L’hiver s’installe doucement et le potager s’endort. Quant à vous, vous aspirez à un peu de repos, bien calé près de la cheminée ou du radiateur. Pourtant, un dernier petit effort vous est demandé pour vous occuper de vos outils de jardinage. Car, bêche, râteau, grelinette et autres binette le méritent bien avant de profiter eux aussi d’une période d’hivernation méritée.

Des outils à chouchouter pour votre confort

Au fil des saisons, vos outils de jardinage vous accompagnent fidèlement, pas toujours récompensés du juste travail qu’ils fournissent. Il n’est pas rare que râteau ou bêche à bec passe la nuit dehors, oublié et soumis à l’humidité du sol… Pourtant, ces outils tant sollicités ont besoin de soin et d’entretien.

Tout simplement, parce que de bons outils, bien propres, sont les garants d’un potager bien entretenu, sain et productif. Mais aussi l’assurance de votre confort et de votre bien-être. Pourquoi ?

D’abord parce que des outils sales peuvent facilement propager une maladie d’une plante potagère à une autre.

Entretenir ses outils de jardinage pour augmenter leur longévité et leur durabilité.
Entretenir ses outils de jardinage pour augmenter leur longévité et leur durabilité.

Ensuite, parce que des outils de coupe comme les sécateurs peuvent vite devenir fatigants à utiliser s’ils ne sont pas aiguisés correctement. Vous allez forcer et c’est la tendinite assurée ! Quant au manche qui se désolidarise de l’outil, il peut s’avérer dangereux. Enfin, un outil qui a du jeu peut se révéler très inconfortable à utiliser, surtout si les séances de travail sont longues.

Donc, pour avoir l’esprit tranquille et éviter les douleurs lombaires ou inflammatoires, mieux vaut s’occuper de ses outils. D’autant que cet entretien permet d’augmenter leur longévité et leur durabilité. Et la période hivernale est idéale car le travail au potager est moindre.

Nettoyage et désinfection des outils de jardinage

Le premier geste essentiel réside dans la suppression de la terre sèche et des débris herbeux qui ont séché sur l’outil. Pour ce faire, l’idéal est de se munir d’une brosse à poils durs qui permettra de frotter les parties métalliques des outils.

Ensuite, vérifiez qu’aucun point de rouille n’apparaisse, par exemple entre les becs des fourche ou râteau.

Si tel est le cas, grattez les parties oxydées avec de la laine d’acier et appliquez sur le fer de la graisse à outils. Au printemps, il faudra penser à éliminer cette graisse avec du papier journal.

Une fois, vos outils débarrassés de toute la terre qui s’y était collée, lavez-les avec de l’eau et du savon noir avant de les sécher très attentivement. Un outil humide est un outil qui, potentiellement, peut rouiller !

Enfin, n’hésitez pas à passer toutes les parties métalliques à l’alcool à 90° ou à l’alcool à brûler pour les désinfecter. Les outils de coupe comme les ébrancheurs, cisailles ou sécateurs ne doivent pas être oubliés. Vous limiterez ainsi les risques de voir les maladies cryptogamiques ou bactériennes se développer.


L’affûtage des outils de coupe, primordial pour la sécurité

Si l’entretien des parties métalliques des ustensiles de jardinage est important, le nettoyage et l’aiguisage des lames des outils de coupe l’est tout autant. Sont concernées les lames de sécateur, de cisailles, de coupe-branches, d’échenilloir, voire de faux. Là aussi un nettoyage à la brosse à poil dur et au savon noir s’impose.

Affûtage des lames de l'ébrancheur
Affûtage des lames de l’ébrancheur.

Après le séchage très attentif, place à l’aiguisage. Cette étape se fait idéalement à la pierre à affûter que vous aurez plongée dans l’eau auparavant afin de la lubrifier Frottez doucement pour refaire le fil et obtenir le tranchant souhaité.

Avec un aiguisage régulier, vous éviterez de blesser vos végétaux. En effet, une coupe irrégulière favorise l’entrée des maladies.

N’oubliez pas les manches en bois de vos outils

Le jardinier a souvent tendance à oublier les manches en bois. Pourtant, eux aussi ont besoin de quelques soins, le bois étant une matière vivante. D’autant qu’ils représentent un coût non négligeable !

La première chose à faire est de vérifier la fixation entre manche et outil.

Ensuite, un petit coup de papier de verre permet d’éliminer les éventuelles échardes dues à un choc. Enfin, avec un chiffon dédié, badigeonnez les manches d’huile de lin qui va nourrir le bois en profondeur.


Bien entreposer ses outils pendant l’hiver

Lavés de frais, vos outils de jardinage vont pouvoir profiter d’un peu de repos, comme vous ! Rangez-les dans un endroit aéré, non humide. Ils ne doivent pas être en contact avec le sol, c’est pourquoi il est préférable de les suspendre, partie métallique en haut. Pensez à mettre les sécateurs et autres objets tranchants hors de portée des enfants.

C’est aussi le moment de faire l’inventaire et de peut-être remplacer ce qui est devenu obsolète ou trop usé. De même, les engins à moteur ou sur batterie méritent quelques attentions.

Pensez surtout à retirer les batteries pour les stocker dans un endroit à l’abri de l’humidité et du froid. Si vous utilisez les engins à moteur thermique, videz-les de leur carburant.