L’arroche est une plante potagère ancienne qu’on classe couramment parmi les légumes anciens et oubliés. Très populaire au Moyen-Âge, sa culture a été supplantée par celle de l’épinard jusqu’à pratiquement disparaître. C’est bien dommage car elle a toute sa place au potager comme au jardin.

En effet, elle se déguste dans diverses préparations salées en s’accommodant comme son cousin l’épinard. Elle est également cultivée car ses belles fleurs apportent de la couleur à vos espaces extérieurs.

L’arroche des jardins porte également d’autres noms tels que « bonne-dame », « chou d’amour », « folette » ou encore « épinard géant ».


Origine et présentation de l’arroche

L’arroche des jardins, atriplex hortensis, fait partie de la famille des Chenopodiaceae. C’est une plante herbacée annuelle rustique, ce qui signifie qu’elle supporte particulièrement bien le froid.

Arroche
Arroche (atriplex hortensis) – Photo @ E. de Korte

L’arroche est cultivée pour ses larges feuilles en forme de triangle qui se mangent crues ou cuites comme celles des épinards bien que leur goût soit légèrement plus soutenu.

Il existe de l’arroche rouge, qui est la plus commune, mais aussi de l’arroche pourpre, de l’arroche verte et de l’arroche marine.


Arroche rouge, pourpre, verte, marine

L’arroche des jardins présente des feuilles de différentes couleurs : rouge, pourpre, verte et marine. Les 3 premières variétés sont des atriplex hortensis tandis que la dernière est une atriplex halimus.

L’arroche rouge

L’arroche rouge est celle que l’on rencontre le plus souvent notamment car elle est utilisée comme plante ornementale au jardin et arrive rapidement à maturité. La couleur des feuilles varient du rouge, au rose et au pourpre.

L'arroche rouge

L’arroche pourpre

L’arroche pourpre est l’un des autres noms de l’arroche rouge.

L’arroche verte

L’arroche verte est une variété d’arroche dont les feuilles sont de couleur vert foncé. Sa croissance est plus longue que celle de l’arroche rouge.

L’arroche marine

Arroche marine
Arroche à tige nue @ L’herbier en photos

L’arroche marine appartient à la variété des atriplex halimus. Elle est un peu différente des arroches rouges et vertes.

Appelée aussi « arroche maritime » et « pourpier de mer », on la retrouve plus en bord de mer que dans le jardin ou le potager même si elle peut tout à fait s’y plaire et s’y épanouir.

Cette plante a besoin d’une terre sablonneuse et fortement drainée. Elle apprécie les embruns donc si vous résidez proche du littoral, n’hésitez pas !


Comment cultiver l’arroche, semis et plantation

Si vous avez l’intention de vous lancer dans la culture de l’arroche, je vous y encourage car c’est une plante potagère à la fois jolie à regarder et délicieuse à manger. Pour commencer, un état des lieux de votre s’impose.

Culture de l'arroche
Culture de l’arroche. Crédit photo @ potagerduchateaudesallues

L’arroche a besoin d’un sol frais, bien drainé et riche en humus. Si la terre de votre jardin est calcaire, cela ne lui correspondra pas. En ce qui concerne l’exposition, l’arroche adore le soleil et la chaleur.

De par sa haute taille qui peut dépasser les 2 mètres, elle projettera son ombre sur le sol. Vous pourrez donc en profiter pour planter vos semis d’autres légumes qui craignent les trop fortes luminosités et chaleurs.

Les semis d’arroche s’effectuent directement en pleine terre à un centimètre de profondeur du début du printemps jusqu’à la fin de l’été avec un espacement de 40 centimètres à 50 centimètres entre chaque plante.

Au bout de 10 jours, vous pourrez commencer à apercevoir les premières graines lever. Lorsque chaque plante possèdera ses 3 ou 4 premières feuilles, il vous faudra éclaircir.

Même si elle aime la chaleur, elle craint la sécheresse et a besoin d’eau. Il faut donc l’arroser très régulièrement notamment quand les températures grimpent, pensez alors à pailler vos pieds.

