Au premier abord, avec sa boule de piquants sur le dos, le hérisson n’est guère attirant. Pourtant, les jardiniers ont tout intérêt à l’accueillir dans leur jardin tant il est utile en matière de lutte contre les ravageurs. Surtout qu’il paie un lourd tribut à la circulation routière, au dérèglement climatique et à l’agriculture intensive.

Quels ingrédients pour attirer un hérisson dans son jardin ?

Si votre jardin ou votre potager est riche de proies, le hérisson devrait le trouver rapidement…s’il peut y pénétrer ! C’est pourquoi il est indispensable de d’aménager une ou deux ouvertures dans votre clôture pour qu’il puisse se déplacer à sa guise.

Pour l’attirer, vous pouvez aussi laisser à sa disposition quelques gourmandises comme des croquettes ou de la pâtée pour chat, de vers de farine déshydratés, des œufs, des fruits frais, des oléagineux (noix, noisettes)…Et surtout jamais de lait ou de pain !

Quelle nourriture pour attirer les hérissons dans le jardin ?

Enfin, n’oubliez pas de lui mettre de l’eau à disposition dans un récipient où il ne risque pas de se noyer.

Comment offrir le gîte à un hérisson ?

Comme nous l’avions évoqué dans un précédent article, nous avons eu la chance d’accueillir une famille de hérissons dans notre jardin, une mère et ses 4 petits hérisonneaux. Pour l’occasion, nous avions réalisé une vidéo : Les hérissons s’installent autour du potager.

Nid hérisson

Attirer un hérisson par quelques bonnes choses c’est bien, mais c’est encore mieux de l’accueillir à demeure, entre autres pour son hibernation. En automne, dès que les températures descendent jusqu’à 5 à 7 °C, il va se mettre en quête d’un abri pour passer l’hiver au chaud.

C’est pourquoi il peut être bénéfique de lui laisser quelques matériaux à disposition pour construire son nid :

Il est également possible de lui aménager un gîte avec une simple cagette retournée (ou encore une caisse en bois type caisse à vin) recouverte d’un plastique pour assurer son étanchéité et son isolation.

Il suffit de créer une entrée et de disposer l’abri dans un endroit isolé, contre un mur. Pour bien le dissimuler, recouvrez l’abri de paille et de branches mortes et laissez-lui à disposition des feuilles mortes.


L’efficacité du hérisson comme prédateur au jardin

Ce mammifère qu’est le hérisson se veut un formidable auxiliaire au jardin. En effet, dès que la nuit est tombée, il se lance à la recherche de son repas quotidien, farfouillant dans les buissons, les tas de feuilles mortes, mais aussi au potager (sans beaucoup de discrétion).

Et c’est là que le hérisson se montre utile. En effet, le hérisson est omnivore et passe ses nuits à se gaver de limaces et d’escargots, de chenilles, de coléoptères, de grillons, de vers de terre, de larves de hanneton, de taupins, de petits mollusques, d’araignées, de doryphores, de carabes ou de scarabées…En bref, tous les ravageurs qui s’en prennent à vos beaux légumes.

En période de sécheresse, le hérisson peut aussi se rabattre sur les fruits tombés du verger. Ou encore visiter le compost.

Et, en automne, avant de prendre ses quartiers d’hiver pour hiberner, il redouble de voracité pour se créer une couche adipeuse, protectrice contre le froid.

Autant dire qu’avoir un hérisson dans son jardin évite à tous les jardiniers de déployer tout son arsenal de produits naturels préventifs ou curatifs.