Vous entretenez sans doute votre potager pour profiter de ses bons légumes. Pourtant, il peut également contenir des plantes médicinales dont les propriétés sont reconnues depuis la nuit des temps ! Je vous propose d’en découvrir quelques-unes.

La sauge

« Qui a de la sauge dans son jardin ne voit jamais le médecin », paraît-il ! D’ailleurs, sa racine latine « salvia » signifie « celle qui sauve ».

La saugeLa sauge officinale est antimicrobienne, stimulante, diurétique et digestive. Vous pouvez l’employer en gargarismes d’infusion froide contre les maux de gorge ou les problèmes digestifs.

En cuisine, utilisez-la dans les sauces, mélangée avec du persil, du romarin, du thym…

Trouvez-lui un emplacement chaud et ensoleillé dans votre potager, avec n’importe quel type de sol léger et bien drainé. Il s’agit d’une vivace rustique également cultivée en pot, qui peut atteindre 80 cm de hauteur et de diamètre.

La lavande

La lavande est une plante rustique qui pousse dans les sols calcaires ou argilocalcaires bien drainés. Elle s’accommode du plein soleil, même en bac.

La lavandeLa lavande aromatise les desserts, y compris les glaces. Elle est réputée pour être légèrement sédative.

Emballez les fleurs dans des sachets en tissus à glisser sous votre oreiller, ou consommez-les en infusion contre les douleurs digestives liées à l’anxiété.

Elle est également bactéricide et cicatrisante, des compresses sur les peaux abîmées ou sur les boutons font des miracles !

Le calendula ou souci officinal

Planté à mi-ombre ou en plein soleil, le calendula égayera votre potager avec ses fleurs jaune orangé, de mai à octobre.

Le calendulaLe sol peut être pauvre, à condition qu’il soit bien drainé. Le souci des jardins est une plante annuelle qui se ressème spontanément.

Ses pétales sont comestibles et apportent une note colorée dans les salades. Le calendula est antiviral, anti-inflammatoire et antioxydant.

Il calme les irritations et lésions des muqueuses et de la peau. Faites-en des infusions et des macérats huileux pour des bains de bouche, des gargarismes ou des cataplasmes et onguents.

La menthe

Non seulement la menthe a des vertus médicinales, mais elle fait également fuir les insectes de votre potager.

La mentheCultivez-la à mi-ombre, à l’abri du vent, dans un sol toujours frais et riche en humus. Elle est rustique et supporte des températures jusqu’à -20 °C en hiver et 40 °C en été.

La menthe est très envahissante, je vous suggère de la planter avec son pot, pour limiter la colonisation !

La menthe détend les muscles, particulièrement ceux du système digestif. Vous pouvez l’utiliser en infusion contre les spasmes digestifs et contre les migraines.

Le thym

Le thym supporte la sécheresse et s’accommode d’une rocaille ou d’un pot en plein soleil.

Le thymIl fleurit de mai à juillet et ses feuilles sont persistantes, en plus de pouvoir être conservées sèches.

Il entre dans la composition des bouquets garnis pour les sauces et l’accompagnement des viandes.

Une tisane de thym a des vertus antiseptiques et anti-inflammatoires dans les affections intestinales et respiratoires.

Le plantain

Mal-aimé car considéré comme une mauvaise herbe, le plantain est pourtant précieux dans votre potager. Ses feuilles hachées se consomment en salade ou cuites.

Le plantainIl est vivace et apprécie le plein soleil. Il accepte tout type de sol plutôt calcaire et pas trop sec.

Riche en mucilage adoucissant, le plantain, en tisane, fluidifie les sécrétions bronchiques et apaise les maux de gorge.

Les feuilles fraîches peuvent également être frottées à même la peau pour soulager les piqûres de moustiques.

L’ail

Les vertus de l’ail sont connues depuis l’Antiquité, les Grecs l’utilisaient contre l’asthme et comme vermifuge.

L’ailC’est toujours le cas aujourd’hui, d’ailleurs je vous déconseille d’en mettre dans votre lombricomposteur, il pourrait tuer tous vos vers !

Rustique, l’ail doit être planté à l’automne, pour une récolte le printemps suivant.

Il supporte le plein soleil et préfère un sol léger et sec, qui ne reste pas humide en hiver.

Le fenouil

Le goût anisé des bulbes de fenouil en fait un légume de choix pour accompagner poissons et viandes blanches. Les tiges, feuilles et graines sont employées comme aromates.

Le fenouilPour faire une tisane antispasmodique contre les douleurs digestives, utilisez les graines des ombelles.

Le fenouil est une vivace bisannuelle qui peut atteindre 1m80 de hauteur. Il doit être planté au printemps, au soleil, dans un sol frais, bien drainé et riche en humus.

L’ortie

Vous savez sans doute combien le purin d’ortie est précieux dans votre potager !

L’ortieL’ortie rentre également dans la composition de soupes, cakes, ou salades. Mais elle a aussi des propriétés diurétiques et antirhumatismales.

Utilisez-la en tisane ou en compresses pour les lésions de la peau, acné, eczéma…

L’ortie est une plante à rhizome traçant qui fleurit de juillet à septembre. Dans un sol riche, frais à humide, elle peut atteindre 1m50 de hauteur !

L’artichaut

Pour faire des tisanes dépuratives pour le foie, ce sont les feuilles des artichauts qu’il vous fait utiliser (et non pas les bractées dont on mange la base !).

L’artichautLes artichauts sont des plantes vivaces persistantes qui craignent l’humidité et le gel. Vous devez les planter à l’automne ou au printemps, en plein soleil, dans un sol riche et bien drainé.

Prévoyez de la place, car un seul pied a besoin d’un mètre carré !