En hiver, au jardin, la végétation semble endormie par le froid. Même le jardinier préfère rester au chaud à siroter un thé devant la télé. Pourtant, c’est la période idéale pour planter des arbres et des haies.

Pourquoi planter des arbres dans son jardin ?

Planter un arbre, c’est tout un symbole ! Voire un moyen de lutter, à son échelle, contre le réchauffement climatique. Presque un geste militant.

En effet, un arbre a la capacité d’absorber le dioxyde de carbone, de stocker le carbone et de restituer de l’oxygène. Il nous permet de mieux respirer tout en nous offrant son ombrage.

Arbustes prêts à être plantés.

Dans un jardin, un arbre structure l’espace, nous cache des regards intrusifs, offre le gîte (et parfois le couvert) à une faune terrestre et ailée. Il peut aussi nous nourrir. Mais planter un arbre, c’est surtout se projeter vers l’avenir, c’est faire confiance au futur et faire une offrande aux générations suivantes.

Les avantages des haies

Si l’arbre est un geste pour le maintien de la biodiversité, les haies le sont peut-être encore plus. Au-delà du simple fait de nous isoler des regards indiscrets, des vents ou du bruit, la haie est un réservoir de biodiversité.

Surtout si elle est libre et champêtre, plantée d’espèces indigènes (aubépine, églantier, sureau, prunellier, sorbier des oiseleurs…), mellifères (mahonia, oranger du Mexique, cornouiller mâle, abélia…), fruitières (cotonéaster, pyracantha, berbéris…).

En effet, la haie nourrit et protège toute une faune bienfaisante au jardin, des insectes auxiliaires et pollinisateurs aux oiseaux qui y nichent ou s’y alimentent en hiver, en passant par les petits mammifères.

Elle a aussi le pouvoir de limiter l’érosion, ou de nous nourrir (néflier, framboisier, sureau noir, argousier, noisetier, ronce à mûres…).

Pourquoi planter arbres et haies en hiver ?

En hiver, la plupart des végétaux entrent en dormance, c’est-à-dire en période de repos végétatif. La sève ne circule plus mais la plante concentre toute son énergie dans son système racine.

C’est donc le meilleur moment pour planter car l’arbre ou l’arbuste aura largement le temps de s’installer avant le débourrement du printemps, et surtout la chaleur de l’été.

Arbre fraîchement planté.

En cette période hivernale, entre le 25 novembre et début mars, on peut choisir de planter des végétaux, arbres et arbustes au feuillage caduc, en racines nues.

Ces végétaux vendus avec des racines apparentes, sans motte, sont très intéressants en termes de coût. Ils sont nettement moins chers que les mêmes végétaux présentés en conteneur. Ce qui peut représenter une belle économie pour une haie constituée de dizaines d’arbustes.

En revanche, il faut toujours planter hors gel, dans un sol relativement sec.