Calendrier du potager mois par mois

L’heure de la rentrée a sonné, le mois de septembre est arrivé. Plus vraiment l’été, pas encore l’automne, septembre est un mois de transition météorologique.

Au jardin potager, il en est de même puisque les récoltes d’été s’achèvent et les travaux d’automne s’annoncent. Faisons le tour des travaux du potager.

Potager en septembre

Semis sous abri
Semis en place choux, épinards d’hiver, navets d’automne, oignons, mâches, roquette, cerfeuil, oignons, radis
A planter ou à repiquer choux pommés, chicorées frisées et scaroles (sous voile de forçage), fraisiers, poireaux d’hiver

Les travaux de septembre au potager

Si le mois d’août a été marqué par les arrosages, en septembre, vous allez progressivement les espacer car les besoins des plantes potagères sont moins importants. De plus, les nuits sont beaucoup plus fraîches. Pour autant, comme le soleil est moins ardent, les mauvaises herbes passent de nouveau à l’attaque. Donc, il va vous falloir continuer les séances de binage et de sarclage afin de faire disparaître ces adventices qui peuvent tout à fait rejoindre le tas de compost. Un tas de compost que vous allez encore une fois brasser et éventuellement humidifier légèrement.

Au potager en septembre, continuez de biner.
Au potager en septembre, continuez de biner.

En septembre, les légumes d’été occupent encore une large place au jardin potager. Leur accorder une petite attention est nécessaire pour faciliter les derniers instants de leur maturité. Vous allez dans un premier temps éliminer les feuilles qui cachent les dernières tomates ou aubergines afin qu’elles finissent de mûrir.

Vous pouvez aussi ramasser vos tomates et les faire mûrir au soleil. De même, à présent que vos potirons et courges ont bien grossi, glissez une tuile entre eux et la terre afin que l’humidité ne les fasse pas pourrir.

Septembre marque aussi le moment de butter les céleris à côtes, les cardons et les fenouils afin qu’ils blanchissent. C’est aussi une façon de les protéger du froid à venir. D’autres légumes comme la mâche, tout juste sortis de terre, ont besoin d’être éclaircis afin de pousser dans de bonnes conditions.

Les parcelles se libérant petit à petit, peut-être est-il temps de tester le semis d’engrais verts ? Dans l’esprit de la permaculture, cette technique permet de fournir de la biomasse à la terre afin d’en augmenter la fertilité par un apport d’azote. De plus, ces engrais vont limiter l’incidence des mauvaises herbes et, dans le même temps aérer la terre.

Septembre est la période idéale pour semer ces engrais verts que sont le seigle fourrager, l’avoine, le seigle, la vesce, la féverole, le trèfle, la luzerne, la moutarde, la phacélie…Ensuite, au printemps, ils seront fauchés et enfouis dans le sol à la bêche.

Les semis du mois de septembre


En pleine terre

Le sol est encore bien chaud donc vous pouvez poursuivre certains semis comme la mâche. Attention, la mâche préfère les sols griffés aux sols bêchés. Vous avez encore la possibilité de semer des radis, des épinards, des navets et des poireaux. Pensez aussi aux radis noirs et au dernier persil qui peut être mis en pot pour l’hiver.


Sous abri

En pleine terre dans le sud, mais sous abri ailleurs, les semis des légumes de printemps vont pouvoir commencer : les choux de printemps, les laitues et les oignons blancs peuvent être semés à l’abri.


Que planter et repiquer en septembre?

Au mois de septembre, le sol présente toutes les vertus plébiscitées par les fraisiers car il est encore chaud et un peu plus humide qu’en plein été. Donc profitez-en pour planter quelques fraisiers qui seront bien enracinés pour le printemps prochain.

Vous pouvez encore repiquer des chicorées frisées et des scaroles que vous prendrez la précaution de couvrir d’un voile de forçage afin d’accélérer leur croissance et de protéger vos salades du froid.

Peu sensibles au froid, les laitues d’hiver, les choux brocolis et chinois, peuvent encore être plantés.


Les récoltes du mois de septembre

Les derniers légumes d’été sont encore au potager mais il est temps de les récolter car les nuits deviennent plus fraîches. Ainsi, achevez les récoltes de tomates, d’aubergines, de courgettes, de poivrons et piments. S’il reste des tomates vertes sur les pieds, cueillez-les et mettez-les sur le rebord d’une fenêtre au soleil, elles finiront de mûrir.

Il reste encore des haricots verts et des haricots à écosser, des poireaux d’été, des choux, des chicorées à ramasser. Sans oublier les légumes-racines que sont les carottes, les navets et les radis. Si vous avez échelonné vos plantations de pomme, c’est le moment d’arracher les derniers plants qui doivent être bien secs.

Enfin, septembre étant le seuil de l’automne, vous pouvez peut-être manger vos premiers choux d’automne et courges.