La culture de la pomme de terre est généralement assez gourmande en place, et du coup très peu adaptée aux petits potagers. Voilà pourquoi, j’avais laissé tomber l’idée de manger mes propres patates (en plus j’ai d’assez mauvais souvenirs de journées passées à genou à racler la terre pour la récolte).

J’avais déjà entendu parler de “la fameuse tour à patate“, mais je n’avais pas trop envie de voir un empilement de pneus au milieu de mon jardin. J’avais dans l’idée d’en fabriquer une plus esthétique en bois, mais lors de ma visite au salon de l’agriculture, j’ai pu constater que certains concepteurs proposait un modèle prêt à l’emploi.

Montage et installation de la tour à patates (mi-mai)

Faisons tout d’abord un point sur le matériel nécessaire :

  • La structure de la tour à patates
  • De la terre ou du terreau
  • Des pommes de terres à planter (de 3 à 5 suffiront)

Vous l’aurez compris, il n’y a pas besoin d’outils pour assembler la tour.

Le matériel nécessaire à l'installation de a tour
Le matériel nécessaire à l’installation de la tour

Il suffit en effet d’emboîter les différentes planches comme un gros puzzle grâce aux rainures. Et l’ensemble est bien fini, le bois est résistant et de qualité (du Douglas français non traité !).

Douglas français non traité
Douglas français non traité

Par manque de place dans le potager, et pour pousser un peu le test à ses limites, j’installe la tour dans un espace plus réduit : ma terrasse. C’est l’occasion d’observer le fonctionnement de la tour sans contact direct avec la terre.

Je commence donc à assembler 2 étages de la tour, je mets un peu de terreau au fond puis je positionne confortablement 3 pommes de terre germées. M’y étant pris un peu tard, il n’y avait plus grand choix dans les variétés, j’ai opté pour des Daisy.

Pommes de terre au pied de la tour
Pommes de terre au pied de la tour
Je complète ensuite la tour avec du terreau, je tasse un peu et l’installation est terminée.

Il va maintenant falloir attendre que les feuilles sortent de terre, je rajouterais alors un étage, je remplirais avec du terreau et ainsi de suite. Le but étant que des pommes de terres se forment à plusieurs niveaux au fur et à mesure de la croissance de la plante.

Voilà donc pour la première étape du test, qui va être le fil rouge de cette saison potagère.

Je ne me fais pas d’illusions sur la production que je tirerais de cette tour, l’objectif n’étant pas de subvenir à mes besoins en pomme de terre pour toute l’année, mais d’avoir au moins quelques tubercules faits maison (le fameux plaisir du “c’est moi qui l’ai fait”).

Développement des pommes de terre (fin juin)

1 mois et demi après, voici donc quelques nouvelles de cette installation et de l’évolution des pommes de terre. J’ai fini d’assembler tous les étages de la structure au grès de la pousse de la plante (j’espère qu’elle va s’arrêter là sinon elle va bientôt envahir mon voisin).

La structure de la tour à patates est complète
La structure de la tour à patates est complète
À deux étages différents, j’ai planté une nouvelle patate histoire de voir s’il est possible d’améliorer le rendement de cette façon.

La prochaine étape sera l’apparition des premières fleurs (ça ne devrait pas tarder si le soleil me donne un petit coup de main).

Je n’ai pas changé d’avis sur la qualité de la structure proposée par le fabricant de la tour, même si j’ai cassé un petit morceau (visible sur la photo), sachant que ma finesse légendaire a probablement largement contribué a cet accident (chez vous, n’utilisez pas de marteau pour encastrer les planches ;)).

À cette étape, je me demande par contre de plus en plus comment va se passer le démontage de la tour, et comment ne pas transformer ma terrasse en un grand tas de terreau (si vous avez des astuces je suis preneur).

Résultats de l’expérience : la récolte (mi-septembre)

La tour à patate est prête à être récoltée
La tour à patate est prête à être récoltée
C’est aujourd’hui le dénouement de l’expérience de cette année: la culture des pommes de terre en tour.

Rappelez-vous, j’avais commencé à construire la structure de la tour mi-mai en plantant 3 patates.

Sur la photo, vous pouvez remarquer la partie haute des feuilles qui est jaunit. Quand les fanes sont desséchées, c’est le moment de récolter les pommes de terre. Selon les variétés, la durée de culture entre la plantation des tubercules et la récolte des pommes de terre est de 90 à 120 jours. Nous y sommes !

Il est maintenant temps de vérifier si nos efforts ont porté leurs fruits, … ou plutôt leurs légumes !

La promesse était de pouvoir récolter des pommes de terre même sans jardin en les faisant pousser sur sa terrasse. Je vous propose de regarder la vidéo ci-dessus pour vérifier si elle a été tenue.

Au final, mon grand cageot (j’avais peut-être vu un peu trop large) ne sera rempli que de 2,2Kg de pommes de terre de toutes tailles. Elles vont prochainement passer au test du goût ;). Les plus petites feront parfaitement l’affaire cuites au four avec un poulet comme des rates ou des pommes de terre nouvelles. Quand aux plus gros gabarits, elles sont prédestinées à terminer en purée.

La récolte de la tour à pommes de terres
La récolte de la tour à pommes de terres