Chaque année, vous vous émerveillez devant les couleurs chatoyantes des renoncules qui embelissent les étals des fleuristes. Il faut dire que la bien nommée renoncule des fleuristes a de quoi attirer l’œil avec ses fleurs opulentes, simples ou doubles, qui éclosent d’avril à juin. Et si vous les cultiviez au jardin ou sur votre balcon ou terrasse ?

Quand planter la renoncule ?

Renoncules dans le jardin
Renoncules dans le jardin
Suivant la région où vous habitez, la renoncule (Ranunculus asiaticus) ne se plante pas à la même époque.

En effet, cette vivace tubéreuse qui fleurit d’avril à juin se met en terre en automne dans le sud de la France, et plutôt en début de printemps ailleurs, dès que tout risque de gelées est écarté.

La belle demoiselle aux couleurs radieuses est en effet un peu frileuse. Elle ne supporte que les courts épisodes de gel, jusqu’à – 8 à – 10 °C. Passer un hiver rigoureux dans la terre ne lui convient pas du tout.

Où planter les renoncules des fleuristes ?

La renoncule affectionne les sols fertiles, riches en humus, légers et qui restent frais pendant sa croissance et sa floraison sans être pourtant gorgés d’eau. Le sol doit donc être parfaitement drainé. Si cette condition n’est pas respectée, les racines ont tendance à pourrir très vite. Elle redoute également les terres calcaires.

Plantation des renoncules

Quant à l’exposition, elle est également variable suivant les régions. Plantez-la à mi-ombre dans le sud de la France, car le soleil y est trop brûlant pour elle. Et au soleil ailleurs.

Les renoncules sont merveilleuses pour garnir un massif ou une bordure, voire une rocaille, en compagnie de campanules, d’anémones ou de bulbes comme les narcisses ou les muscaris.

Renoncules en jardinière
Renoncules en jardinière
La renoncule s’adapte aussi très bien à une culture en pot sur un balcon ou une terrasse. Il faut juste lui fournir un substrat léger et fertile, et surtout très bien drainé, composé d’un mélange de terreau et de sable de rivière.

Choisissez un pot en terre cuite ou un jardinière en bois et dont le fond percé aura été couvert de billes d’argile.

Comment planter les renoncules ?

Les renoncules sont dotées d’une souche en forme de griffe. Leur plantation est simple.

  • Faire tremper les bulbes dans de l’eau tiède pendant 3 à 6 heures pour les réhydrater
  • Faire un trou de plantation de 5 à 10 centimètres de profondeur
  • Poser les griffes, les « tentacules » tournées vers le sol, en mettant un espace d’au moins 15 à 20 cm entre chaque souche
  • Recouvrir de terre et tasser légèrement
  • Arroser modérément

Il faudra arroser les renoncules une fois par semaine, en veillant à ne pas laisser de l’eau dans la soucoupe si elles sont cultivées en pot. Un bon paillage permet de conserver un peu d’humidité.

Et après, quel entretien pour les renoncules?

En tant que vivace bulbeuse plutôt frileuse (comme le dahlia ou les glaïeuls), la renoncule nécessite des soins particuliers. Vos questions, nos réponses :

  • Y a-t-il un risque que mes renoncules gèlent ? 
    Non dans le sud de ka France où elles peuvent rester en terre tout l’hiver. Oui ailleurs en France, c’est pourquoi il est recommandé de les déterrer en tout début d’automne et de les stocker dans du sable, dans une pièce sombre à l’abri du gel.
  • Doit-on tailler les renoncules ?
    Surtout pas. Après la floraison, il est normal que le feuillage jaunisse. Il ne faut surtout pas le couper car cette fanaison des feuilles participe à la régénération de la souche. Ainsi, le bulbe produit de nouveaux tubercules qui pourront être prélevés pour obtenir de nouvelles souches.
  • Que dois-je faire de mes renoncules en pot ?
    Où que vous habitiez en France, vous pouvez les laisser en pot, à condition de les recouvrir d’une bonne couche de paillage qui les tiendra au chaud, et de les remiser à l’abri du gel.
Renoncules roses – Photo Flick’r © mariesophie Bock Digne