Les poules ne pondent pas en continu et de nombreux facteurs peuvent jouer sur la fréquence de la ponte. Vous ne comprenez pas pourquoi vos poules ne pondent plus ? Découvrez les raisons potentielles à ce phénomène et comment offrir les meilleures conditions de ponte à vos gallinacées.

Les raisons pour lesquelles une poule peut arrêter de pondre

Dans la majorité des cas, une poule cesse de pondre en raison d’un manque de lumière ou de son âge trop avancé.

Les oeufs dans le poulailler

Le manque de lumière

Les poules sont photopériodiques, ce qui signifie que la lumière impacte directement leur santé et la qualité de leurs œufs. Aussi, durant la belle saison, les longues journées chaudes, lumineuses et sèches favorisent considérablement la ponte.

En automne et en hiver, en revanche, vos poules ne profitent plus des 12 heures de soleil quotidien dont elles ont besoin pour continuer à produire des œufs. La saison froide s’accompagne donc généralement d’une diminution, voire d’un arrêt complet de la ponte jusqu’au printemps suivant.

À noter : le temps de repos offert par l’hiver est nécessaire à vos poules. Inutile de les forcer à pondre en installant des lumières artificielles dans votre poulailler, au risque de les épuiser et de réduire leur espérance de vie.


L’âge de la poule

Par ailleurs, la fréquence de ponte est lourdement impactée par l’âge de la poule. Aussi, après 2 ou 3 ans, le nombre d’œufs pondus par vos gallinacées diminuera naturellement.


Les maladies et parasites

Enfin, les poules victimes d’une maladie ou de parasites pondent généralement moins d’œufs. Une visite chez le vétérinaire s’impose lorsque l’arrêt de la ponte s’accompagne de phénomènes inhabituels (problèmes respiratoires, apathie, etc.)

Comment stimuler la ponte chez la poule

Environnement, alimentation, hydratation, vaccination… En prenant soin de vos poules, vous vous assurez de belles récoltes d’œufs frais.

oeufs frais de poules

Un environnement sain

Les poules ont besoin d’un environnement paisible et parfaitement hygiénique pour pondre.

  • Offrez à vos gallinacées un espace spacieux.
  • Veillez à ce qu’elles aient accès à la végétation.
  • Installez le poulailler loin des lieux de passage et des bruits forts.
  • Protégez les volailles des prédateurs.
  • Placez suffisamment de perchoirs dans leur espace.
  • Veillez à ce que les zones de nidification restent propres et bien confortables.

Une alimentation adaptée

Pondre demande une énergie colossale fournie par une alimentation saine et équilibrée, suffisamment riche en protéines, en calcium et en nutriments essentiels.

  • Misez sur une alimentation variée, composée de grains, d’herbes, de fruits et d’insectes. Évitez en revanche les aliments toxiques (oignon, avocat, kiwi, thé, café, sucre, sel, lait…)
  • Veillez également à ce que vos poules puissent correctement s’hydrater en leur fournissant de l’eau propre et fraîche à volonté.
  • Offrez des compléments nutritionnels à vos poules pour une ponte de qualité (grit, coquilles d’huîtres broyées…).

Un bon suivi médical

Pour être en mesure de pondre régulièrement, vos poules doivent être en pleine santé.

  • N’hésitez pas à faire vacciner vos gallinacées pour les protéger des maladies.
  • Prévenez l’apparition de parasites grâce à des traitements antiparasitaires réguliers.
  • Veillez au confort du poulailler, notamment en hiver.