Si vous voulez cultiver un agrume en pleine terre, il va falloir déménager dans le Sud ! En effet, les conditions climatiques y sont idéales pour la plupart des agrumes dont la rusticité ne dépasse guère – 6°C. Pour autant, d’autres agrumes peuvent supporter des températures jusqu’à – 10 °C dans de bonnes conditions de culture.

Comment cultiver les agrumes rustiques?

Souvent originaires de Chine ou du Japon, ces agrumes dits rustiques sont capables de s’adapter à des températures relativement basses, jusqu’à – 10 °C.

Lorsqu’il a atteint sa maturité évidemment car un jeune arbre se montre beaucoup plus sensible au froid. Pour autant, pour qu’il résiste au froid, il faut lui offrir des conditions de culture optimales :

Kumquat

  • Un sol léger, profond et fertile, plutôt frais pendant la période de croissance, neutres à légèrement acides, mais jamais calcaires. Ce sol doit en outre être parfaitement drainé car l’excès d’humidité en hiver serait fatal aux agrumes
  • Une exposition ensoleillée sans être soumise aux rayons brûlants du soleil. L’emplacement doit surtout être bien abrité des vents froids et des courants d’air. De plus, les agrumes n’aiment guère les embruns
  • Des arrosages réguliers sont essentiels, surtout pendant la période de croissance
  • La fertilisation avec un engrais spécial agrumes est un gage de belle fructification

Les agrumes qui résistent aux gelées jusqu’à – 10 °C

Outre le yuzu et le citronnier épineux (Poncirus trifoliata) qui produit des citrons uniquement consommables cuits, certains agrumes se montrent moins frileux.


Le kumquat (Fortunella)

Cet agrume produit de petits fruits ovales de couleur orange. Les kumquats ont la particularité de se consommer avec la peau. Ils se dégustent frais ou en confits mais ils sont également délicieux pour préparer des confitures, des marmelades, ou des sirops.

Kumquat

C’est également un petit arbre de toute beauté avec son feuillage persistant et coriace, d’un vert éclatant et luisant sur le dessus, plus terne à l’envers. La floraison, mellifère et nectarifère, intervient de mai à juillet. Les fleurs sont blanches et très parfumées. Il ne dépasse guère 2,50 m de hauteur pour une envergure de 1 m


Le mandarinier satsuma (Citrus unshiu)

Originaire du Japon, ce mandarinier est le plus résistant au froid de tous les mandariniers. Il a en outre une fructification relativement précoce, entre septembre et novembre selon les régions, et s’avère très productif.

Mandarinier

Ses fruits sont juteux, et à la fois doux et acidulés, et surtout mangeables alors qu’ils sont encore verts. Ils bénéficient d’une excellente qualité gustative et sont dépourvus de pépins. L’arbre ne dépasse pas 2,50 m de hauteur et 1,50 m de largeur. Suivant les variétés, il adopte un port érigé ou pleureur. Sa floraison blanche est bien évidemment parfumée.


Le citronnier Ichang Papeda (Citrus ichangensis)

C’est un citronnier épineux très décoratif par son feuillage pointu vert brillant et sa floraison très odorante blanc rosé. Originaire de Chine, cet arbre de 3 m en tous sens produit de petits citrons ronds jaunes à maturité.

citronnier Ichang Papeda

La pulpe est parfumée, peu juteuse, mais acide ou amère, assez proche de celle du yuzu. En revanche le zeste, très parfumé, est idéal en cuisine, surtout dans les plats asiatiques ou créoles. C’est un agrume parfait pour la pleine terre car il n’est guère exigeant.