Avec l’arrivée du printemps, les températures se font plus douces et l’humidité reste présente. Il est temps de retourner au jardin pour semer, planter et biner. L’idée de réinvestir vos parcelles de potager après le repos hivernal vous remplit de joie et d’enthousiasme. Pourtant, vous savez par avance que d’autres attendent ce moment avec impatience : les limaces et, dans un moindre mal, les escargots.

Avides de jeunes pousses, de semis tout juste sortis de terre et de feuilles bien tendres, ils se préparent à envahir votre jardin. Ces gastéropodes font des dégâts irrémédiables dans vos plates-bandes, laissant au passage leurs traînées de mucus, témoignages de leur festin. Pourtant, il existe quelques astuces contre les limaces et les escargots pour vous débarrasser de ces nuisibles tout en préservant la biodiversité dans votre jardin.

Attirer et protéger leurs prédateurs naturels

La nature étant bien faite, à chaque nuisible, il y a un prédateur qui va se charger de l’éliminer et de l’éradiquer. Les escargots et surtout les limaces vont faire le bonheur de quelques petits animaux ou insectes qui les mettent avec délectation à leur menu. Ainsi, le hérisson, les batraciens comme les crapauds ou les grenouilles, la musaraigne, la salamandre, le lézard, certains oiseaux, ou encore le carabe, le mille-pattes ou le staphylin s’avèrent être de précieux auxiliaires contre les limaces et les escargots.

Il suffit donc de les accueillir dans son jardin en leur offrant un gîte confortable, adapté à leurs besoins. Et, en retour, ils vous aideront à vous débarrasser, avec conviction, de ces limaces ou escargots qui vous empoisonnent vos rêves de jardinier. Les insectes ou les lézards apprécient un tas de pierres ou de bois mort, une zone de friche ou des planches retournées. Installez des nichoirs et des mangeoires (en hiver) pour les oiseaux, aménagez une petite mare ou pratiquez un trou dans votre clôture pour laisser passer un hérisson qui apprécie aussi un tas de fagots. Tous ces aménagements sont de véritables sources de biodiversité dans votre jardin.

Et si vous avez des poules ou des canards, lâchez-les de temps en temps dans le jardin, ils se chargeront des limaces sans état d’âme. Sous surveillance bien sûr!

limace au potager

Installer un paillis rugueux

Outre le fait de limiter les arrosages et la pousse des mauvaises herbes, le paillage peut être une barrière efficace contre l’intrusion de limaces et d’escargots dans vos carrés potagers. Parce qu’ils se déplacent en glissant grâce à leur mucus, les limaces et escargots n’apprécient pas les matières piquantes. Et ils risquent d’aller voir ailleurs. Donc, pour faire d’une pierre deux coups, paillez avec des paillettes de lin ou de chanvre, des cosses de cacao, ou encore des épines de pin ou des feuilles de fougère fraîches.

Construire une barrière infranchissable autour des plantes

Sur le même principe du paillage, il est également possible de repousser les limaces et escargots avec des barrages construits de matériaux accessibles à tous, et souvent récoltés dans la nature. Ainsi, la sciure ou les copeaux de bois peuvent s’avérer efficaces, tout comme la cendre (à semer avec modération sous peine de déséquilibrer le sol) ou le marc de café. Ces matières ont tendance à absorber l’humidité de leur bave. De même, vous pouvez répandre des coquilles d’œufs concassées ou des cosses de châtaignes. Le sable peut éloigner les limaces mais il faut le renouveler.

Construire des pièges à bière

C’est un piège vieux comme le monde qui peut être à double tranchant. Il suffit d’enterrer des pots de confiture remplis de bière : les limaces s’y noient car elles raffolent de la bière. Sauf que cette même bière a tendance à attirer toutes les limaces du quartier ! De même, d’autres insectes auxiliaires comme les carabes ou les staphylins y perdent aussi la vie. Ce qui est préjudiciable au vu de leur utilité dans la lutte biologique contre les indésirables.

Créer des zones attractives loin du potager

En attirant ailleurs les limaces et les escargots, on peut les éloigner des semis et jeunes pousses tendres. On peut ainsi leur dédier une zone à l’écart du jardin et y planter de la moutarde et du colza, généralement utilisés comme engrais vert. Aux premiers jours du printemps, les limaces s’y précipiteront pour s’en délecter. Plus tard, dans la saison, on dépose sur cette même zone des déchets de légumes qui continueront à les attirer. Le tas de compost qui attire aussi limaces et escargots doit être placé à l’écart des semis.

Les éloigner avec des plantes répulsives

Certains végétaux sont honnis par les limaces et les escargots, en particulier l’ail, le fenouil, le cerfeuil, la civette, l’oignon…Il suffit donc d’en planter autour de votre potager. Le géranium, le bégonia, le cassis ou la capucine semblent aussi fonctionner pour éloigner ces nuisibles. Vous pouvez même préparer des décoctions de bégonia ou de feuilles de cassis ou encore du purin d’ail, de fougère ou de rhubarbe. Ensuite, il suffit de les utiliser en pulvérisation sur vos légumes.

escargot au potager

Arroser le matin

Limaces et escargots sont des nuisibles qui œuvrent la nuit. Et en particulier par temps humide. En arrosant le matin, vous limitez ainsi leur venue. En revanche, n’hésitez pas à arroser le soir les zones qui leur sont réservées.

Inviter les nématodes dans votre potager

En matière de lutte biologique, les nématodes sont efficaces. Ce sont des vers microscopiques qui s’insinuent dans l’organisme, le parasitent et le font mourir. Ensuite, les larves s’y développent et s’en vont parasiter d’autres gastéropodes. Le Phasmarhabditis hermaphrodita est le nématode anti-limaces et anti-escargots par excellence. Les nématodes se vendent en jardinerie sous forme de poudre miscible à diluer dans l’eau et à pulvériser.

Leur aménager des abris

Vous tenez à vos salades mais vous rechignez à tuer limaces et escargots ? C’est tout à votre honneur ! Vous pouvez dès lors aménager des abris pour ces gastéropodes détestés avec des planches de bois, des tuiles renversées, des tas de pierres, des tubes PVC…Vous pouvez éventuellement ajouter des appâts comme des tranches de pommes de terre ou des feuilles de salade. La journée, les ravageurs que sont la limace et l’escargot viendront s’y réfugier. Il ne vous restera plus qu’à les ramasser et les emmener loin.

Les ramasser à la main

L’ultime solution pour vous débarrasser des limaces et des escargots consiste à les ramasser un à un. Pour les surprendre en plein festin, il vous faudra agir de nuit avec une lampe de poche. Là, vous découvrirez tout un panel de limaces colorées en gris, en noir ou en rouge, et des escargots plus ou moins gros. Le matin venu, il ne vous reste plus qu’à leur faire voir du pays, loin de votre potager.

D’autres solutions du commerce existent pour venir à bout de ces intrus sans utiliser de produits chimiques : les rubans de cuivre, les barrières collantes, les anneaux anti-limaces ou les granulés de phosphate ferrique. Autorisés en agriculture biologique, ils sont aussi très efficaces pour protéger les plantations.