Différentes espèces de chouettes et de hiboux sont naturellement présentes en France, adoptant des lieux de vie très disparates. Découvrez leurs différents habitats dans la nature, leur régime alimentaire et leur mode de communication, et apprenez à protéger ces animaux menacés.

Où observer des chouettes et des hiboux dans la nature ?

L’habitat de la chouette dépend principalement de son espèce. On la rencontre dans les campagnes françaises (Chouette Effraie), dans les forêts peu denses et qui donnent sur des clairières (Chouette Hulotte), dans le creux des arbres en zones agricoles (Chouette Chevêche), ou entre 1 000 et 2000 m d’altitude dans les montagnes (Chouette Chevêchette et Chouette de Tengmalm).

Chouette fauve
Chouette fauve

De leur côté, les hiboux se montrent très discrets, et il est très difficile d’en rencontrer à l’état sauvage.

Leurs milieux naturels sont très variés et peuvent fluctuer d’une espèce à l’autre, allant des milieux forestiers et des falaises (Grand duc Européen), aux campagnes du midi (Hibou petit duc), en passant par les côtes de Bretagne (Hibou des marais).

Hibou Grand-Duc
Hibou Grand-Duc

Que mangent les chouettes et les hiboux ?

Chouettes et hiboux partagent le même régime alimentaire, et ils sont tous deux carnivores. Parmi les différents animaux que ces rapaces capturent et consomment, on retrouve :

  • de petits mammifères (souris, mulots, rats, musaraignes, lièvres…) ;
  • d’autres oiseaux ;
  • des reptiles (serpents, lézards…) ;
  • divers insectes ;
  • différents poissons ;
  • des amphibiens (notamment des grenouilles).

Chouette chasse

Les chouettes et les hiboux se nourrissent en fonction de leur espèce et de l’habitat dans lequel ils évoluent.

Comment les chouettes et les hiboux communiquent-ils entre eux ?

En fonction de l’espèce et de la situation, on distingue trois formes de vocalises chez la chouette et le hibou que sont le cri, l’alarme et le chant.

Dans un cas comme dans l’autre, le chant du hibou et de la chouette est appelé le hululement.
Selon la tonalité employée (chuintements, cris sonores et répétés, sifflements graves, claquements du bec…), les sons émis par ces rapaces nocturnes peuvent avoir plusieurs fonctions :

  • la revendication du territoire ;
  • l’appel aux femelles ;
  • l’alerte (en cas de présence d’un prédateur) ;
  • ou encore la communication entre les deux partenaires d’un couple.

Comment puis-je protéger les chouettes, les hiboux et leur habitat

Certains bons réflexes peuvent être adoptés par chacun pour protéger ces rapaces nocturnes et leur habitat :

  • planter des haies et des arbres fruitiers ;
  • conserver les saules têtards et ne pas abattre les vieux arbres creux ;
  • ne pas utiliser de produits phytosanitaires (pesticides) dans les jardins ;
  • aménager les combles avec des nichoirs et demander la réouverture des clochers ;
  • rouler moins vite la nuit ;
  • grillager les cheminées pour éviter les chutes ;
  • éviter de déranger les sites de nidification en période de reproduction.