne dose de patience pour manger ses premières asperges, mais une fois installées, elles restent pour 10 ans. L’asperge n’a pas d’exigence en matière de climat ou de sol et ses griffes se plantent au printemps.

Chaque année, il suffit de les recouvrir d’une butte de terre qu’il faudra désherber. 3 ans après la plantation, vous pouvez déguster les premières tiges. Aucun arrosage n’est nécessaire.

Pour tout savoir sur ce légume étonnant, découvrez fiche culture de l’asperge

Le pourpier, une salade rampante

pourpierSouvent présente dans le mesclun, le pourpier présente des feuilles bien croquantes très riches en anti-oxydants, vitamines et Omega 3.

Au potager, il lui faut seulement un emplacement bien ensoleillé et un sol drainé. Le semis intervient du mois d’avril à juillet et, deux mois, on déguste ! Le pourpier ne demande aucun arrosage.

Le poireau perpétuel, petit mais costaud

poireauPas plus gros qu’un crayon, le poireau perpétuel porte bien son nom. Plante vivace, il reste en place pendant des années. Il se cultive dans un sol riche, plutôt au soleil, et se récolte de septembre à juin.

Quant aux bulbes, vous les planterez entre mi-août et mi-septembre. Les feuilles apportent du goût aux potages, sauces et salades.

Le panais, une racine redevenue tendance

panaisCe légume d’automne, cousin de la carotte, est riche en vitamine B9, en fibres et en minéraux. Le cultiver est donc une bonne idée pour sa santé, d’autant qu’il est bien peu exigeant.

Un sol riche en compost, un bon paillage et la récolte sera belle. Semez de février à juin et récoltez dès septembre et pendant tout l’hiver puisque le panais est très rustique. Rôti avec des carottes au miel et aux épices, c’est un délice.