Comment traiter et prévenir le cul noir de la tomate?

Peur de trop arroser ? Peur de ne pas assez arroser surtout en période de grosses chaleurs ? Indéniablement, l’arrosage des tomates est un sujet épineux. Car chacun sait (ou imagine) que la tomate est gourmande en eau. Faisons le point ensemble !

Quand arroser les tomates?

Arroser le matin ou le soir ? Voilà une question que l’on retrouve souvent dans la bouche des jardiniers.

Il vaut mieux arroser le matin de (très) bonne heure (jusqu’à 8 heures maximum), à un moment où la terre bénéficie encore de la fraîcheur du matin. Alors que le soir, même tard, la terre est encore trop chaude et l’eau d’arrosage s’évapore vite.

Sinon, il est préférable d’arroser à l’eau de pluie à température ambiante pour ne pas créer de choc thermique.

Jeunes tomates au potager
Jeunes tomates au potager / © Fungoal Flickr.com

À quelle fréquence arroser les tomates?

Difficile de répondre précisément à cette question tant les paramètres sont nombreux. Toutefois, une seule chose est sûre : il est inutile, et même contre-productif, d’arroser les tomates tous les jours.

En effet, elles vont très vite s’habituer à cette eau providentielle et devenir fainéantes.

Résultat, leur système racinaire ne se développe pas suffisamment en profondeur pour résister à de fortes chaleurs.

De même, la régularité des arrosages est primordiale. Si vous décidez d’arroser vos tomates tous les 5 jours, tenez-vous à ce rythme. Avec des arrosages aléatoires, la tomate risque de faire des crises de stress hydrique, source de maladies des tomates comme le cul noir.

En fonction des régions et des conditions climatiques

Évidemment, dans le sud de la France, les arrosages seront un peu plus fréquents, à raison d’un apport d’eau tous 2 à 3 jours.

Ailleurs, arroser tous les 4 à 5 jours suffit amplement, même en période de fortes chaleurs.

Arrosage des semis de tomate
Arrosage des semis de tomate

En fonction du stade de développement de la tomate

Lors de la plantation, l’arrosage doit être abondant. Ensuite, lors du développement du pied de tomates, les besoins en eau sont peu importants.

Trop d’eau risque de provoquer un pourrissement des racines.

Dès qu’apparaissent les fleurs et les premiers fruits, les apports d’eau peuvent être renforcés. Avant de diminuer lors du mûrissement.


En fonction de mode de culture

Une tomate cultivée sous serre ou en pot sur un balcon ou une terrasse craint plus le chaud qu’une tomate qui pousse au potager en pleine terre. Donc, elle mérite un peu plus d’attention.

Tomates cultivées en extérieur
Tomates cultivées en extérieur / © sj_sanders Flickr.com

Suivant la taille des tomates

Plus les tomates sont grosses, plus elles sont soif et besoin d’eau. Ainsi, les variétés à gros fruits comme les Cœurs de bœuf méritent des arrosages plus réguliers que les tomates-cerises dont les besoins sont moindres.

Comment arroser les tomates ?

En matière d’arrosages des tomates, plusieurs méthodes coexistent. Laquelle est la meilleure ?

  • L’arrosoir (sans la pomme) est (de mon point de vue) la meilleure méthode. Le jardinier met la juste quantité et cible parfaitement le pied. Si vous avez aménagé une cuvette et paillé, c’est encore mieux. Je vous rappelle tout de même au passage qu’il ne faut surtout pas mouiller le feuillage pour éviter le mildiou !
  • Le goutte-à goutte qui propose un arrosage régulier et très localisé peut être intéressant si vous en gardez la maîtrise. Un arrosage programmé tous les soirs a tendance à tremper les racines qui restent en surface.
  • La bouteille d’eau renversée n’est pas non plus la solution idéale. La tomate est en quelque sorte mise sous perfusion, ce qui ne l’encourage pas à s’endurcir.
  • Quant aux ollas ou oyas, ils fonctionnent suivant le même principe que la bouteille, sont longs à installer et plutôt onéreux .

Récolte des tomates du jardin
Récolte des tomates du jardin / © Dave Gunn Flickr.com

Observez vos tomates !

  • Des feuilles flétries, des taches noires sur le feuillage : manque d’eau
  • Des fruits fendus : trop d’eau.

Dernier conseil : mettez une couche d’au moins 10 cm de paille ou de tonte de gazon au pied de chaque tomate. C’est la solution idéale pour limiter les arrosages.