Dans de nombreuses espèces d’oiseaux, dont le rouge-gorge, il est parfois difficile de distinguer visuellement les mâles des femelles. Même si le dimorphisme sexuel chez le Rougegorge familier est peu visible, quelques différences existent entre les deux sujets.

Comment reconnaître un rouge-gorge familier ?

Chez le Rouge-gorge familier (Erithacus rubecula), il est difficile de distinguer les mâles des femelles tant ils présentent des caractéristiques physiques similaires.

Mais avant tout, voyons à quoi ressemble ce passereau rondelet au poitrail enflammé.

Mâle et femelle rouge-gorge

De la même famille que le Rossignol, le rouge-gorge familier est un petit oiseau chanteur très répandu en Europe. Il est avec l’hirondelle, la mésange ou le moineau, un oiseau des jardins que l’on observe facilement.

Même s’il est difficile de le confondre avec un autre oiseau tant sa gorge rouge le distingue, voici quelques unes de ses caractéristiques physiques pour vous aider à le reconnaître.

Avec une taille d’environ 12 à 14 cm et une envergure approximative de 20 cm, le Rouge-gorge peut tenir dans le creux d’une main.

Portrait du rouge-gorge

Sa silhouette ronde et compacte ainsi que son bec court d’insectivore, donnent l’impression d’un petit oiseau potelet.

Avec son oeil rond et noir, le Rouge-gorge arbore un plastron rouge-orangé sur la poitrine, la gorge et le front. Le dos et les ailes sont d’un brun olive ou brun grisâtre. Les plumes dorsales présentent parfois une texture plus sombre et striée. La queue est courte et souvent dressée.

D’un point de vue comportemental, les rougegorges sont connus pour être des oiseaux relativement confiants et curieux. Même s’ils sont méfiants, ils s’approchent parfois près des humains, dans les jardins, et sont souvent visibles en plein jour. D’ou le nom de rouge-gorge familier.

Erithacus rubecula

Le rouge-gorge est également reconnaissable par son chant mélodieux, souvent décrit comme un trille doux et musical. Le chant est utilisé pour délimiter le territoire et attirer un partenaire.

Les rougegorges sont des oiseaux territoriaux et son connus pour défendre vigoureusement leur territoire contre d’autres oiseaux de la même espèce. Ils n’apprécient pas vraiment la concurrence.

Le mâle et la femelle, quelle différences ?

Selon les résultats d’une étude scientifique, des chercheurs ont découvert que chez les femelles de plus de 2 ans, la zone orangée diminue de 7 à 8 % par rapport à celle des mâles. Chez ces derniers, la frange grise s’élargit également avec le temps.

Quelle est la différence entre un rouge-gorge mâle et femelle ?

Les seules différences que l’on peut observer sont donc que les vieux mâles sont plus orangés que les femelles et possèdent une bordure grise plus grande.

Chez les juvéniles, les rouge-gorges ne possèdent pas d’emblée de plastron orange. C’est plus tard qu’il apparaît, après la mue post-juvénile. Chez les muscicapidés, les juveniles ont un corps brun moucheté de chamois roussâtre.

Rouge-gorge juvénile
Rouge-gorge juvénile

D’où le rouge-gorge tient-il son nom ?

Comme on peut s’en douter, le rouge-gorge familier tient en partie son nom de la couleur de son plastron. Bien que cette couleur tire davantage sur l’orange que sur le rouge. Alors pourquoi “rouge-gorge”. Tout simplement, parce qu’au Moyen-Âge, le rouge s’appelait orange.

Or la couleur réelle est plus proche de l’orange que du rouge. La raison viendrait qu’au Moyen-Age, à l’époque où son nom lui a été attribué, la couleur orange s’appelait rouge… La couleur orange fait son apparition en Europe qu’au 16ème siècle, avec l’importation du fruit du même nom par les Portugais.

À noter également que les ornithologues écrivent Rougegorge et non Rouge-gorge, mais les deux orthographes sont correctes.