Les jours se rallongent, le soleil brille, la terre se réchauffe. Un ensemble de signes qui ne trompent pas et qui sont comme un signal pour tous les jardiniers : “Le printemps s’installe et il est temps de se mettre au boulot!”. Mais attention, un petit rappel les gelées ne sont pas encore derrière-nous il faut donc rester prudent.

Pour le moment au potager je n’ai réalisé que des semis protégés sous tunnel ou cloches. Différentes salades (laitues pommées, feuilles de chêne et Saint-Antoine), de la roquette et des radis. Dans la semaine je vais enchainer avec les carottes et les navets.

Le gros de l’activité se déroule actuellement a l’intérieur avec les tant attendues tomates! Cette année je veux mettre toutes les chances de réussites de mon côté et j’applique donc à la lettre les techniques anti-mildiou de Nicolas, un “collègue blogueur”. L’une d’entre elles consiste à effectuer les semis dans des bouteilles en plastiques afin d’avoir des plants en bonne santé et plus résistants. Pour le moment ça a l’air de fonctionner, les tiges sont bien grosses et le plastique permet aux plantules de bénéficier d’un maximum de lumière. Et en plus cette solution est très économique (récupération oblige).
J’ai donc appliqué la même stratégie pour les courges, melons et cornichons, on verra si elle s’avère payante.

Côté variétés on retrouvera cette année dans le potager en carrés les classiques tomates cerises (ma fille en est addicte) associées à des coeur, roses de Bernegreen zebra et ananas.
Vous noterez que je me suis restreint, ayant toujours tendance a semer trop de variétés en trop grandes quantités, je devais systématiquement faire un choix cornélien au moment du repiquage en pleine terre, j’ai donc modéré mes envies de plantation en fonction de mes préférences.

Pas de semis d’aubergines ou de piments par contre, il n’est cependant pas exclu que je fasse l’acquisition d’un ou deux plants greffés qui avaient très bien fonctionné l’année passée.

Pour finir, vous avez peut-être remarqué des plants de maïs sur la photo. Je m’entête a vouloir essayer la culture combinée du maïs et de haricots rames, l’un servant de tuteur à l’autre, malgré mes deux revers consécutifs! L’idée est donc de gagner un peu de temps avec des semis précoces du maïs que je repiquerais ensuite, en espérant qu’il seront alors assez vigoureux pour ne pas faire office de repas aux limaces…

Et chez vous, où en êtes-vous dans les semis? Votre potager est-il déjà actif?

Mise à jour : Si vous voulez plus de détail sur la technique de semis en bouteille pour les tomate, j’ai réalisé une vidéo “tutoriel” sur le sujet (clic)