Calendrier du potager mois par mois

En janvier, il fait froid, il gèle, il neige même parfois dans certaines régions. Les végétaux sont en dormance. Un peu comme le jardinier qui préfère rester au chaud.

Pour autant, janvier n’est pas une période de totale inactivité au potager. On peut anticiper et surtout commencer à semer et à planter dans les régions au climat plus doux.

Potager en janvier

Semis sous abri laitues de printemps, choux, poireaux d’été
Semis en place épinards, fèves, petits pois (climat méditerranéen)
A planter ou à repiquer ail, échalote, pommes de terre, griffes d’asperges et œilletons d’artichaut (uniquement en climat méditerranéen)

Quels travaux mettre en œuvre au potager en janvier ?

Si le mois de janvier est un mois moins actif au potager, il n’est pas pour autant synonyme de repos. C’est aussi le mois des bonnes résolutions de début d’année que l’on peut appliquer au jardin. D’abord, commencez par réfléchir à l’agencement et au plan de culture de votre potager.

Une réflexion qui se veut tout à la fois spatiale et temporelle. En effet, en appliquant les grands principes de la rotation des cultures et de l’association des légumes (pas forcément à la lettre !), élaborez, sur le papier, l’architecture de vos cultures. Vous éviterez ainsi les déconvenues et les erreurs. Par exemple, évitez de planter vos tomates sur la même parcelle que vos pommes de terre, et essayez de planter vos courgettes sur le carré potager où ont poussé les petits pois, ils profiteront ainsi de l’azote restitué par les racines.

Au potager en janvier, faites un point sur les cultures à venir.
Au potager en janvier, faites un point sur les cultures à venir.

Et si vous profitiez pour tester certaines principes de la permaculture, par exemple la culture en buttes ? Réfléchissez aussi à la culture de ces légumes vivaces et perpétuels qui reviennent d’année en année et qui proposent des saveurs différentes.

Profitez également de cette période plus calme pour inventorier, nettoyer, désinfecter et aiguiser vos outils de jardin. Faites-en de même avec vos sachets de graines, jetez les graines périmées et établissez une liste des achats de l’année.

Peut-être est-il judicieux de chercher à capter l’eau de pluie pour arroser votre jardin, en installant par exemple un récupérateur d’eau ou un système de tuyau percé ou de goutte-à-goutte si vous n’avez pas la possibilité de capter les eaux pluviales ? Avec les étés de plus en plus secs et la canicule récurrente d’année en année, il est bon d’y réfléchir maintenant pour profiter des averses du printemps.

Janvier est aussi la période pour préparer le sol. Si vous avez pris la précaution de couvrir votre sol pendant la période hivernale, il est temps d’enlever la protection afin que le sol se réchauffe. Il va aussi falloir l’enrichir en intégrant du compost bien mûr soit en bêchant, soit en aérant simplement la terre.

Vous pourriez peut-être aussi essayer la solution du compostage de surface qui consiste à déposer directement sur le sol les déchets ménagers et les épluchures. Et si vous n’avez pas de compost, incorporez de la corne broyée, de l’humus fertilisant ou une fumure. La petite faune s’occupe du reste! Si vous avez une cheminée, récupérez un peu de cendre et mettez-en dans le potager. C’est un apport de potasse intéressant.


Quels semis faire en janvier?

A part sur le pourtour méditerranéen, la période n’est pas la plus propice pour les semis en pleine terre. D’abord parce que le sol est dur, ensuite, parce qu’un coup de froid en février n’est pas à exclure.


Les semis sous abri

On peut commencer à semer les laitues de printemps, les poireaux d’été, des variétés hâtives de choux-fleurs et de carottes.


Les semis en pleine terre

Si vous habitez sur le pourtour méditerranéen, vous bénéficiez de températures plus clémentes. Le sol n’est pas gelé, vous pouvez donc commencer à semer des épinards, des fèves et des petits pois. Pourquoi pas des pommes de terre que vous récolterez en primeurs ? Commencez également à semer des aromatiques comme la ciboulette, l’estragon…


Que planter en janvier au potager?

Là encore, les plantations dépendent de la région où vous habitez. Si le sol est gelé, patientez encore un peu. Sinon, il est possible de planter le trio ail (blanc et violet), échalote et oignon (jaune) à condition que le sol ne soit pas gorgé d’eau ce qui serait fatal pour l’ail, l’échalote et l’oignon. En climat méditerranéen, il est temps de mettre en terre les griffes d’asperges et les œilletons d’artichaut.


Les récoltes du mois de janvier

Selon la région où vous vivez, certains légumes se récoltent encore en janvier. A commencer par les poireaux, les topinambours, les derniers panais, les choux de Bruxelles et les choux pommés, les épinards d’hiver, la mâche et les chicorées frisées, ou encore les céleris racines qui se récoltent de novembre en mars. Pour les poireaux et les topinambours qui peuvent passer l’hiver en terre, pensez à pailler pour faciliter la récolte. Si vous êtes adepte de nouvelles saveurs, vous avez peut-être planter des crosnes, un légume-racine d’hiver au goût fin. La récolte se poursuit jusqu’en mars.