Pour avoir un beau potager, pensez à le pailler ! Il s’agit d’une opération qui consiste à recouvrir la terre d’un matériau protecteur. Le paillage (ou paillis) est, comme son nom l’indique, historiquement composé de paille. Cependant, il existe aujourd’hui de nombreux produits qui sont destinés au même usage : je vous explique tout !

Le paillage, à quoi ça sert ?

Le paillage reproduit les conditions naturelles du sol, qui n’est jamais réellement à nu. Et ce n’est pas sans raison, car il a plusieurs avantages :

  • il réduit les arrosages en empêchant l’évaporation ;
  • il facilite le désherbage car il gêne la pousse des mauvaises herbes ;
  • il amoindrit les écarts de température du sol en le protégeant du soleil, mais aussi du froid ;
  • il diminue le tassement de la terre ;
  • il prévient la formation d’une croûte imperméable sous l’action de la pluie (battance) ;
  • il évite l’entraînement des nutriments avec l’eau d’arrosage (lessivage) ;
  • il fertilise le sol lorsque ses éléments nutritifs se décomposent.
Le paillage de plants de tomates avec de la paille
Le paillage de plants de tomates avec de la paille

Quel paillage faut-il éviter pour le potager ?

Le paillage est utilisable pour tous les types de jardins, mais dans le potager je vous recommande de ne pas l’employer pour les oignons, l’ail et l’échalote, qui préfèrent un sol pauvre et bien sec.

Il existe des systèmes de paillage synthétique, sous forme de toiles à étendre entre les plantations. Cette solution est très efficace pour protéger les cultures, particulièrement contre les mauvaises herbes. Elle a aussi l’avantage de durer très longtemps et de demander très peu d’entretien.

Cependant, je vous déconseille le paillage synthétique pour votre potager car, même s’il laisse passer l’eau d’arrosage, le sol ne bénéficie pas d’éléments nutritifs supplémentaires.

Paillage avec un film plastique
Paillage avec un film plastique

Par ailleurs, le paillage minéral est très utile surtout pour conserver la chaleur de la terre. C’est pourquoi il est adapté aux rocailles de plantes grasses plutôt qu’aux potagers.

Quels sont les meilleurs paillages ?

Le paillage organique et biodégradable est à privilégier pour le potager. D’une part parce qu’il enrichit le sol en se décomposant, mais également parce qu’il abrite de précieux insectes et micro-organismes. Selon le type de terre de votre jardin, vous avez le choix entre plusieurs paillages organiques, l’essentiel est de préserver l’équilibre entre l’azote et le carbone.

Utilisez du compost pour pailler votre potager

Le compost est le nec plus ultra des paillages. Non seulement il protège le sol, mais, bien sûr, il l’enrichit également. Vous pourriez toutefois vous dire qu’il est dommage de l’utiliser uniquement pour pailler vos cultures… Justement, c’est une raison pour le disposer au pied de vos plantations avant qu’il ne soit complètement mûr. Ainsi, il les préservera dans un premier temps, puis les nourrira en se décomposant.

Compost de feuilles et d'écorce de copeaux de bois
Compost de feuilles et d’écorce de copeaux de bois

Cependant, la quantité de paillage nécessaire pour tout un potager peut être trop importante par rapport au volume de compost que vous pouvez produire. C’est pourquoi je vous suggère de le mélanger avec des déchets végétaux frais qui, de toute façon, seraient devenus eux-mêmes du compost, à terme !

Paillez votre potager avec des résidus de bois

Si vous avez un broyeur à végétaux, il vous permettra d’obtenir un excellent paillage, qui a l’avantage de ne pas s’envoler facilement avec le vent. Comme il reste en place longtemps, je vous le conseille plutôt pour les arbustes à fruits et les plantes aromatiques.

Bon à savoir :

Faites toutefois attention aux écorces de pin : réservez-les pour les plantes qui ont besoin d’une terre acide (framboisiers, groseilliers, fraisiers…).

Paillage de fleurs avec un paillis d'écorce de pin
Paillage de fleurs avec un paillis d’écorce de pin

Si vous n’avez pas de broyeur, vous pouvez vous procurer du BRF (bois raméal fragmenté), qui est composé de morceaux de bois de feuillus et de résineux. Ce type de paillage n’est pas très riche donc il est à destiner plutôt aux sols qui renferment déjà suffisamment de minéraux.

Je vous conseille également de le mélanger avec des restes de tonte pour améliorer son pouvoir couvrant et garantir un meilleur équilibre azote/carbone. Le BRF forme rapidement de l’humus et allège la terre, qui retient mieux l’eau.

Je vous suggère cependant de disposer en premier lieu une couche de compost, car la décomposition du BRF a tendance à consommer l’azote du sol.

Protégez votre potager avec de la paille

La paille offre une bonne protection thermique, très aérée, riche en potassium, qui laisse bien respirer la terre. Contrairement aux restes de tontes et au foin, elle ne forme pas de croûte imperméable en séchant. Elle est très efficace contre les mauvaises herbes, à condition de la disposer en couche épaisse, ce qui ne pose pas de problème car elle est plutôt économique et facile à trouver.

Paillis de paille autour de jeunes légumes
Paillis de paille autour de jeunes légumes

Saviez-vous d’ailleurs que de nombreux légumes sont même cultivés directement dans la paille ? C’est le cas des courges, tomates, melons, haricots

Attention cependant avec les terres qui manquent d’azote car la paille a tendance à en priver un peu le sol. Heureusement, cela ne dure pas longtemps, en se décomposant, l’azote qu’elle contient retourne dans la terre.

Enfin, la paille attire les vers de terre qui aiment s’en nourrir et en profiteront pour aérer naturellement le substrat.