Quand la saison de la tomates bat son plein dans le potager, c’est aussi le moment de songer à préparer ses semences pour les années suivantes. Il ne faut pas faire l’erreur d’attendre les mois de septembre ou d’octobre pour récolter vos graines.

Et oui ! À cette période, les pieds de tomate sont beaucoup moins vigoureux, souvent malades et les fruits moins beaux. Le résultat ? Vos semences seront de moins bonne qualité.

Une bonne graine, c’est le point de départ de toute culture. Si vos graines sont de bonne qualité, vous obtiendrez des plants plus robustes et des fruits savoureux.

Tout d’abord, il faut savoir que toutes les graines ne sont pas reproductibles. C’est le cas pour les variétés dites hybrides qui portent la mention “F1”. N’essayez même pas de reproduire ces variétés de tomate car cela ne fonctionnera pas. Pour en savoir sur le sujet, découvrez notre article sur les variétés de tomate.

1. Sélectionnez les plus beaux fruits

Pour récolter vos graines à partir de vos plantations, il faut sélectionner les tomates qui sont le plus caractéristique d’une variété. Dans ma vidéo, vous pouvez voir des tomates Valencia, Sweetheart, Violaceum et poire jaune.
Il suffit simplement de cueillir le plus joli fruit de votre potager pour mettre toutes les chances de votre côté pour les cultures des prochaines années.


2. Prélevez les graines

À l’aide d’un couteau, ouvrez les tomates en deux et grattez complètement l’intérieur du fruit.

Prélevez toutes les graines enrobées de pulpe et réservez les dans un récipient.
Inutile de gaspiller, les parties restantes des tomates seront bonnes à manger en salade. Il serait dommage de les jeter !


3. Laissez reposer 2 à 3 jours

Après quelques jours de repos (2 ou 3 jours), en fonction des conditions de température et d’humidité, vous remarquerez qu’une petite pellicule blanche de moisissure se forme à la surface.

Bonne nouvelle ! Pas d’inquiétude, c’est le signe que les graines sont bien détachées de la pulpe.Elles sont désormais prêtes à être nettoyées.


4. Rincez et nettoyez les graines

À cette étape, munissez vous d’une petite passoire à mailles fines et videz votre récipients de graines dedans. Ne mélangez pas les différentes graines ensemble sinon vous ne sauriez plus quelle graine correspond à quelle variété.

Avec les doigts, frottez délicatement les graines sur les mailles de la passoire pour les rincer et faire disparaître la pulpe. Veillez à ne pas laisser de pulpe car sinon il risque d’y avoir des moisissures quand vous stockerez les graines.


5. Séchez vos semences

Une fois les graines nettoyées, il faut passer à l’étape du séchage et déposer les graines sur du papier. Je déconseille le papier essuie-tout car les graines ont tendance à coller dessus et à être difficiles à prélever par la suite.

Je vous recommande l’utilisation de papier sulfurisé qui ne colle pas du tout. Pensez à noter la variété des graines que vous déposez dessus pour ne pas vous mélanger les pinceaux. Étalez les graines en une seule couche sur la feuille de papier.


6. Rangez et stockez

Après quelques heures l’air libre, vos graines seront sèches et glisseront librement sur le papier.

À ce moment, vous pourrez déposer les graines dans leur stockage définitif, à l’abri de la lumière et de l’humidité. En savoir plus : Comment récolter, sécher et conserver vos graines ?

Vos graines se conserveront 4,5 ans sans aucun problème et garderont toutes leurs capacités germinatives.