La taille des tomates est un vaste sujet, chaque jardinier ayant sa propre doctrine sur la question. J’essaye de débroussailler les différentes techniques pour vous.

Même s’il y a de nombreuses variantes, les techniques de taille des tomates peuvent être regroupées en 2 grandes écoles.

1 – La suppression des gourmands

Ce que l’on appelle gourmand est une “branche” qui va se former à l’intersection de deux autres tiges. Pour cela, pincez ce gourmand entre vos doigt s’il est petit, ou coupez-le au sécateur s’il est déjà bien développé. N’oubliez pas de bien désinfecté pour éviter au maximum la propagation de maladies.

La taille d'un gourmand de tomate
La taille d’un gourmand de tomate

Le résultat de cette opération (si elle est effectuée régulièrement) est de conduire le pied de tomate sur une seule tige principale. Le but étant de limiter le nombre de fruits afin de maximiser leur chance de mûrir et de grossir.

Je pense que cette méthode est particulièrement adaptée si vous disposez d’un petit potager avec des plantations très resserrées et/ou que votre climat n’est pas des plus propices à la culture de la tomate (manque de soleil et humidité).

2 – Le “laisser faire”

La technique est simple sur le papier mais nécessite un peu d’espace. L’idée est tout bonnement de ne pas tailler la plante pour la laisser pousser sous forme de buisson. Vous l’aurez compris ici il faudra beaucoup plus d’espace entre chaque plan pour permettre à l’air et à la lumière circuler (pour s’y retrouver aussi accessoirement :)).

Quels sont les avantages? La plante est tout simplement moins stressée ou abimée. J’aimerais vous y voir si je vous mettais des coups de sécateur régulièrement. Cette non intervention devrait donc réduire le risque de maladie. De plus il n’y a rien à faire pour le jardinier (ce n’est pas négligeable non plus :)).

Le risque par contre est de se retrouver avec une veritable forêt de tomate, si l’esthétique de votre potager est importante à vos yeux, vous risquez de ne pas apprécier.

Comme évoqué en introduction il existe beaucoup de variantes :

  • taille des feuilles en bas de la tige
  • conduire la plante sur 2 tiges principales
  • taille au hasard…

Je pense que rien ne vaut l’expérience et un mode de culture ne peut pas être universellement adapté à tous les jardins. Je n’ai d’ailleurs pendant mes recherches pas trouvé de résultat très tranché pour l’une ou l’autre méthode.

Une petite vidéo valant mieux que de longs discours vous trouverez toutes les explications sur la chaîne YouTube autourdupotager (ou ci-dessous)

Que vous soyez de la “team taille” ou de la “team pas taille”, le but est de garder ses plants le plus longtemps en bonne santé, d’éviter les attaques de mildiou et de maximiser les récoltes. Pour cela je vous conseille toujours et encore de suivre les excellents conseils de Nicolas (du site potager durable) pour des tomates sans maladies.

Si vous avez un avis sur la question, que vous utilisez un mode de taille original (en cordon, au sol, à l’envers…), que vous avez déjà comparé plusieurs méthodes votre commentaire m’intéresse, alors laissez un petit mot juste en dessous.

À bientôt autour du potager!