Toutes les fiches de culture

Menthe

La menthe est un genre végétal qui réunit de nombreuses espèces, cueillies ou cultivées pour leurs qualités gustatives, médicinales et ornementales. Très vigoureuse, la menthe est une plante herbacée vivace qui résiste à toutes les saisons. Certaines espèces créées par l’Homme, comme la menthe poivrée, se sont échappées des cultures et profilèrent dans l’environnement sauvage. On les considère désormais comme des « mauvaises herbes ».
Attention donc à ne pas laisser votre menthe envahir vos plantations !

Fiche plantation

Famille Labiées, Lamiacées
Cycle Vivace
Semis Avril  sous abri
Plantation Mai à juin
Floraison Juin/juillet à septembre
Feuillage Persistant
Récolte Mars à octobre
Hauteur 30 à 80 cm
Exposition Mi-ombre à ensoleillé
Sol Frais, humide et ameubli
Entre les plants 30 cm
Plantes amies Radis, tomate, chou, brocoli, camomille
Plantes inconciliables Concombre, cornichon, carotte

D’où vient la menthe ?

Menthe fraîcheCette plante de la famille des Lamiacées nous vient d’Asie. Grâce à son parfum très odorant et agréable, elle a su conquérir le cœur des hommes très rapidement.

Son nom grec mínthê lui vient de la nymphe Menthe, transformée en plante par Déméter dans la mythologie grecque. Dans l’Antiquité romaine, les feuilles de menthe associées au vin formaient un philtre réservé aux dieux et, surtout, interdit aux femmes !

C’est au Moyen-Âge que les vertus médicinales de la menthe trouvent un écho sur notre territoire européen. Elle est notamment utilisée en infusion pour faire baisser la fièvre.


3 variétés de menthe ont le monopole

Si l’on dénombre pas moins de 18 espèces distinctes et 11 espèces hybrides (croisement naturel) de menthes à travers le monde, en cultivar ou à l’état sauvage, seules 3 d’entre elles conservent le monopole de la production et de la consommation mondiale. Il s’agit de la :

Menthe verte (Mentha spicata)

  • Hauteur : jusqu’à 70 cm
  • Feuillage : vert clair, feuilles oblongues et nervurées, sans pétiole
  • Fleurs : blanches
  • Odeur : double et subtile, mentholée
  • Usages : en cuisine, pour parfumer les cocktails, les salades de fruit, les thés et les gâteaux !

Menthe poivrée (mentha piperita)

Cette menthe a été obtenue à partir du croisement entre la menthe verte et la menthe aquatique.

  • Hauteur : jusqu’à 80 cm
  • Feuillage : vert foncé, feuilles allongées et dentées
  • Fleurs : violet pâle
  • Odeur : forte, très mentholée
  • Usages : huile essentielle, dentifrice, bonbons, recettes de cuisine sucrées et salées

Menthe des champs (mentha arvensis)

  • Hauteur : jusqu’à 50 cm
  • Feuillage : feuilles rugueuses et velues, avec pétioles
  • Fleurs : roses
  • Odeur : légère et camphrée
  • Usage : huile essentielle, boissons, répulsif naturel

Bienfaits et contre-indications de la menthe

bienfaits de la menthe et contre-indicationLa menthe, quelle que soit l’espèce choisie, procure de nombreux bienfaits sur l’organisme.

Toutefois, des cas avérés d’allergie à la menthe ont été constatés et son effet neutralisant pour l’absorption du fer en fait une plante comestible non recommandée pour les femmes enceintes et allaitantes.

De plus, comme elle est riche en vitamine K, la menthe n’est pas compatible avec un traitement anticoagulant. Méfiance donc, avant de consommer cette plante mentholée !

Cependant, lorsque la menthe est consommée ou utilisée en infusion, en diffusion ou en friction, en feuilles fraîches ou sous forme d’huile essentielle, elle prodigue de nombreux bienfaits grâce à ses composants (notamment le calcium, le fer, le manganèse, le magnésium, la provitamine A, les vitamines B9, E, C et A) :

  • les symptômes grippaux (toux, rhume, nez bouché)
  • les inflammations (maux de tête)
  • les démangeaisons (maladies de peau ou piqûres d’insectes)
  • les mauvaises odeurs buccales et les infections (gingivites)
  • la fatigue nerveuse (effet apaisant)
  • les troubles du transit (ballonnements, nausées)

Faire pousser de la menthe : un jeu d’enfant… à surveiller de près !

