Installer dans son jardin des mangeoires et des nichoirs à oiseaux, c’est choisir de s’intéresser à la nature et de participer à sa protection. Ces petits accessoires sont le moyen d’observer les oiseaux de chez soi, du fond de son fauteuil. En quelque sorte, c’est une version “live” des documentaires télé avec des verdiers ou des mésanges en train de picorer, tout près de la fenêtre.

Où installer les mangeoires et nichoirs ?

Sur un plan purement pratique, les mangeoires permettent aux oiseaux de se nourrir et donc de survivre pendant la période où la nourriture est rare difficile à trouver.

Mangeoires et nichoirs sont aussi un moyen simple de participer à la protection des espèces en incitant les oiseaux à rester et à se reproduire des endroits calmes sans pesticides.

Mangeoire en forme de gland
Mangeoire en forme de gland, , très appréciée des oiseaux.

Mangeoires

  • A l’abri des vents dominants et de la pluie.
  • Plutôt en hauteur, sur un poteau, suspendue à une branche, sur un bord de fenêtre.
  • Dans un lieu découvert et hors de portée des prédateurs (en particulier des chats). Près d’une haie ou d’un arbuste afin que les oiseaux y trouvent un havre de paix pour y décortiquer les graines et pour se réfugier en cas de danger.

Nichoirs

  • Dans un endroit tranquille entre 1,8 et 3,5 m de hauteur.
  • De préférence orientée Est/Sud/Est.
  • Sans obstacle pour l’envol. A l’abri des vents dominants et dans un endroit un peu ombragé (accroché à un arbre par exemple).

Quand installer les mangeoires et nichoirs?

Sur le site internet de La LPO, l’association recommande un nourrissage en période de froid prolongé de mi-novembre à fin mars.

  • Mangeoires : à partir de fin octobre et jusqu’à fin mars selon les régions et l’arrivée du froid.
  • Nichoirs : en automne.

Une ou plusieurs mangeoires ?

Les oiseaux des jardins se nourrissent de graines mais ils sont très sélectifs. Par exemple, le verdier préfère le tournesol, le pinson et le rouge-gorge ont un faible pour le millet et la cacahuète fait le délice de la mésange.

Oiseau picore des graines de tournesol

On peut créer un véritable poste de nourrissage tel un “snack” pour oiseaux avec plusieurs mangeoires spécialisées. On peut aussi choisir une mangeoire de grande taille qui reçoit un mélange de graine ce qui permettra de repérer quelles espèces peuplent le jardin.

Quelle nourriture?

La nourriture à proposer aux oiseaux est de deux ordres : les graines et les matières grasses. Ce qu’il faut choisir : les graines tournesol et de millet, les cacahuètes non salées, le mélange de graines, les pains de graisse.

Ce qu’il faut éviter : le pain sec, le riz non cuit, les aliments salés (cacahuètes), la noix de coco desséchée qui sont des aliments qui peuvent faire gonfler l’estomac des oiseaux lorsqu’ils boivent.

L’utilisation d’une mangeoire

  • Remplir la mangeoire de graines une fois qu’elle est installée.
  • Éparpiller des graines autour de la mangeoire, sur le sol, sur les branches, sur le toit.
  • Approvisionner régulièrement la mangeoire

ATTENTION : Éviter l’arrêt du nourrissage des oiseaux pendant la saison froide. La suppression de nourriture serait fatale aux oiseaux qui ont pris l’habitude de venir se nourrir.


L’entretien des mangeoires et nichoirs

  • Pour éviter la propagation des maladies, il est nécessaire de nettoyer les mangeoires et les nichoirs à l’eau chaude et à la brosse.
  • Laver les nichoirs à l’entrée de l’automne.
  • Vider et nettoyer les mangeoires 2 ou 3 fois pendant la saison.

L’eau

l’eau est indispensable aux oiseaux toute l’année pour apaiser leur soif et entretien l’étanchéité de leur plumage. Placer une assiette ou mieux, un bain d’oiseau régulièrement remplie d’eau claire en veillant à ce qu’elle ne gèle pas.