Si vous êtes propriétaire d’une maison et grand amateur de jardinage, l’idée d’aménager un espace lumineux pour hiverner vos plantes vous titille forcément. Jardin d’hiver ou véranda, quelles différences ?

Une différence au niveau de l’histoire

Les concepts de véranda et de jardin d’hiver sont tous les deux nés au XIXe siècle sous l’impulsion des colons anglais mais diffèrent légèrement. Le terme « véranda » serait issu du portugais « varanda » ou du sanscrit « Baramdha », qui désignait un balcon couvert d’un toit, typique en Inde.

Jardin d'hiver

Quant au jardin d’hiver, il est la suite logique des orangeries, populaires au XVIe siècle. Très à la mode au XIXe siècle avec le développement de l’industrie et du métal dans l’architecture, il prend son envol avec l’Art Nouveau. Et le jardin d’hiver devient vite l’apanage des grandes maisons bourgeoises.

Le jardin d’hiver donnait sur un jardin ou un parc et abritait des collections de plantes exotiques donc frileuses. On s’y retrouvait souvent pour recevoir des intimes autour d’un thé.

Le jardin d’hiver est en quelque sorte l’ancêtre de la véranda, dans le sens où les deux structures sont baignées de lumière grâce à l’omniprésence des surfaces vitrées.

Un usage et un aménagement distincts

Aujourd’hui, le jardin d’hiver et la véranda sont différents par l’utilisation que l’on en fait. En effet, dans un jardin d’hiver, souvent doté d’une armature métallique, on installe toujours des plantes tropicales, gélives sous nos latitudes.

Il est également possible de s’y reposer, d’y lire un livre…C’est un havre de paix végétal. Le jardin d’hiver peut être accolé à la maison ou indépendant.

En revanche, la véranda est une extension et un prolongement de l’habitation à laquelle elle est accolée. C’est en quelque sorte un espace de transition entre l’intérieur et l’extérieur, largement ouvert sur le jardin.

C’est surtout une véritable pièce de vie (salle à manger, salon, cuisine…) à la décoration soignée avec un mobilier spécifique.

La véranda se transforme facilement en jardin d’hiver dès lors qu’on y accueille une profusion de plantes. Elles y bénéficient d’une luminosité exceptionnelle et d’une chaleur relative en hiver.

Une isolation qui peut faire la différence

En tant que pièce de vie ouverte sur la maison, la véranda se doit d’être parfaitement isolée. On doit s’y sentir bien en été comme en hiver. Aujourd’hui, les vérandas en aluminium, équipées de profilés à ruptures de pont thermique, et de baies vitrées double vitrage, sont les garantes d’une bonne isolation thermique.

Jardin d'hiver avec des plantes.

La température s’y régule naturellement, même si un chauffage d’appoint est nécessaire dans certaines régions.

À la différence de la véranda, le jardin d’hiver n’est pas une pièce à vivre. Il y fait froid en hiver et chaud en été. L’essentiel étant qu’il soit hors gel pour les plantes qui y sont installées.