Hormis du basilic que je sème tous les ans près de mes tomates, je ne cultive pas d’herbes aromatiques dans mon potager. En effet, je ne dispose que de très peu de place, et je préfère donc utiliser mes précieux centimètres carrés pour faire pousser des légumes. Cependant, je souhaite toutefois disposer d’un minimum d’aromatique fraiche pour cuisiner. Il va donc falloir trouver un compromis.

L’idée est donc de déplacer les aromatiques dans une autre zone du jardin (ornemental donc pas forcément dédié à cela) sans pour autant sacrifier l’esthétique. J’avais bien aimé l’idée de pots de terre cuite enterrés aperçus au potager du château de Chenonceau, et l’avait gardé dans un coin de ma tête.

aromatiques au château de Chenonceau
Aromatiques au château de Chenonceau

5/6 ans plus tard, il était temps de la ressortir des cartons pour créer ma propre bordure d’aromatiques en pots. Le but est de joindre l’utile à l’agréable et de cultiver un maximum de variétés de plantes dans un minimum d’espace. De plus les pots offrent de nombreux avantages :

  • Pouvoir effectuer le mélange de terre le plus adapté à la plante cultivée (le thym n’a pas les mêmes besoins que de le persil)
  • Dessiner facilement une platebande ou une bordure pour baliser une allée
  • Eviter la dispersion (notamment pour la menthe)
  • Réguler la température et l’humidité
  • Possibilité de les protéger (ou même de les mettre au chaud) en cas de besoin (pour la culture de plantes non vivaces ou frileuses)

Comme j’ai modifié l’apparence de cette bordure la semaine passée en ajoutant quelques nouveaux pots, j’en ai profité pour vous faire une petite vidéo pour vous expliquer comment je procède.

Si vous cultivez vos plantes aromatiques d’une façon originale, que vous avez des remarques ou des questions sur cette méthode, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire pour l’expliquer.