Chaque année, c’est le même problème. Au moindre frôlement, une pluie d’épines parsèment le sol autour de votre sapin de Noël. Découvrez nos astuces pour éviter que votre sapin ne perde plus (ou moins) ses épines.

Bien choisir votre sapin

Là est le conseil le plus important, surtout si vous ne vous êtes pas encore procuré ce sapin qui trônera durant quelques semaines dans votre salon. Il faut le choisir avec soin.

D’abord, certaines espèces de sapin de Noël perdent naturellement moins vite leurs aiguilles que d’autres.

Père et fils achètent un sapin de Noël.

Ainsi, le sapin Nordmann (Abies nordmanniana) et le sapin noble (Abies nobilis) se montrent plus robustes que le simple épicéa (Picea abies). Au détriment de la magique odeur de résine…

Pour autant, le lieu d’achat de votre sapin est aussi important.

Si vous en avez la possibilité, il est toujours préférable d’acheter votre sapin de Noël directement auprès d’un producteur.

Votre sapin aura été coupé moins tôt, aura gardé sa fraîcheur et évité de nombreux trajets. Certains producteurs proposent même de couper son sapin!

Machine pour emballer les sapins de Noël.

Enfin, lors de l’achat, choisissez les sapins qui bénéficient d’un point de coupe plus clair. C’est un gage de plus grande fraîcheur.

Et laissez de côté les sapins qui perdent déjà quelques aiguilles.

L’installer loin d’une source de chaleur

Une fois votre sapin de Noël acheté, il faut l’installer au meilleur endroit. Mais avant de le parer de ses plus beaux atours, faites-le patienter une journée dans un garage, une véranda ou une buanderie, en bref une pièce dotée d’une température autour de 15 °C.

Cette transition est primordiale pour lui permettre d’encaisser l’amplitude thermique entre le froid de l’extérieur et la chaleur de votre logement.

Votre sapin séchera moins vite et ses aiguilles tomberont moins.

De même, évitez de l’installer près d’une source de chaleur comme un radiateur. Et qui plus est à côté d’une cheminée ou d’un poêle à bois qui, au-delà de la chaleur générée, présente un risque d’incendie.

L’humidifier pour l’empêcher de sécher

Une autre astuce pour éviter la chute des aiguilles du sapin consiste à le garder frais. Dans un premier temps, si vous avez une scie à disposition, n’hésitez pas à recouper le tronc d’environ 5 cm.

Ensuite, vous pouvez installer votre sapin dans une bassine d’eau.

Sapin qui a perdu ses aiguilles.
Sapin qui a perdu ses aiguilles.

Il suffira de régulièrement remplir la bassine jusqu’à Noël pour hydrater le sapin.

Pour compléter, il est envisageable de pratiquer des aspersions d’eau sur les branches du sapin.

Prenez bien évidemment la précaution de débrancher les guirlandes électriques avant d’humidifier les branches. Et intervenez le matin pour laisser aux branches le temps de sécher avant les illuminations du soir.

Certains fleuristes et pépiniéristes conseillent d’ajouter du sucre à l’eau pulvérisée qui permettrait de fortifier le sapin. Sans grande certitude…

Alléger les décorations

Un sapin orné d’une multitude de boules, guirlandes et autres décorations, c’est certes très joli mais lourd. Les branches en sont donc fragilisées et les aiguilles tombent. Ayez donc la main légère, une décoration sobre est tout aussi esthétique…

Enfin, bannissez la neige artificielle, vendue en bombe aérosol, sur les branches. Elle asphyxie le sapin.

Sans compter qu’elle contient des composants volatils nocifs et peut s’avérer toxique pour les chiens et surtout les chats qui, il faut l’avouer, vouent une véritable passion pour les sapins de Noël.