D’emblée, faisons une mise au point sur les abeilles. Un terme générique qui désigne presque 1000 espèces différentes en France. Parmi elles, on peut citer la laborieuse abeille domestique (Apis mellifera) qui nous offre son miel. Et puis il y a tout un cortège d’abeilles solitaires ou sauvages. Que deviennent toutes ces abeilles en hiver ?

La grande diversité des abeilles

956, c’est le nombre d’espèces d’abeilles présentes sur le territoire français. Outre les abeilles domestiques, élevées par les apiculteurs dans des ruches pour leur miel, on trouve des abeilles solitaires, essentielles pour la pollinisation de nos végétaux du potager et du jardin d’ornement.

Une abeille récoltant du pollen.
Une abeille récoltant du pollen.

Sans reine, non agressives, ces abeilles travaillent seules, récoltant le pollen pour nourrir leur descendance.

Parmi ces abeilles sauvages, on distingue plusieurs espèces qui se différencient essentiellement par leur nid. En effet, la plupart des abeilles solitaires passent l’essentiel de leur vie sous la phase larve et cocon. La phase de vol au printemps est finalement très courte, entre 2 à 10 semaines suivant les espèces :

  • Les abeilles terricoles représentent plus de 70 % des abeilles solitaires. Elles établissent leur nid dans le sol dénué de végétation, dans les pelouses, dans des talus…
  • Les abeilles xylicoles font leur nid dans du bois mort.
  • Les abeilles caulicoles nichent dans des tiges de bois creux comme les roseaux…
  • Les abeilles rubicoles s’installent dans des tiges à moelle des ronces, des framboisiers, des sureaux, des fusains, des buddléias…

D’autres sont plus opportunistes et élisent domicile dans des tunnels creusés par des insectes xylophages, dans des fissures de rochers…Et puis, si elles n’ont aucuns végétaux à leur disposition, elles se rabattent sur les trous d’aération des fenêtres, les joints des murs en brique…

Et parmi ces abeilles solitaires, on peut encore distinguer d’autres catégories suivant la façon dont elles bouchent les trous de leur nid.

Les abeilles maçonnes utilisent de la boue, les abeilles tapissières les feuilles épaisses comme celles des rosiers, les abeilles charpentières le bois mort, les abeilles cotonnières les fibres de certaines plantes…

D’autres comme les abeilles coucous squattent le nid d’autres abeilles.

Toutes ces abeilles solitaires passent l’hiver sous la forme de cocon, bien au chaud dans leur nid.

Comment aider les abeilles en activité ?

Pour aider les abeilles solitaires lors de leur période d’activité, il est essentiel de leur fournir les sources de pollen et de nectar en plantant des fleurs mellifères et nectarifères, en particulier des plantes indigènes ou natives, des aromatiques, des arbres fruitiers…Ainsi, elles pourront nourrir de pollen les larves.

Il est également primordial de bannir tous les pesticides, herbicides et fongicides.

Enfin, pensez à laisser dans votre jardin un coin sauvage et naturel, comme une partie de la pelouse non tondue, une souche d’un arbre mort, quelques pierres empilées…

Comment aider les abeilles en hiver ?

Pour passer l’hiver dans de bonnes conditions, l’abeille solitaire non terricole a besoin d’un nid (qui lui sert aussi à abriter les larves).

Là encore, il est possible de les aider en installant des nichoirs ou hôtels à abeilles à proximité des massifs de fleurs, des fruitiers ou des plantes aromatiques.

La partie pour les abeilles de mon hôtel à insectes.
La partie pour les abeilles de mon hôtel à insectes.

Ces hôtels à abeilles sont constitués de tiges creuses comme les roseaux ou les bambous. Des trous percés dans une bûche de bois (chêne, bouleau, hêtre…) peuvent aussi être très accueillants pour certaines espèces d’abeilles.

L'hôtel à abeilles en bambou.
L’hôtel à abeilles en bambou.

Il existe des nichoirs simples, de plus ou moins grande taille. D’autres sont équipés de tiroirs d’observation. Quel que soit le modèle, ce nichoir ou hôtel à abeilles doit être installé en février ou mars, en début de période de nidification.

Pour en savoir plus, notre article spécifique : Comment construire un nichoir pour les abeilles solitaires?