Vous avez été nombreux à me demander une suite à la série des vidéos sur le semis des tomates dans des fonds de bouteilles en plastique.

C’est justement bientôt le moment de sortir nos précieux plants, couvés bien à l’abris pendant plusieurs semaines, au potager. Il serait dommage de gâcher tout ce travail !

Bon même si la météo n’est pas encore top top, certains de mes pieds de tomates commencent vraiment à se sentir à l’étroit. Comme vous pouvez le voir sur la photo, le système racinaire est plus que développé.

Je vous propose donc de découvrir l’ultime épisode de la série et non des moindres : la plantation des tomates au jardin.


Le matériel nécessaire

  • Des tuteurs pour maintenir vos plants de tomate bien droits et assurer leur résistance face aux bourrasques de vent. (spirales à tomates, fers à béton, tasseau de bois, bambous…)
  • Un cutter ou des ciseaux pour découper la bouteille du semis ou du pot
  • Une petite pelle pour creuser la terre de votre potager (vos mains peuvent faire l’affaire si elle est assez meuble)
  • Un arrosoir pour apporter un peu d’eau aux tomates fraîchement plantées.
  • Optionnel du purin d’ortie ou de consoude pour l’effet “coup de fouet”. Comment faire du purin d’orties ?
  • Optionnel une housse en plastique pour protéger les plants des petits coups de froid et accélérer la croissance

Une seconde vidéo que j’avais réalisée pour la plantation des tomates mais cette fois, à partir de nos fameux semis de tomates en bouteille.

Si vous chercher plus d’informations sur la culture des tomates, vous pouvez retrouver d’autres vidéos sur le sujet dans la playlist “tomates” de la chaîne Youtube.

Qu’est-ce qu’une tomate précoce ?

Tomate Marmande - Photo @ Graines Baumaux
Tomate Marmande – Photo @ Graines Baumaux
Les tomates précoces intéressent tout particulièrement les jardiniers qui résident sous des climats frais car la saison estivale s’y termine bien plus tôt que dans les régions du sud de la France.

Ces variétés de tomates présentent l’avantage d’avoir une croissance plus rapide que les autres, soit environ 55 à 70 jours entre le repiquage et la récolte.

Parmi les variétés de tomates précoces, on retrouve la « Dona », la « Fandango », la « Fantasio », la « Fournaise », la « Montfavet » 63/5, la « Trésor », la « Marmande », la « Gregori Altaï », la « Cœur d’Albenga », la « Golden Bison », la « Black Zebra », la « Délice d’Or », la « Chinese Red », etc.

Toutes ces variétés de tomates se récoltent généralement aux alentours de la mi-juillet.

Qu’est-ce qu’une tomate hybride ?

Une tomate hybride provient de deux variétés de tomates différentes. Issue de la recherche agronomique, la tomate hybride est créée pour présenter une meilleure résistance face aux maladies, notamment le mildiou, avoir un meilleur rendement, une meilleure saveur, de plus belles couleurs, plus de jutosité, etc.

Il s’agit bien là d’agronomie et de techniques naturelles éprouvées depuis très longtemps qui ont pour but de tirer le meilleur des deux « parents ».

Cela n’a aucun rapport avec les OGM qui, eux, sont modifiés génétiquement. Dans la nature, on assiste d’ailleurs régulièrement à des croisements qui s’effectuent sans aucune intervention humaine notamment grâce à la pollinisation du vent et des abeilles.

Lorsque vous achetez un sachet de graines de tomates hybrides, la mention « F1 » est obligatoire. Cela indique qu’elles constituent la première fécondation de l’hybridation.

Absolument tous les fruits qui pousseront seront identiques. L’inconvénient majeur est que les graines de ces tomates F1 ne pourront pas être replantées la saison suivante car, sans être réellement stériles, elles auront perdu les critères premiers. Les fruits qui pousseraient n’auraient alors pas la même saveur, ni la même vigueur et ne présenteraient donc que très peu d’intérêt.


En savoir plus sur la culture des tomates