Un rapide coup d’oeil à la météo, aucune gelée prévue lors des 7 prochains jours. C’est bon signe, le printemps approche ! Vous devenez tous être comme moi, en ébullition, à vouloir profiter du moindre rayon de soleil pour remplir vos sillons de graines, et enfin voir votre dur travail de planification porter ses fruits ? Pas de précipitation, il faut raison garder, nous ne somme pas vraiment en juillet ;), la prudence est encore de mise et vos semis en pleine terre doivent être protégés. Par contre à l’intérieur, tout est permis.

Note : Mon appareil photo est actuellement en réparation, je dois par conséquent faire avec les moyens du bord, la qualité des clichés risque d’en pâtir, d’avance désolé. J’espère le récupérer le plus rapidement possible.

Un point sur les semis au chaud

J’ai réalisé des semis de tomates début mars (j’ai fait une entorse au calendrier lunaire pour des raisons d’emploi du temps, “mea culpa” :)), au menu nous trouvons :

  • Les classiques tomates cerise
  • Des tomates agora (que j’avais déjà expérimenté l’année dernière)
  • Des tomates noires de Crimée
  • Des tomates ananas dont on m’a dit le plus grand bien

Les piments sont en pleine forme, les séries de feuilles s’enchaînent, il n’y a donc plus qu’une pousse (j’ai gardé celle qui me paraissait la plus vigoureuse) par godet.

Une partie des semis (tomates, piments, salade...)
Une partie des semis (tomates, piments, salade...)

À l’occasion de mes dernières plantations, je commence à tester les “natur’ pot” qui sont compostables et biodégradables, ceci permet, à l’instar des fameux godets en tourbe,  de mettre ensuite directement le pot en terre et d’éviter le “stress” du repiquage aux plantes. Ils sont également enrichis en engrais organique, afin de favoriser la croissance des pousses, l’avenir me dira s’ils sont efficaces ;).

Godets compostables et biodégradables
Godets compostables et biodégradables

Les salades qui avaient filées dans un premier temps, et que j’avais récupérées en les repiquant ont maintenant trouvé leur place au potager, je vais garder un oeil dessus afin de vérifier qu’elles reprennent bien.

Que se passe-t-il au potager en carrés ?

À l’extérieur aussi, le paysage change un peu, pas encore de verdure à l’horizon, mais j’ai installé des rames pour mes futurs haricots. Après avoir essayé des variétés naines l’année précédente je vais prendre un peu de hauteur, afin de gagner un peu en rendement. Aux pieds de ces tuteurs commencent à pousser quelques pois de senteur histoire d’apporter de la couleur au tableau final.

Rames installées au potager en carrés
Rames installées au potager en carrés

Avant de réaliser mes semis en pleine terre, je dépose un voile d’hivernage dans les carrés afin de réchauffer un peu plus rapidement le sol (on peut en voir sur la photo ci-dessus).
Voici les variétés déjà présentes au jardin :

  • Ail (planté en novembre)
  • Échalotes (plantées en novembre)
  • Oignons rouges (plantés en novembre) qui commencent seulement à sortir
  • Persil : semé la semaine passée
  • Bourrache : semé la semaine passée
  • Radis : semés la semaine passée
  • Épinards : semés la semaine passée
Semis de persil en pleine terre
Semis de persil en pleine terre

Le programme pour les prochains jours

  • Repiquer les oeillets d’Inde dans des godets individuels
  • Surveiller les pousses de tomates
  • Semer des poireaux
  • Semer des carottes

Et vous, où en êtes-vous ? Vos semis poussent-ils comme vous le voulez ? Respectez-vous votre planning ? Avez-vous les doigts qui picotent tellement vous avez envie de semer dehors 🙂 ?