Vous l’avez probablement déjà entendu… mais de là à la comprendre ou à savoir d’où elle vient, c’est une toute autre histoire ! D’où vient cette légende utilisée en Europe occidentale comme quoi les garçons naissent dans les choux et les filles dans les roses ?

Première théorie : un symbole de fécondité depuis l’Antiquité !

L’origine de cette légende ne met pas tout le monde d’accord. Selon les premiers, cette légende proviendrait de l’Antiquité. À cette époque, le chou représente la fécondité. Il tire cette symbolique de par sa composition de feuilles multiples.

Femme enceinte avec une rose.

Ainsi, depuis l’Antiquité, on servait traditionnellement une soupe aux choux aux jeunes mariés dans la croyance que cela allait accroître leur fertilité. Cette tradition a perduré jusqu’au Moyen-Âge.

Quant à la rose pour les filles, cette fleur est associée à la féminité depuis l’Antiquité. Tout comme le chou, elle se compose de multiples pétales superposés. Selon la première théorie, la légende viendrait de là.

La deuxième théorie trouve sa réponse dans la mythologie grecque

Mais l’origine de cette légende comme quoi les garçons naissent dans les choux et les filles dans les roses est controversée. Ainsi, une deuxième théorie est née, selon laquelle cette légende proviendrait en fait de la mythologie grecque.

Bébé avec des feuilles de choux.

Pendant que le roi Agamemnon était parti faire la guerre, son épouse Clytemnestre aurait accouché de quadruplés : trois filles et un garçon.

À leur naissance, la légende voudrait que les trois filles aient été enveloppées dans des pétales de rose et le petit garçon dans des feuilles de chou.

Pourquoi ? Parce qu’à l’époque, associer un garçon à des symboles féminins était de mauvais présage. On craignait qu’ils ne deviennent efféminés en grandissant.

Selon cette théorie, le chou aurait simplement été choisi pour le petit garçon car il s’agissait d’un des aliments présents sur la table du roi à ce moment-là

Qu’en est-il vraiment ?

Quelle que soit la théorie retenue, la version définitive de cette légende pourrait tout simplement venir du 19e siècle où il n’était pas question de parler de sexualité aux enfants pour expliquer d’où viennent les bébés.

Ainsi, si les garçons naissent dans les choux et les filles dans les roses, c’est juste pour apporter une réponse rationnelle aux enfants.