L’arroche ne demande pas beaucoup d’entretien en plus de l’arrosage si ce n’est un binage de la terre tous les mois environ.

Les cultures d’arroche peuvent être la cible de l’appétit vorace des escargots et des limaces.

Se débarrasser des limaces au jardinPour vous en prémunir, vous pouvez étaler des coquilles d’œufs ou de la cendre. Cela présente deux atouts intéressants.

Puisqu’ils sont rugueux au toucher, ils blessent les mollusques lors de leur passage et comme ils sont riches en micronutriments, ils vont nourrir la terre. Il ne faut cependant pas en abuser afin de ne pas la saturer.

Astuce : En pinçant l’extrémité des tiges dès que les premières fleurs auront fait leur apparition, vous retarderez la montée en graines et vos jeunes feuilles auront une croissance plus importante.

L’arroche se conserve assez mal car ses feuilles se fanent très rapidement après la cueillette. Il est donc conseillé d’échelonner ses semis et de cueillir les jeunes feuilles en petite quantité en fonction de vos besoins du moment. Cela vous évitera de gaspiller.

Bon à savoir : L’arroche fait partie des plantes qui se ressèment de façon spontanée.


Récolte de l’arroche

Si toutes les conditions d’une bonne terre, d’un arrosage régulier et d’un bon ensoleillement ont été réunies, la première récolte des feuilles d’arroche peut commencer entre un mois et un mois et demi après les premiers semis.

Vous pourrez récolter la tige dans son intégralité mais je vous conseille plutôt de cueillir les jeunes feuilles car ce sont les plus tendres et donc les meilleures.

Si des fleurs apparaissent, c’est que la montée en graines a eu lieu. Vos feuilles seront alors plus fermes et moins agréables à déguster.

À l’instar des salades, on recommande que la cueillette des feuilles d’arroche soit réalisée au petit matin quand la rosée est encore présente mais si vous la faites au beau milieu de l’après-midi ou en fin de soirée, ce ne sera pas dramatique !

Si vous souhaitez conserver et stocker les feuilles d’arroche, elles supportent très bien la congélation.

Comment cuisiner l’arroche ?

La cuisine de l’arroche ne demande pas d’être un grand chef. Comme on l’a déjà dit, l’arroche est la cousine de l’épinard puisqu’on l’appelle même le « faux épinard ».

Par conséquent vous pouvez confectionner tous les mets habituels que vous prépareriez avec des épinards tels que des soupes, des smoothies, des jus verts, des tartes, des salades, des quiches, des tombées au beurre, etc.

Riche en eau, en vitamines et en sels minéraux, l’arroche est une plante diététique car elle n’affiche que 20 calories pour 100 grammes. Elle présente une forte teneur en fibres ce qui lui confère des propriétés laxatives. Soyez vigilant si vous avez les intestins fragiles.

Recette du flan à l’arroche

Pour 4 personnes, il vous faut :

  • 400 grammes de feuilles d’arroche fraîches (ça peut paraître beaucoup mais le volume diminue beaucoup à la cuisson !)
  • 200 grammes de ricotta ou de mascarpone
  • 50 grammes de gruyère ou de comté râpé
  • 4 œufs
  • 1 cuillère à soupe de beurre et un filet d’huile d’olive ou de tournesol
  • Sel
  • Épices au choix
  • Passez les feuilles d’arroche sous l’eau puis essorez-les au maximum.
  • Faites chauffer les matières grasses dans un faitout puis faites-y revenir les feuilles d’arroche jusqu’à ce qu’elles soient « tombées » et hachez-les.
  • Battez les œufs puis ajoutez la ricotta ou le mascarpone, le sel, les épices et les feuilles d’arroche hachées.
  • Versez le tout dans un moule beurré, saupoudrez de gruyère ou de comté râpé, puis enfournez dans un four préalablement chauffé à 180°C pendant 20 minutes.

Servez avec une salade de feuilles d’arroche.