Souvent oubliée au profit de la mise en conserve ou de la congélation, le séchage est pourtant une méthode très simple à mettre en œuvre, permettant de profiter toute l’année de vos récoltes estivales.
Je vous propose aujourd’hui de faire le tour de mes « séchages » favoris.

La Menthe

Vite envahissante si elle n’est pas contrôlée dans votre jardin (chez moi je la cultive uniquement en pots pour éviter qu’elle ne se propage partout), la menthe disparait pourtant pendant plusieurs mois. Sécher quelques feuilles est donc une bonne option si vous souhaitez profiter de son doux parfum pendant l’hiver.

Récolte de la menthe au potager

Je vous avais déjà fait un petit topo sur la conservation de la menthe. Donc si vous n’utilisez pas tout dans vos mojitos, n’oubliez pas d’en cueillir régulièrement. En plus de constituer vos réserves vous activerez également la pousse de nouvelles feuilles.

La technique est la même que pour toutes les autres plantes aromatiques, étalez vos feuilles en une seule couche sur une grille, un papier journal ou un carton et laissez sécher quelques jours dans une pièce sombre et bien ventilée. Vous pourrez ensuite les stocker dans des boites ou bocaux hermétiques (si possible à l’abri de la lumière).

La Verveine

Qu’elle soit officinale ou citronnelle c’est bien de l’aromatique dont je parle et non de la fleur.

Quelques branches de verveines

Ses feuilles allongées supportent parfaitement le séchage et conservent leur parfum. Vous pourrez profiter de ses vertus digestives en préparant de bonnes tisanes.

Si vous voulez être sûr de garder vos plants d’une année sur l’autre, n’hésitez pas à réaliser des boutures que vous protègerez pendant l’hiver.

La Camomille

Toujours pour vos tisanes, cette fois c’est une fleur que l’on va passer au séchoir. Encore une fois deux variétés à votre disposition « vraie » ou romaine (Matricaria recutita ou Chamaemelum nobile si vous souhaitez briller en société :)).

Séchage de la camomille

Je vous avais déjà parlé plus en détail de la conservation de la camomille sur le site. Pour en savoir plus n’hésitez pas à consulter l’article.

L’origan

Pour des pizzas au parfum d’été toute l’année, c’est de l’origan qu’il faudra sécher :).

Origan au potager aromatique

Les feuilles de l’origan sont beaucoup plus fines que celles de la menthe ou de la verveine. Il est donc plus simples de sécher des tiges entières. Vous pourrez ensuite soit stocker les tiges complètes soit les effeuiller.
Petite astuce, mieux vaut le récolter avant qu’il produise ses premières fleurs.
Cet origan sec sera parfait dans vos sauces tomates!

Les piments

Un grand classique du séchage. Qui n’a pas en tête les cartes postales du pays basque avec des tresses de piments suspendues à l’avant des maisons?

Une belle récolte de piments

On change donc de technique, exit le papier journal et pendez simplement vos piments (ou poivrons) par la tige. Après quelques semaines ils seront parfaitement secs. pour pourrez soit les garder dans l’état ou les réduire en poudre.

Ce que je ne sèche pas

Le but du séchage et de pouvoir profiter des récoltes du potager hors saison (principalement en hiver). Même s’il altère moins le gout et les nutriments que la stérilisation, rien ne remplace les herbes fraichements ceuillies du jardin. Je ne vois donc pas bien l’intérêt de sécher des aromatiques que je peux récolter toute l’année au potager. Par exemple le romarin, le thym ou le laurier.

Pour aller plus loin

Cet article ne traite que de choses simples à déshydrater grâce à des techniques rudimentaires. Il est possible d’améliorer (et d’accélérer) le processus en fabriquant des cadres de séchage (je m’y essayerais certainement) ou en achetant des filets.
Si vous voulez passer à l’étape supérieur et sécher des aliments contenant beaucoup plus d’eau (tomates, pommes, champignons…) il faudra investir dans un déshydrateur (on en trouve à tous les prix)

Vous pourrez maintenant profiter de toutes vos plantes séchées pour réaliser des tisanes, agrémenter vos plats ou même les offrir. Effet garanti quand vous expliquerez que tout ceci vient de votre potager!

Tisane verveine camomille du potager

Avez-vous l’habitude de sécher vos récoltes? Comment procédez-vous? Comment utilisez-vous vos aliments ensuite? C’est à vous, laissez un petit commentaire pour nous expliquer tout ça 😉

À bientôt autour du potager!