Aujourd’hui, je vais vous présenter une petite bête peu sympathique mais qu’on rencontre parfois au jardin et au potager : l’altise. Ce petit insecte est capable de ravager vos cultures très rapidement car il s’en prend précisément au feuillage des plants mais heureusement de nombreuses solutions écologiques existent pour vous en débarrasser de façon naturelle et sans danger pour le reste de la faune et de la flore.

Les altises ou puces de terre

L’altise est un tout petit insecte noir de l’ordre des coléoptères. Elle ne mesure pas plus de quelques millimètres mais elle est munie d’imposantes pattes arrière et d’élytres qui lui permettent respectivement de sauter et de voler loin. La dénomination altise vient d’ailleurs du grec « haltikos » qui se traduit par « habile à sauter ».

Il existe plusieurs espèces d’altises parmi lesquelles on citera :

  • Les altises des crucifères, phyllotreta nemorum et phyllotreta atra
  • L’altise du radis, phyllotreta spp
  • L’altise de la vigne, Altica ampelophaga
  • L’altise du lin, Longitarsus parvulus

Les altises aiment la chaleur mais déteste l’eau.

phyllotreta nemorum
L’altise des crucifères, phyllotreta nemorum © gailhampshire / flickr.com

Les différentes espèces d’altises sont considérées comme des insectes ravageurs car elles se nourrissent des feuilles des plantes potagères notamment, mais aussi des semis des jeunes cultures, et que leur appétit est vorace.

Les altises sont particulièrement friandes de crucifères comme :

  • les choux
  • les choux de Bruxelles
  • les choux-fleurs
  • les choux-raves
  • les brocolis
  • les radis
  • les navets
  • les feuilles de moutarde
  • la roquette
  • le cresson
  • le colza,
  • les rutabagas, etc.

Certaines espèces d’altises ont des préférences culinaires différentes et apprécient manger les feuilles de :

  • la pomme de terre
  • l’artichaut
  • la tomate
  • la vigne
  • la betterave, etc.

En hiver, les altises femelles pondent sur les plantes et l’éclosion des œufs a lieu en moyenne 10 jours plus tard. À ce stade, les larves nouvellement nées creusent des galeries dans les feuilles puis s’insinuent dans le sol afin d’y effectuer leur nymphose.

Larves d'altise de la vigne
Larves d’altise de la vigne © Amante Darmanin / flickr.com

À la toute fin du printemps voire au début de l’été, les altises adultes ont terminé leur croissance et remontent sur la plante hôte pour y accomplir un véritable festin de son feuillage.

Elles retournent ensuite hiberner dans le sol du potager lorsque les températures fraîchissent puis pondent à nouveau sur les plantes et le cycle recommence de plus belle.

Une seule génération d’altises voit le jour chaque année mais c’est déjà bien trop tant les cultures, surtout de crucifères, peuvent être dévorées.


Est-ce que les altises piquent ?

Le surnom de « puce de terre » qui colle à la carapace des altises provient surtout d’une certaine ressemblance physique mais cela n’a rien à voir avec le fait qu’elles piquent.

Au contraire, elles ne s’intéressent qu’aux plantes et ne s’attaquent jamais aux humains et aux animaux. Seul votre potager les intéresse !


Pourquoi se débarrasser des altises ?

Altises qui se reproduisent
Altises de la vigne qui se reproduisent ©
Amante Darmanin / flickr.com
Les altises se reproduisent énormément. Selon les espèces, les femelles altises peuvent pondre jusqu’à 500 œufs ce qui donnera évidemment tout autant de larves en pleine croissance et qui devront se nourrir !

Quand l’hiver se termine, elles s’attaquent aussi bien aux feuilles des plantes potagères, notamment les crucifères, aux jeunes pousses et aux semis de vos plants.

Les dégâts dans les cultures sont considérables et les dommages très importants.

Il est donc essentiel de mettre en place des solutions de lutte efficaces pour prévenir et contrer les attaques d’altises.


Quel insecticide contre les altises ?

Il n’est pas question de faire la promotion des insecticides qui tuent la planète. On préférera parler ici de prévention. D’ailleurs, les altises étant des insectes tellement mobiles, il serait quasiment impossible de traiter tout l’espace qu’elles occupent.

Elles n’ont pas de prédateurs dans la nature, il faut donc ruser pour s’en débarrasser.

Comment lutter naturellement contre les attaques d’altise ?

Altise en gros plan
Altise en gros plan © Elena Regina / flickr.com
Pour lutter naturellement contre les attaques d’altises, plusieurs moyens s’offrent à nous pour sauver le jardin, le potager et les végétaux qui les composent.

N’ayant pas de prédateurs naturels, il faut donc trouver des solutions et des traitements naturels qui sont efficaces mais qui ne mettent pas en danger l’environnement et l’écosystème.

Pour commencer, on peut tirer parti du fait que les altises détestent l’eau.

Il suffit alors d’arroser les plantes sur lesquelles elles se sont installées et de pailler chaque pied afin d’y maintenir une humidité constante.

Altise qui se nourrit
Altise qui se nourrit © gailhampshire / flickr.com
On peut ainsi espérer tuer des adultes mais aussi des individus encore au stade de larves. Cette technique fonctionne parfaitement mais ne peut pas être mise en place pour les plantes qui développent de la moisissure sur leur feuillage à l’instar des plants de tomates par exemple.

Dans la même optique, vous pouvez pulvériser sur les altises du purin d’ortie, des infusions de tanaisie, d’ail ou de la bouillie bordelaise. Vous devriez voir la population d’adultes très fortement décroître dans les jours qui suivront.

Les altises détestent également le froid. Si certains de vos plants apprécient l’ombre, ce n’est pas du tout le cas des insectes qui nous préoccupent.

Pour protéger les semis et les plantes adultes, un voile anti-insectes ne coûte pas très cher et c’est efficace. Vous pouvez aussi installer des bandes collantes et les insectes y seront ainsi piégés.

Au jardin, beaucoup d’animaux peuvent s’avérer très utiles. Je pense plus particulièrement aux oiseaux et aux crapauds qui adorent manger des insectes. Ne les chassez surtout pas, ils sont vos alliés ! Attirez-les et laissez-les se régaler.

Pour lutter contre les altises, on doit aussi s’occuper du sol. En binant la terre, vous aurez de grandes chances de détruire une bonne partie des œufs. Étalez de la terre de diatomée ou de la cendre de bois autour des plantes pour repousser les altises.

Enfin, il est conseillé de restreindre les apports en azote car il a tendance à rendre les feuilles encore plus tendres et donc encore plus appétissantes.


Quelle plantes associer au potager pour se prémunir des attaques d’altise ?

L'absinthe pour repousser les altises
L’absinthe pour repousser les altises.
Pour se prémunir des attaques d’altises, on peut compter sur une technique ancestrale qui a maintes fois montré son efficacité : le compagnonnage ou la complémentarité des plantes.

L’idée est d’associer dans son jardin et son potager des plantes qui sont bénéfiques les unes envers les autres et qui peuvent aussi repousser certains nuisibles comme les insectes. Dans le cas qui nous intéresse aujourd’hui, vous pouvez planter de la tanaisie, de l’absinthe ou du trèfle blanc qui vont les repousser.

Les plantes aromatiques dégagent des odeurs fortes qui incommodent fortement la plupart des insectes.

Pour lutter contre les altises, la cataire fonctionne parfaitement. Plus connue sous le nom d’herbe à chat, elle contient une huile essentielle, particulièrement efficace.