En plus du plaisir de voir pousser ses propres fruits et légumes dans son potager et ses plantes et fleurs dans le jardin, faire ses cultures soi-même permet de faire des économies conséquentes mais surtout cela encourage à consommer des produits sains qui n’ont pas été pollués par les industriels et leurs produits chimiques.

Dans cette optique, le recours aux engrais bio paraît la mesure la plus intelligente et la plus respectueuse de l’environnement et de votre corps. En partant de ce postulat, nous avons décidé aujourd’hui de recenser les divers engrais bio que vous pouvez utiliser dans le jardin et le potager.


Pourquoi utiliser des engrais bio et non chimiques dans le jardin et le potager ?

Pourquoi choisir des engrais bio ?En agriculture biologique, les engrais chimiques de synthèse sont totalement bannis et ce, pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, ils proviennent pour la plupart de ressources non renouvelables et leur production entraîne alors un surcroît d’émissions de gaz à effet de serre.

Au jardin et au potager, il faut bien avouer qu’ils sont efficaces pour favoriser la croissance des plants mais le revers de la médaille pour vos sols et vos récoltes est véritablement délétère.

Après l’application d’engrais chimiques, les plants semblent plus vigoureux mais c’est un leurre à court terme car les bienfaits se dissipent très rapidement.

De plus, dès que la pluie s’en mêle, les engrais chimiques s’insinuent dans les sols et perturbent incidemment son équilibre. Ils s’en voient donc appauvris et à plus ou moins long terme, leur structure se modifie.

Insecte pollinisateur
Abeille qui butine une fleur de bourrache
Les insectes pollinisateurs ne viennent plus sur les plantes et les vers de terre ne peuvent plus agir dans leur rôle d’aération de la terre.

Gavées d’engrais chimiques, les plantes ne savent plus se défendre d’elles-mêmes et finissent pas être de moins en moins résistantes.

Enfin, l’un des risques majeurs dans l’usage des engrais chimiques au jardin et au potager, c’est l’eutrophisation.

Elle est due à un apport excessif en phosphate et en azote notamment. Elle entraîne alors une diminution de l’oxygène à cause de la prolifération végétale qui déséquilibre l’ensemble de l’écosystème.

En résumé, laissez tomber illico les engrais chimiques et faites plutôt votre choix parmi les engrais biologiques que nous allons vous présenter.


Quels sont les apports indispensables à la bonne santé des sols ?

Les sols nécessitent un apport en nutriments et en micronutriments pour être fertiles et en bonne santé afin de donner de beaux fruits et légumes tout en préservant la nature.

NPK engrais bio

N P K

Les sols ont besoin d’azote, de phosphore et de potassium mais également de calcium, de soufre et de magnésium. Tous ces éléments sont utiles à la bonne croissance des feuilles et des tiges ainsi qu’à la santé globale des plantes, des arbres, des fruits et des légumes.

Bon à savoir : En chimie, on note N l’azote, P le phosphore et K le potassium. C’est pour cette raison qu’on rencontre souvent l’expression : Apports en N.P.K.

Comment les engrais bio agissent-ils au jardin et au potager ?

Contrairement aux engrais chimiques industriels qui ont un effet à court terme et qui à plus ou moins long terme affaiblissent les sols et les cultures, les engrais bio vont enrichir la terre qui, à son tour, va nourrir les plants.

Les engrais chimiques industriels sont directement assimilables alors que les engrais biologiques libèrent leurs nutriments et micronutriments de façon progressive ce qui permet une meilleure absorption.

Mise en garde : Ce n’est pas parce que les engrais bio sont naturels qu’ils doivent être employés en trop grande quantité. Il est conseillé de les utiliser avec parcimonie tout en respectant les doses. Dans le cas contraire, on risque de causer des dommages à ses cultures.


Quels sont les différents types d’engrais bio à utiliser au jardin et au potager ?

On distingue principalement 3 types d’engrais bio utilisables au jardin et au potager :

  • les engrais issus des végétaux
  • ceux provenant des animaux
  • ceux d’origine minérale.

Compost et purins végétaux

Les engrais issus des végétaux présentent pour la plupart l’avantage d’être déjà disponibles dans votre jardin et/ou votre potager. Parmi les plus connus, on peut évidemment commencer par citer le compost car c’est l’un des meilleurs engrais organiques qui soit.

Purin d'ortie
Notre vidéo : Comment faire du purin d’ortie ?
Mélange de déchets verts du jardin et de résidus végétaux de la cuisine (mais aussi de marc de café et de coquilles d’œuf par exemple), il apporte ses éléments nutritifs aux plantations et donne de la structure aux sols tout en améliorant ses propriétés.

Les purins végétaux notamment d’ortie et de consoude activent la croissance et apportent de la potasse.
Ils s’obtiennent en faisant macérer les feuilles des plantes dans de l’eau. Quant tout a bien fermenté, il suffit de filtrer et diluer le mélange puis de le verser sur les plantations.

Dans la même idée, on peut aussi réaliser des infusions de gazon coupé. Pour cela, on récupère l’herbe après la tonte et on la place dans un seau qu’on recouvre d’eau puis on l’oublie pendant 3 jours. Très concentré, ce mélange doit être dilué à raison d’un volume pour 9 volumes d’eau.

Plus ou moins faciles à trouver en fonction du lieu où on réside, les algues marines et la vinasse de betterave sont aussi d’excellents engrais naturels. N’hésitez pas à vous en procurer auprès des professionnels si vous habitez près de la mer ou d’une sucrerie.

Pour les sols dont le taux d’acidité est trop bas, pensez au marc de café. Il vous permettra par la même occasion d’écarter les nuisibles de par son odeur forte et son toucher rugueux, notamment pour repousser les chats mais aussi les limaces et escargots.

Ne jetez plus vos peaux de bananes !

Peau de bananeCe serait du pur gâchis ! En effet, elles contiennent énormément de potassium, de phosphore et de calcium et on sait à quel point les plantes et les sols en raffolent.

Il suffit de les enterrer au pied de vos plantations et le tour est joué.

Enfin, pensez à la rotation des cultures et à la plantation d’engrais verts tels que le trèfle, le mélilot, le sarrasin, le colza, etc. Ils vont permettre à la terre de s’enrichir en nutriment N.P.K et vont tuer les mauvaises herbes.

C’est ainsi un cercle vertueux qui se met en place puisque le sol sera mieux protégé et la vie souterraine pourra reprendre son cours normal.


Les engrais d’origine animale

Coquille d'oeuf comme engrais naturelEn ce qui concerne les engrais biologiques d’origine animale, citons les coquilles d’œuf que nous avons quasiment tous dans nos cuisines et qui sont très riches en calcium.

Là encore il suffit de les broyer ou de les faire infuser dans de l’eau puis de les répandre au pied des cultures.

Si vos sols manquent d’azote et de phosphore tournez-vous vers votre boucher préféré afin qu’il vous fournisse du sang séché, de la corne ou encore de la poudre d’os.

Si vous préférez les produits marins, adressez-vous à votre poissonnier pour récupérer de la farine d’arêtes de poissons. Le guano est aussi un excellent engrais bio pour le jardin et le potager mais demande un investissement personnel pour le récupérer… Dans la même idée, vous pouvez également répandre du fumier.


Les engrais d’origine minérale

Enfin, pour l’apport d’engrais bio d’origine minérale, on pense bien sûr à la chaux. En tant qu’oxyde de calcium, la chaux est utilisée pour diminuer l’acidité des sols en contrebalançant les pertes de magnésium et de calcium.

chaux vive au potager