À la campagne ou en ville, les populations d’oiseaux diminuent drastiquement. La dégradation de leurs habitats et de leurs sites de nidification en est la cause directe.

C’est pourquoi il est aujourd’hui vital de réserver un bon accueil à ces oiseaux pour assurer leur reproduction et leur survie. L’installation de nichoirs est un maillon important de cette « chaîne de solidarité ».

À chaque oiseau, ses besoins de nichoirs

Mésange charbonnière, mésange bleue, rouge-gorge, rouge-queue, hirondelle, moineau, sittelle torchepot, chouette hulotte…nombreux sont les oiseaux à fréquenter nos jardins.

Ils y sont particulièrement utiles pour nous débarrasser des insectes nuisibles et ravageurs. Pour autant, à cause de l’uniformisation de l’agriculture et de la transformation de nos logements, les populations de certaines espèces d’oiseaux diminuent.

Installation d'un nichoir

Il est donc primordial de leur offrir un environnement favorable et un lieu de nidification pour s’installer. Installer des nichoirs est donc essentiel pour préserver la biodiversité. Mais pas n’importe quel nichoir !

Ainsi, les oiseaux dits cavernicoles (mésanges, moineaux, sittelles…) ont besoin de cavités ou de trous pour nicher. Leur nichoir sera donc fermé, de type « boîte à lettres », les plus populaires, ou « à balcon ».

Nichoir oiseaux utile et décoratif

Les nichoirs « à balcon » bénéficient d’une avancée qui empêche les chats et les fouines d’introduire une patte au fond du nid. Cette avancée constitue aussi une protection contre les intempéries. Dans ce type de nichoir, la différence se fera sur le trou d’envol au diamètre plus ou moins large.

En revanche, d’autres oiseaux sont semi-cavernicoles (rouge-gorge, troglodyte mignon, rouge-queue, bergeronnette…) et le nichoir sera semi-ouvert. Les hirondelles et les martinets nidifient dans des nids adaptés, tout comme les rapaces à qui il faut des nichoirs épais et suffisamment solides.


Les différents types de nichoirs

Les nichoirs constituent des aides précieuses pour la survie des oiseaux du ciel. Pour autant, il est important de cibler les bons nichoirs par rapport aux oiseaux familiers de votre jardin, qui viennent par exemple se nourrir aux mangeoires.

Oiseaux dans son nichoir

Vous cherchez un abri pour vos oiseaux ? Découvrez nos modèles de nichoirs, au meilleur prix.

  • Les nichoirs à mésanges : ce sont des nichoirs fermés de type « boîte à lettres » ou « de balcon » qui permettent d’accueillir les différentes variétés de mésanges charbonnières, bleues, noires, nonnettes, noires…Suivant l’espèce, le trou d’envol, de préférence rond, peut être de diamètre différent : de 32 à 34 mm pour les mésanges charbonnières ou les sittelles torchepots, de 27 à 28 mm pour les autres mésanges.
  • Les nichoirs à rouge-gorge : ces nichoirs sont dotés d’une ouverture plus grande et sont semi-ouverts afin que les oiseaux puissent avoir une vue sur l’extérieur. Ce type de nichoir peut en outre accueillir les rouges-queues noirs et à front blanc
  • Les nichoirs à troglodytes mignons (et roitelets) : dans son milieu naturel, le mâle troglodyte mignon construit plusieurs nids sphériques et très douillets dans une anfractuosité de mur ou un tas de bois. Ce sont donc des oiseaux, de toute petite taille, cavernicoles qui ont besoin d’un nichoir fermé, éventuellement de forme arrondie
  • Les nichoirs à martinets : face à la disparition des avant-toits, des orifices et au développement des bâtiments en verre, en béton ou en acier, les martinets ne trouvent plus d’endroit pour nidifier à leur retour d’Afrique. Ces nichoirs tout en longueur et constitués de caissons en bois dotés d’une ouverture sur le dessous sont parfaitement adaptés aux petites pattes et aux longues ailes des martinets. Il est recommandé d’installer plusieurs nids car les martinets, comme les hirondelles, vivent en colonie
  • Les nichoirs à hirondelles de fenêtre ou rustiques : ces nichoirs artificiels en matériaux composites, fixés sur des planchettes s’accrochent sous les bords des toits. Ils doivent être complétés de terre grasse et de glaise mises à disposition des hirondelles
  • Les nichoirs pour rapaces (chouette hulotte, effraie des clochers, chouette chevêche, faucon crécerelle… : ces nichoirs semi-ouverts ou fermés doivent au moins avoir une épaisseur de 20 mm et être suffisamment grands pour accueillir ces oiseaux de taille moyenne à grande. Une couche de sciure peut être déposée au fond du nid
  • Les nichoirs pour pics épeiches et pics verts : ces nichoirs tout en hauteur sont équipés d’un fond incurvé et éventuellement d’un trou d’entrée scellé que les pics ouvriront avec leur bec

Nichoir installé dans un bois