Le Martin-pêcheur d’Europe, Alcedo atthis, est un oiseau remarquable tant par sa silhouette caractéristique que par ses éclatantes couleurs. Piscivore, discret et solitaire, le Martin-pêcheur vit invariablement à proximité des zones aquatiques poissonneuses qui répondent à l’essentiel de ses besoins alimentaires.


Quel est le milieu de vie du martin-pêcheur ?

Le Martin-pêcheur est un oiseau discret et difficile à apercevoir, d’autant plus qu’il s’agit d’un solitaire en dehors de la période de reproduction et de nidification.

Alcedo atthis

Alcedo atthis vit principalement en Europe, mais on le rencontre aussi en Afrique du Nord et en Asie du Sud-Est. Très sensible au froid, l’aire de répartition de l’espèce est limitée en altitude, et on rencontre rarement cet oiseau au-dessus des 800 m.

Le Martin-pêcheur d’Europe est un habitué des zones aquatiques naturelles comme artificielles offrant des eaux stagnantes ou courantes, mais surtout très riches en petits poissons.

Où peut-on apercevoir le Martin-pêcheur ?

Par ailleurs, la limpidité de l’eau est un critère essentiel pour cet oiseau qui doit bénéficier d’une bonne visibilité afin de repérer facilement les poissons et pêcher efficacement. Sa présence témoigne notamment de la qualité de l’environnement, sain et sans pollution.

À noter : bien que le Martin-pêcheur ne soit pas considéré comme une espèce en danger en France et en Europe, la dégradation de son habitat ainsi que la pollution des eaux sont des menaces sérieuses à sa survie.

De même, les rives de la zone humide doivent offrir une végétation suffisamment dense pour que le pêcheur puisse s’y tenir à l’affût de ses proies. Enfin, la reproduction cavernicole de l’espèce nécessite la présence de “fronts de taille” facilement accessibles.

Cependant, le Martin-pêcheur est capable de nicher à distance de ses zones de pêche (jusqu’à quelques centaines de mètres de l’eau) s’il trouve un site de nidification adapté.

Il est donc possible d’apercevoir le Martin-pêcheur d’Europe sur les rives des cours d’eau, des lacs, des étangs, des gravières en eau, des marais et des canaux.


Est-ce que le martin-pêcheur est un oiseau migrateur ?

Si le climat le permet, l’espèce est volontiers sédentaire et les populations restent alors toute l’année au même endroit.

Migration du martin pêcheur

En revanche, celles soumises à des hivers froids sont obligées de migrer parfois jusqu’à plusieurs milliers de kilomètres de leur zone de nidification.

Durant la saison froide, on peut donc apercevoir des Martins-pêcheurs dans les zones côtières, là où l’eau ne gèle pas. On les croise alors notamment sur les littoraux rocheux, dans les estuaires , dans les lagunes, dans les ports, dans les mangroves.

Quels poissons mange le Martin-pêcheur ?

Piscivore, le régime alimentaire du Martin-pêcheur se compose au minimum à 60 % de poisson. On estime que ses besoins avoisinent les 20 g de poisson par jour.

Nourriture Martin-pêcheur

Les adultes chassent généralement des poissons de 4 à 7 cm de long. Plus rarement, leur proie peut atteindre une longueur de 11 cm.

Les jeunes Martins-pêcheurs sont pour leur part nourris avec des proies plus petites qu’ils sont capables d’avaler entières et tête la première.

Parmi les petits poissons les plus consommés par le martin-pêcheur, on retrouve essentiellement des ablettes, carpes, carassins, chevaines, gardons, goujons, perches, truites, et vairons.

Les espèces de poissons les plus largement capturées par le Martin-pêcheur reflètent ainsi fidèlement la population piscicole du territoire de pêche de l’oiseau.

À noter : outre le poisson, le martin-pêcheur se nourrit également en petite quantité de jeunes batraciens, de lézards, de larves et d’insectes aquatiques, de crevettes et d’écrevisses.