À l’approche de l’hiver, nos jardins se préparent à affronter les rigueurs de la saison froide. Si la nature semble ralentir son rythme, l’entretien de la véranda et du verger sont toutefois indispensables pour le bien-être des plantes et créer les conditions idéales pour une nouvelle floraison dès les premiers rayons printaniers.

Au verger, prévenir vaux mieux que guérir

Si vous souhaitez obtenir une abondance de beaux fruits bien juteux et sucrés l’été prochain, mieux vaut dès maintenant préparer vos arbres à lutter contre les parasites qui ne manqueront pas de les attaquer.

Préparation arbres pour le printemps

Taillez avec soin, éliminez les fruits momifiés, au sécateur, à la main ou à l’aide d’un ébrancheur électrique, traquez débusquez et supprimez tous les abris naturels des parasites de vos arbres fruitiers…

Avec un gant de crin ou une brosse à chiendent, grattez les écorces des troncs et des branches principales. Vous ferez ainsi tomber les morceaux soulevés par l’âge ou les intempéries.

Nettoyage des troncs d'arbre

Sous ces abris hivernent de nombreuses larves ou quantité d’œufs qui attendent les beaux jours pour se réveiller. En supprimant leur couverture protectrice, vous les ferez passer de vie à trépas.

Eliminez les fruits momifiés qui sont restés accrochés sur les branches, et balayez les feuilles mortes qui jonchent le sol. Ils sont aussi un refuge pour ces ennemis du jardin. Brûlez tous ces déchets. Ne les portez surtout pas sur le tas de compost.

Pulvérisez sur le tronc et toute la ramure un produit de traitement d’hiver. Composé d’huile paraffinique, il recouvre les prédateurs d’une pellicule qui les prive d’air et les asphyxie. Évitez de faire ruisseler le produit et intervenez un jour où il ne gèle pas.

La véranda en hiver

Une véranda, ou bien une serre, constitue un très bon abri pour les plantes frileuses qui vivent en été à l’extérieur, mais rentrent dès que les premiers froids arrivent.

Habitués toutefois à bénéficier de beaucoup d’air, elles se retrouvent en atmosphère confinée ce qui ne leur convient pas toujours.

Serre dans le jardin

Si votre véranda est bien chauffée, pulvérisez une eau à température ambiante sur le feuillage et tout autour des plantes pour humidifier et rafraîchir l’atmosphère.

Évitez l’eau du robinet souvent calcaire. Préférez une eau de pluie filtrée pour éliminer les impuretés.

Disposez vos potées dans un récipient à rebords, sur un lit de graviers, et maintenez ce support toujours dans l’eau. Par évaporation, l’eau remonte vers le feuillage et contribue à maintenir une ambiance humide.

Surveillez régulièrement le feuillage pour agir dès que vous apercevez un parasite : puceron, cochenille, aleurode, qui vient se nourrir de la sève de ces plantes.

Nettoyez régulièrement les vitrages pour que vos végétaux bénéficient d’un maximum d’ensoleillement. Mais n’oubliez pas qu’un rayon de soleil au travers d’une vitre peut brûler le feuillage lorsqu’il est trop direct. Un léger ombrage est parfois nécessaire.

Récoltes abondantes assurées

Pour vous délecter de baies juteuses et sucrées, taillez vos arbustes à petits fruits.

Chez le groseillier, il est indispensable de bien aérer le centre du buisson. Supprimez, dès la base, les rameaux qui se dirigent vers l’intérieur.

Coupez aussi les tiges âgées, elles ne fructifient pratiquement plus dès qu’elles ont 4 ou 5 ans. Supprimez les rameaux qui s’enchevêtrent. Ne conservez que 6 ou 7 branches par pied, c’est bien suffisant pour assurer une belle récolte.

La taille du cassissier est pratiquement identique à celle du groseillier. Sachez toutefois que la fructification n’apparaît, en général que sur les rameaux âgés de deux ans et qu’elle diminue dès la quatrième année. Prévoyez donc le remplacement en conservant de nouveaux départs.

Abondance de framboise à la belle saison

Enfin, supprimez les tiges des framboisiers qui ont porté des fruits et réduisez la longueur des nouvelles pousses d’une vingtaine de centimètres. Coupez au ras du sol les tiges faibles ou mal formées.