Tel un rituel séculaire, l’arrosage et la fertilisation, à la fois ancrés dans la science et l’art délicat de l’horticulture, révèlent les clés d’une croissance florissante de nos plantes d’intérieur. Sur les conseils d’un fleuriste, découvrez les bons gestes à adopter.

L’arrosage : attention à l’excès d’eau

On estime que les amateurs arrosent trop leurs plantes d’intérieur. Les excès d’eau provoquent les taches brunes si fréquentes sur les feuilles et un apparent flétrissement de la plante. Le manque d’eau provoque des symptômes assez proches.

La fréquence d’arrosage

Une bonne recette pour simplifier. Durant la période de végétation (mi-mars à mi-octobre) et par température ambiante moyenne à 18 °C, arrosez une fois par semaine les plantes à troncs et tiges ligneuses (palmier, ficus, croton, yucca).

Arrosez deux fois par semaine les espèces herbacées, à tiges molles ou souples ou sans tige (saintpaulia, pilea, fittonia).

Fréquence d'arrosage des plantes

En période hivernale, la fréquence de ces arrosages sera divisée par deux. Il est bien évident que si la température augmente, en plein été, les apports d’eau devront être plus fréquents.

La technique pour bien arroser

Pour bien arroser, il faut imbiber l’ensemble de la motte. Attention, dans les substrats riches en tourbe, ce n’est pas évident. L’idéal est de procéder par trempage du pot, immergé aux ¾ de sa hauteur, pendant 1/2h.

Laissez ensuite la motte se ressuyer, c’est à dire se débarrasser de l’excédent d’eau, avant de la remettre en place. Utilisez de préférence de l’eau non calcaire, toujours à température ambiante de la pièce. Il ne faut jamais (sauf le papyrus) que la base du pot plonge en permanence dans l’eau.

Notre conseil : vous pouvez utiliser de l’eau de source à condition de ne pas avoir un trop grand nombre de pots à arroser. Il est aussi possible d’acidifier l’eau en y incorporant le jus d’un citron pour 10 litres.

Fertilisation, la nourriture obligatoire pour les plantes

Nous avons vu que la plante disposait d’un volume de terre réduit à l’intérieur de son pot. Par conséquent, la quantité d’élément nutritifs est aussi très faibles.

Pour une croissance régulière et bien équilibrée de vos plantes, il faut absolument leur apporter de l’engrais.

La fertilisation se pratique uniquement pendant le période végétative qui se situe pour la plupart des espèces entre le 15 mars et la fin octobre. En hiver, la plante se repose, il n’est pas utile de la nourrir.

Engrais liquide plantes vertes et plantes d'intérieur

La plupart des fabricants d’engrais vous conseillent de fertiliser les plantes une fois par semaine à la dose moyenne de un bouchon d’engrais liquide pour un litre d’eau. Disons que c’est un peu forcer la main.

La bonne moyenne est d’un apport d’engrais une fois tous les deux arrosages. Cela permet d’éviter la sur-concentration de sels minéraux dans le sol qui,, à la longue, peuvent provoquer des brûlures.

Quelle dose d’engrais apporter à ses plantes ?

Nous préférons toutefois vous conseillez la technique suivante : diluer un bouchon et demi d’engrais dans 10 litres d’eau et arrosez systématiquement toutes les plantes avec cette solution « douce ». L’effet sur la croissance sera spectaculaire, sans risque de désagrément pour la plante.

Bâtonnets d'engrais à mettre dans les plantes après le rempotage.

Notre conseil : attendez un bon mois après le rempotage pour fertiliser la plante. Utilisez alors de préférence des engrais bâtonnets qui ont l’avantage d’être efficaces pendant 8 à 10 semaines.