Avoir des fourmis dans son potager et plus globalement dans son jardin est un phénomène tout à fait normal. Ces petits insectes ont par ailleurs une grande utilité puisqu’ils permettent notamment d’aérer le sol et ils entrent dans le processus de pollinisation de nombreuses plantations.

En outre, les fourmis sont les prédateurs naturels de nuisibles tels que les vers, les araignées, les chenilles, les larves et les mouches qui s’attaquent à vos plantes. Elles sont donc des alliées bien amicales dans un potager qui refuse les traitements phytosanitaires polluants.

Cependant, leur présence peut vite devenir envahissante et causer indirectement des dégâts. C’est pourquoi, nous allons vous donner quelques astuces naturelles pour les éloigner voire les éliminer de votre végétation.


Pourquoi y’a-t-il des fourmis dans mon potager ?

Les fourmis sont très friandes du miellat que produisent les pucerons et par échanges de bons procédés, elles les protègent contre les coccinelles.

Pour lutter naturellement contre les fourmis au potager, il faut donc commencer par se débarrasser des pucerons car ce sont eux les véritables envahisseurs dans cette histoire.

Pour cela, vous pouvez introduire les prédateurs naturels des pucerons que sont les coccinelles, les chrysopes et les perce-oreilles.

Fourmis qui s'attaquent aux tomates du potager

Vous pouvez également les noyer avec de l’eau additionnée de savon noir ou disposer des bandes de glu à base d’ingrédients naturels comme la résine ou la cire.

Installez vos bandes de façon à créer un barrage et ainsi empêcher le passage des pucerons et des fourmis par la même occasion.


Comment lutter contre les fourmis sans les tuer ?

Les fourmis sont des insectes sociaux, intelligents, organisés et qui ont des facultés à s’orienter plutôt incroyables, car quoi qu’il arrive, elles parviennent toujours à retrouver le chemin de la fourmilière.

Pour se débarrasser des fourmis sans les tuer, l’idée est donc de les désorienter en perturbant leurs détecteurs olfactifs.

Si vous apercevez une colonie de fourmis sur vos rosiers ou vos arbres fruitiers qu’elles adorent, pulvérisez du jus de citron peu dilué directement sur les végétaux. Vous pouvez augmenter leur aversion pour l’odeur du citron en plaçant quelques fruits moisis aux pieds des plantations.

Une autre solution simple consiste à tracer des lignes à la craie pour là encore gêner leurs différents récepteurs sensoriels.


Comment se débarrasser définitivement des fourmis ?

On a beau savoir que les fourmis sont de bonnes associées pour le jardinier, il n’empêche qu’elles peuvent tout de même devenir très envahissantes et leurs amis les pucerons font souvent de très gros dégâts en saccageant les cultures.

Fourmilière

Le plus radical est de verser de l’eau bouillante directement dans la fourmilière quand vous l’aurez trouvée. C’est assez simple, il suffit de suivre la file de fourmis puisqu’elles se déplacent quasiment toujours en colonie en suivant leurs phéromones.

Cependant, même si vous avez trouvé le nid des fourmis, celui-ci ne sera peut-être pas facilement accessible. Dans ce cas, parsemez du marc de café encore humide sur leur trajet. Elles y sont particulièrement sensibles et ça les empoisonnera.

La terre de diatomée

Terre de diatoméeUtilisée en poudre ou diluée dans un peu d’eau, la terre de diatomée est un insecticide naturel et efficace contre les fourmis.

Il s’agit d’une roche sédimentaire à base de micro-algues marines d’origine fossile et organique appelée diatomite.

Elle est particulièrement efficace contre les fourmis et les pucerons mais aussi les chenilles. Son mode d’action est simple. Elle se fixe sur le corps des fourmis qui se la transmettent les unes aux autres jusqu’à ce que toute la colonie soit infectée.

Il suffit donc de la saupoudrer directement dans la fourmilière, sur le passage des insectes, sur l’écorce des arbres, autour des plants, etc.

Si vous avez des chats ou des chiens, c’est totalement inoffensif sur leur santé et c’est d’ailleurs un anti-puces qui a fait ses preuves.

Astuce : Si les fourmis ont réussi à s’infiltrer dans votre maison, saupoudrez de la terre de diatomée devant le seuil, les portes et les placards. Laissez agir 24 heures puis passez l’aspirateur.

Que planter pour éloigner les fourmis naturellement ?

Comme on l’a vu précédemment, les fourmis se repèrent notamment grâce aux odeurs et certaines les perturbent et les désorientent tout particulièrement.

C’est le cas de la menthe, du basilic, de la lavande, des œillets d’Inde ou encore de la tanaisie dont l’infusion de ces dernières fait souvent des miracles contre les pucerons.


Comment éviter que les fourmis reviennent dans mon jardin ?

Si vous avez réussi à éradiquer les fourmis de votre jardin, il serait dommage de tout devoir recommencer à cause de leur retour inopiné. Il est donc utile de prendre quelques précautions.

Ne laissez pas traîner de nourriture sur la table du jardin et dans la même optique fermez bien vos poubelles hermétiquement pour ne pas les attirer.

Gardez bien en tête qu’elles ont des détecteurs sensoriels très puissants ! Enfin, ne laissez pas de bois en décomposition dans votre jardin où elles pourraient trouver un excellent refuge.