Menthe en fleurToutes les menthes sont rustiques, c’est-à-dire qu’elles s’adaptent aux températures les plus extrêmes en supportant des hivers à -20 °C autant que des étés à 40 °C. C’est donc une plante facile à faire pousser et particulièrement gratifiante puisqu’elle repart chaque année.

Son extrême vivacité lui donne toutefois des accents de plantes invasives : pour éviter qu’elle ne colonise tout votre jardin, il est préférable de la planter en pot et de l’ajouter à votre bordure aromatique aux côtés de votre thym, de votre origan ou de toute autre herbe aromatique.


Quel environnement pour votre menthe ?

Pour s’épanouir, la menthe aime les sols humides et riches en humus. Pour éviter de dessécher son feuillage, placez-la à la mi-ombre et à l’abri du vent. Au milieu de votre potager, la menthe fait fuir de nombreux insectes et protège ainsi vos choux, brocolis et tomates. Évitez le voisinage des carottes, du maïs et des concombres avec qui la menthe entre en compétition.

Quel calendrier pour votre plantation de menthe ?

Avant de la planter au printemps (avril/mai), préparez votre sol par désherbage et compostage. Si vous la plantez en pleine terre, pensez à installer une barrière anti-rhizomes pour limiter son expansion.

Comment planter vos semis ?

Vous pouvez obtenir un plant de menthe à partir de sa graine, mais les semences étant très petites, elles ont un taux de germination très faibles et assez aléatoires. Il faut donc prévoir d’en planter de grandes quantités. Même chez les agriculteurs, la menthe est cultivée par clonage, à partir de boutures, de sections de rhizomes ou de stolons.

En pleine terre, espacez vos plants d’environ 30 cm et tassez la terre sans trop insister.


Entretien et récolte

La menthe n’a pas besoin de beaucoup d’entretien. Voici cependant les quelques gestes bénéfiques à votre plant :

  • arroser uniquement par temps chaud
  • sarcler et biner régulièrement
  • pincer les pointes des tiges pour éviter la floraison et la montée en gaines
  • couper les tiges presque à ras de sol en novembre

Pour une bonne récolte, prenez soin de :

  • récolter pendant le printemps et l’été uniquement
  • prélever uniquement les feuilles dont vous avez besoin (sauf en fin de saison)
  • couper juste au-dessus de 2 feuilles pour favoriser la repousse
  • favoriser une récolte le matin

S’il s’agissait de votre dernière récolte de l’année, vous devriez être intéressé par ces méthodes pour conserver vos feuilles de menthe.


Maladies et parasite de la menthe

La menthe est une plante très résistante qui ne tombe pas facilement sous le coup d’une maladie ou d’un parasite. Cependant, il peut arriver qu’elle soit victime, comme d’autres plantes potagères des :

  • acariens
  • chenilles
  • pucerons
  • fourmis
  • rongeurs
  • champignons (oïdium, mildiou ou rouille)

Privilégiez des traitements naturels comme l’insertion de prédateurs naturels aux envahisseurs ou des répulsifs végétaux (type purin de rhubarbe).


Que faire avec la menthe ?

Utilisées dès leur récolte ou bien séchées pour être conservées, la menthe est la favorite de multiples recettes originales, du salé au sucré sans oublier les boissons !

Mojito faits-maison
Mojito faits-maison

La menthe fraîche peut être dégustée de nombreuses manières :

  • en infusion, sous forme de thé chaud et thé glacé à la menthe
  • mixée, comme dans cet excellent jus vert tonifiant réalisé avec les légumes du potager
  • en plat principal, dans des beignets de courgette à la menthe fraîche
  • en dessert, dans une soupe de fraise et menthe
  • pour le plaisir, pour parfumer un sorbet d’été
  • en apéritif avec un duo de Mojito menthe framboises

Est-ce que la menthe fait monter la tension ?

À forte dose, la menthe peut augmenter la tension artérielle. Elle n’est pas recommandée pour les personnes atteintes d’hypertension. Ainsi, si la menthe procure de nombreux bienfaits pour le corps, elle présente en revanche plusieurs contre-indications, voire méfaits chez certaines personnes.