L’hortithérapie utilise le jardin et les plantes comme supports à des activités thérapeutiques aux objectifs précis. Menée et encadrée par un professionnel de santé formé à cette discipline, cette méthode de guérison grâce au jardin est reconnue dans de nombreux pays comme un soin support efficace.

Qu’est-ce que l’hortithérapie ?

L’hortithérapie se fonde sur le principe de la biophilie qui désigne l’amour fondamental des êtres humains pour le vivant. Cette pratique thérapeutique holistique utilise donc le jardin, le jardinage et tout ce qui est en relation avec la nature dans le but de prévenir, de maintenir ou d’améliorer la santé (physique, mentale et sociale) dans la durée.

Cette discipline trouve ses origines dans l’Égypte antique où l’horticulture était déjà utilisée pour soigner. Au XIXe siècle aux Etats-Unis, Benjamin Rush, considéré comme le père de la psychiatrie américaine, constate lui aussi les effets bénéfiques du jardinage sur les personnes atteintes d’aliénation mentale. L’hortithérapie est alors enseignée à l’université dès les années 1950.

Les bienfaits du jardinage sur la santé mentale

De nos jours, utilisée en complément des traitements médicamenteux, l’hortithérapie accompagne les pathologies telles qu’Alzheimer, l’autisme, l’hyperactivité infantile et l’anorexie. Son intérêt thérapeutique est tel qu’en 2010, le CHU de Nancy ouvre son propre jardin thérapeutique entièrement consacré aux malades d’Alzheimer. Cet espace de 3 800 m² est utilisé pour stimuler les sens et raviver les émotions des patients.

Les études menées autour de l’hortithérapie ont ainsi montré la fonction apaisante du jardin sur les malades, favorisant leur sommeil, leur estime de soi et leur autonomie.


Comment pratiquer l’hortithérapie ?

Il n’est pas nécessaire de disposer d’un grand jardin pour profiter pleinement des bienfaits de l’hortithérapie. S’adonner au jardinage sur son balcon permet aussi d’entrer en contact avec la nature.

Jardin apaisant

Si vous résidez en ville, vous pouvez également pratiquer le jardinage dans un jardin partagé près chez vous. Dans l’idéal, pour profiter pleinement des propriétés apaisantes de vos espaces verts :

  • cultivez des plantes harmonieuses qui stimulent les cinq sens ;
  • bannissez les pesticides et autres produits chimiques de vos cultures ;
  • aménagez un espace de détente près de celui où vous vous adonnez à vos activités de jardinage.

Pour finir, gardez à l’esprit que pour être bénéfique à votre santé, le jardinage doit rester un plaisir et une source de bien-être. Aussi, si vous souffrez du dos, optez pour des végétaux qui poussent en hauteur, et ne tombez jamais dans le travail forcé.


comment Créer un jardin sensoriel ?

Créer un jardin sensoriel est l’occasion de vivre une véritable expérience immersive et stimulante à travers les cinq sens : la vue, le toucher, l’ouïe, le goût et l’odorat. Définissez vos objectifs et réfléchissez à ce que vous souhaitez que les visiteurs ressentent en explorant votre jardin. Voulez-vous qu’il soit apaisant, éducatif ou stimulant ?

Jardin sensoriel

Sélectionnez un emplacement approprié pour votre jardin. Il peut s’agir d’un coin de votre jardin existant, d’une cour ou même d’un espace public si vous avez les autorisations nécessaires. Choisissez des plantes pour leurs couleurs, leurs textures, leurs parfums et leurs saveurs. Optez pour une variété de plantes vivaces, arbustes, arbres, herbes aromatiques, fleurs et légumes.

Créez des chemins accessibles pour les visiteurs, en utilisant des matériaux tels que des pavés, du gravier ou du bois. Intégrez des zones assises pour que les visiteurs puissent s’arrêter, se détendre et profiter de l’ambiance du jardin.


Éléments sensoriels

  • Vue : Utilisez des plantes aux couleurs vives, des éléments artistiques tels que des sculptures, des fontaines ou des jeux de lumière.
  • Toucher : Intégrez des textures variées, telles que des plantes douces, rugueuses, épineuses, ainsi que des éléments tactiles tels que des objets en pierre ou en bois.
  • Ouïe : Ajoutez des éléments sonores comme des fontaines, des carillons éoliens, ou des plantes qui bruissent au vent.
  • Goût : Cultivez des herbes aromatiques, des fruits ou des légumes que les visiteurs peuvent goûter.
  • Odorat : Sélectionnez des plantes aromatiques comme la lavande, le jasmin, le thym, et créez des zones spéciales pour amplifier les parfums.