En été, sur la terrasse, nombre d’insectes se rappellent à nous par leur vol incessant ou leur bourdonnement intempestif. Certains les craignent, d’autres les chassent à grand renfort de gestes. Pourtant, ces insectes pollinisateurs que sont abeilles, bourdons, mouches et papillons méritent toute notre reconnaissance pour leur labeur quotidien. Saviez-vous qu’à eux seuls ces insectes assurent la pollinisation de 35 % des produits qui entrent dans notre alimentation ?

Malheureusement, à cause de l’emploi massif des pesticides et insecticides et du réchauffement climatique, nombre de ces insectes indispensables disparaissent. C’est pourquoi, au potager ou dans votre jardin d’agrément, il est indispensable de les accueillir en leur déployant le tapis rouge. Entre autres en leur fournissant des plantes mellifères où ils pourront butiner sans retenue. Nous vous aidons à choisir ces fleurs qui attirent les insectes pollinisateurs.

Pourquoi les insectes pollinisateurs sont indispensables ?

Observer le ballet incessant des insectes qui passent de fleurs en fleurs a quelque chose de fascinant. D’autant plus lorsque qu’on sait que ces vols assurent la reproduction de 90 % des plantes à fleurs cultivées, et par là même la production de fruits et de graines.

En effet, lorsqu’une abeille, un bourdon ou un papillon se pose sur une fleur, il se charge de grains de pollen, produits par les étamines, les organes reproducteurs mâles, qui se déposent sur les poils couvrant son corps ou ses pattes. Poursuivant son vol ailleurs, il transporte ce pollen sur un pistil, l’organe reproducteur femelle, d’une autre fleur. La boucle est bouclée, la reproduction est assurée.

Ainsi, la récolte de vos légumes-fruits comme la tomate, le poivron, le concombre, la courgette…dépend essentiellement de ces petites bêtes bourdonnantes. A noter que certains insectes pollinisateurs prélèvent une partie de ce pollen pour nourrir leurs larves. Mais vous le leur devez bien !

papillon se pose sur une fleur

Outre leur rôle de pollinisateurs, ces insectes butineurs sont de merveilleux auxiliaires de nos jardins car ils mettent aussi à leur repas pucerons et autres insectes ravageurs.

C’est pourquoi il est primordial d’attirer les insectes pollinisateurs en leur offrant des plantes mellifères qui produisent le nectar adoré. Et plus le menu sera varié, plus la biodiversité sera au rendez-vous!

Quels sont les insectes pollinisateurs les plus efficaces?

Tous les insectes volants ne sont pas égaux face à la pollinisation. Certaines espèces sont championnes toutes catégories, et en particulier, dans la famille des hyménoptères, les abeilles et les bourdons. Petit tour des insectes pollinisateurs les plus productifs :

  • Les abeilles domestiques ou les abeilles sauvages comme les osmies sont des travailleuses acharnées. De plus, elles bénéficient d’une vision trichromatique, sont sensibles au parfum et disposent d’un corps poilu. Qu’elle vive en ruche ou qu’elle soit solitaire, l’abeille peut butiner jusqu’à 250 fleurs par heure.

  • Le bourdon, cousin de l’abeille, est également un travailleur laborieux. Son principal atout réside dans sa longue langue qui lui permet d’aller au cœur des fleurs.
  • Les papillons, plus visibles, sont de bons pollinisateurs grâce à leur trompe qui s’enroule et se déroule au gré de leurs pérégrinations. Parmi ces lépidoptères il en est un qui attire tous les regards : le sphinx moro, également appelé sphinx colibri de par sa ressemblance avec le petit oiseau. Il peut d’ailleurs voler à 40 km/h et est adepte du vol stationnaire. Il raffole des fleurs de buddleia.
  • Certaines espèces de mouches pollinisent aussi les fleurs. Parmi ces diptères butineurs, on trouve surtout les syrphes qui s’avèrent être aussi de gros mangeuses de pucerons.
  • Certains coléoptères comme la cétoine dorée peuvent aussi jouer un rôle dans la pollinisation.

Planter des fleurs qui attirent les insectes butineurs

Toutes les fleurs séduisent potentiellement les insectes mais certaines plus que d’autres, tout simplement parce qu’elles produisent plus de nectar sucré. Le terme mellifère désigne justement ces plantes qui regorgent de pollen.

abeille sur du romarin

Pour attirer les insectes pollinisateurs, il suffit d’en planter partout, au jardin d’agrément comme au potager. Vous joignez ainsi l’utile à l’agréable. Et si nous butinions de plante en plante…

  • Les plantes aromatiques et les plantes médicinales ont tous les atouts pour séduire les insectes pollinisateurs. En installant un carré d’aromatiques dans votre jardin, vous plairez aux bourdons et aux abeilles. Et vous pourrez aussi les utiliser un cuisine. Privilégiez le thym, le romarin, la sauge officinale, la mélisse, la bourrache, la marjolaine, le basilic, la coriandre… ou encore la lavande.
  • Les fleurs sont aussi des sources intarissables de nectar et de pollen. Toutefois, certaines fleurs sont plus riches que d’autres. Pour composer des parterres fleuris attractifs, préférez les fleurs des jardins d’antan, simples, plus proches des fleurs sauvages et délaissez les hybrides. Ainsi, la bourrache, le pavot, la rose trémière, la giroflée, les capucines, les gueule-de-loup, les mauves, les hélianthus, les népétas, les coréopsis, les échinacées, les scabieuses, les asters, le cosmos, les érigérons…
  • Les arbustes pour des haies fleuries ou des treilles sont d’excellentes ressources pour les insectes. Ainsi, le buddleia, également nommé arbre à papillons, porte bien son nom. Vous pouvez aussi planter un amélanchier, une aubépine, un cornouiller, un églantier, un arbousier, une clématite, un chèvrefeuille, un weigélia, un abelia ou un cotoneaster… D’une façon générale, retenez que les astéracées sont relativement mellifères.
  • La prairie fleurie pour se faciliter la vie. Ces mélanges de plantes vivaces et de graminées ont spécialement été sélectionnées pour attirer les abeilles domestiques ou abeilles solitaires et autres insectes pollinisateurs. Il se sème dans une zone ensoleillée, dans un jardin d’ornement, le long du potager ou sur une partie de pelouse et les fleurs s’épanouissent tout au long de l’été. Ces prairies fleuries ne demandent aucun entretien.

Créer un milieu favorable aux insectes

hôtel à insectes

Offrir le couvert aux insectes, c’est bien mais vous pouvez aller plus loin en proposant à cette petite faune le gîte. Et en particulier pour les abeilles mellifères et les bourdons.Vous pouvez installer un tas de bois mort avec branches et brindilles, tas de pierres ou de feuilles mortes.

Vous pouvez aussi construire un hôtel à insectes constitué de paille, de tiges creuses, d’une bûche percée de trous, de morceaux de briques…

Pensez à étaler la floraison de vos plantes mellifères sur le temps, en choisissant des végétaux à floraison printanière, estivale et automnale. Ainsi, la phacélie, une excellente plante mellifère, fleurit à partir de mai et les asters sont des fleurs d’automne.

Ne coupez pas votre pelouse trop ras car les insectes pollinisateurs y trouvent aussi des plantes fleuries comme le pissenlit, le trèfle, les pâquerettes…