Les fleurs et autres plantes ornementales ne sont pas ma spécialité (même si j’ai toujours eu l’habitude d’en installer au potager). Maintenant que je dispose d’un peu plus de place, il est temps créer quelques massifs pour égayer le paysage.

Je vais commencer ce nouveau tour d’horizon par un morceau de terrain se situant quasi complètement à l’ombre. Si vous suivez mes videos, vous connaissez probablement cette zone, puisque c’est par là que débutent généralement mes visites du jardin.

La plate-bande "du garage" lors de la prise en main du nouveau jardin
La plate-bande “du garage” lors de la prise en main du nouveau jardin

À mon arrivée il y avait uniquement deux glycines qui n’avait visiblement jamais été taillées et monopolisaient tout le long du garage allant même jusqu’à empêcher l’utilisation de l’allée.

L’emplacement du massif, son orientation

Après avoir un peu défriché, on y voit un peu plus clair et il y a pas mal de place à occuper, et donc des possibilités de plantation. Je ne suis pas un fan des annuelles (qu’il faut remplacer tous les ans), et je préfère voir évoluer des vivaces saison après saison. Ma sélection leur fera donc la part belle.

Plate-bande fleurie à l'ombre
Plate-bande fleurie à l’ombre

L’orientation quasiment plein nord effraye généralement, il est vrai que pour un potager ce n’est pas l’idéal, inutile d’envisager de planter des tomates à cet endroit. Par contre de nombreuses plantes peuvent se parfaitement s’épanouir, même avec très peu de soleil.

massif orienté nord et plantes
Massif orienté nord et plantes

Mes choix de plantations à l’ombre

Mon but n’est pas de faire un inventaire exhaustif des plantes d’ombre mais de vous présenter celles que j’ai réussi à trouver facilement en jardinerie / pépinière et que j’apprécie personnellement.


Les rampantes (couvre sol)

  • Le lamier maculé (lamium maculatum)

    On le trouve le lamier dans les sous-bois, au bord des routes, il est donc tout à fait à son aise à l’ombre. Son feuillage est décoratif

  • l’aspirule odorante (Galium)

    Aspirule odoranteavec ses feuilles vertes claires et ses petites fleurs blanches, elle est très lumineuse.

    Elle est tout particulièrement adaptée puisque c’est une fleur que l’on retrouve essentiellement en forêt.

    Elle est particulièrement réputée dans ma région puisqu’on en fait un digestif en la laissant macérer dans l’alcool : le “waldmeister”.

    Attention prévoyez de l’espace car l’aspirule va l’occuper très rapidement !

  • La corbeille d’argent (thlaspi iberis)

    Encore une petite fleur blanche qui, même si elle préfère les orientations ensoleillée, se plait parfaitement dans un sol frais et ombragé chez moi. Même si elle s’étends moins vite que l’aspirule elle peut rapidement occuper un bon mètre carré.


Les buissonnantes

  • L’hydrangea

    Fleur d'hydrangeaOn ne le présente plus c’est la star des plantes d’ombre, si vous lui donner un peu de terre de bruyère pour acidifier le sol. Il vous fera tous les ans de magnifiques boules fleuries. J’ai ici deux variétés blanches, la classique “Mme Emilie Moulière” et “Annabelle“.

    Évitez le rose ou le bleu pâle de l’hortensia qui fait un peu vieillot !

  • Les Hellebores

    Hellebore gelée en hiverIl en existe pour tous les goûts, de toutes les formes et de toutes les couleurs. Vous devrez y trouver votre bonheur. C’est une plante rustique dont la hauteur varie de 30 à 60 cm. Aussi appelée communément “rose de Noël” car elle fleurit en hiver et au début du printemps, de décembre à mai. Les fleurs ne craignent pas le gel.

    Les Hellebores permettront d’animer un massif alors que les autres végétaux sont encore endormis.

  • Les Hostas

    Hosta Brim CupMême s’ils fleurissent, la beauté de l’hosta réside dans ses feuilles tantôt unies, tantôt panachées, lisses ou texturées, foncées ou claires… Ils disparaissent complètement en hiver pour réapparaître comme par magie au printemps. Mais attention, il n’y a pas que moi qui les aime, les limaces et les escargots aussi raffolent de leurs feuilles!

  • Les heuchères

    Heuchèra micranthaJe pourrais faire un copier-coller de mon résumé sur les hostas (les escargots en moins), même s’il y a une plus grande diversité de couleurs pour les Heuchères. Je trouve que les coloris rouges / pourpres sont jolis. Hauteur à maturité, environ 40 cm.

  • Les fougères

    Je pense que je n’ai pas besoin de vous expliquer ce qu’est une fougère :). Parmi les 13000 espèces existantes vous devriez trouver votre bonheur

  • Les ancolies

    Une petite fleur vivace qui tolère l’ombre. Elle va se multiplier d’année en année pour former des bouquets très décoratifs. Elle peut se montrer un peu susceptible sur la floraison (je n’en ai pas encore eu) et est assez sensible aux maladies comme l’oïdium qui tache ses feuilles.

  • Lysimachia firecracker

    LysimachiaLui adore l’ombre et les sols frais, il est très facile à cultiver et va très rapidement s’étendre. C’est une plante vivace vigoureuse.
    La variété ‘firecracker‘ a un feuillage pourpre que j’aime beaucoup. De jolies notes jaunes qui égayent l’ensemble. Un véritable tourbillon végétal et coloré.


Les arbustes

  • L’érable du japon

    Le classique des petits arbustes en pots, sa croissance est très lente il peut donc même occuper des petits espaces.

  • Le physocarpus

    PhysocarpeEncore une plante au feuillage très décoratif. D’une jolie couleur dorée virant vers le rouge.

    Il est facile à vivre il est ultra robuste (jusque -25 degrés). Et en bonus il produit même des petites fleurs blanches en été.


Les grimpantes

  • La glycine

    GlycineElle nécessite normalement beaucoup de soleil pour fleurir abondamment, mais elles étaient toutes les deux déjà là (si j’en crois la taille du tronc depuis un petit moment). Elle va naturellement aller chercher le soleil. Je constate que même si j’essaye de la conduire, elle ira d’elle même vers le sud.

    L’avantage d’une plante grimpante c’est qu’elle pourra avoir les pieds au frais et bénéficier tout de même d’un minimum d’ensoleillement en hauteur.

  • Le chèvrefeuille

    ChèvrefeuilleLui est plus adapté aux situations ombragées, il aime d’ailleurs beaucoup les sols frais.

    J’utilise la glycine comme tuteur, ce qui me permet d’avoir un feuillage toute l’année, celui du chèvrefeuille étant persistant.


Plan des plantes du massif avec légendes

Voilà le résumé de la mise en place de toute ce petit monde en image. Comme il m’a fallu environ 2 ans pour rédiger cet article, et que je ne peux pas m’empêcher de déplacer, replanter, ajouter, supprimer, modifier… Le massif à déjà bien changé. Je vous ferais une petite mise à jour prochainement pour vous expliquer tout ça.

Plan du massif
Cliquez sur l’image pour agrandir le plan

J’espère que cet article vous aura démontré que même des zones sombres du jardin peuvent être cultivées, embellies et utilisées.


Le massif de plantes, 3 ans après sa création

Pour voir l’évolution, je vous propose, une photo du massif, 3 ans après son implantation. N’hésitez pas à vous abonner au compte Instagram du Potager pour voir régulièrement des photos du jardin et des récoltes.

Massif à l'ombre 3 ans après la plantation
Massif à l’ombre 3 ans après la plantation