En France, le figuier est surtout cultivé en pleine terre sur le pourtour méditerranéen. En effet, bien que relativement rustique, ce fruitier supporte mal les températures inférieures à -10 °C. Aussi, bien préparer son figuier à l’hiver permet de s’assurer une belle récolte l’été suivant.

Cultiver des variétés de figuiers bien rustiques

Pour profiter chaque année de belles récoltes de figues, le mieux est encore de cultiver les variétés de figuiers les plus résistantes au gel. Parmi les figuiers les plus rustiques, on trouve :

Variété de figuier

  • Le Ficus carica ‘Brown Turkey’, un figuier bifère et autofertile capable de résister à des gelées jusqu’à -30°C. Ses fruits de taille moyenne en été (petits en automne) sont recouverts d’un épiderme brun-rouge qui renferme une chair goûteuse.
  • Le Ficus carica ‘Brunswick’, un figuier autofertile et bifère très rustique, capable de survivre par -20 °C. Également bien résistant à la sécheresse, il offre, en été, une récolte abondante de gros fruits d’une couleur brun-rouge clair.
  • Le Ficus carica ‘Hardy Chicago’, un figuier bifère résistant au-delà de -20 °C. Ce fruitier produit de petites figues violettes à long pédoncule et à la chair rouge, douce et miellée.

Planter le figuier à emplacement protégé

Un emplacement protégé est essentiel afin d’aider votre figuier à résister au froid hivernal.

Figuier en pot

Certaines variétés de figuiers peuvent parfaitement être cultivées en pot. Il est d’ailleurs intéressant de souligner que bien des figuiers restent sensibles au gel jusqu’à leur dixième année.

Ainsi, plus l’arbre est vieux, plus il supporte bien le froid. Il est donc pertinent de cultiver les jeunes arbres en bac durant leurs premières années de vie, et de les planter en extérieur lorsqu’ils sont devenus plus résistants au gel.

Figuier en pot

Si le figuier en pot passe l’été dehors en plein soleil, il doit en revanche être rentré pour l’hiver. Placez-le à emplacement peu lumineux et non chauffé, avec une température ambiante comprise entre 0 et 10 °C.

Figuier en pleine terre

Les figuiers destinés à une plantation au jardin doivent être installés en plein soleil, dans un sol meuble et perméable.

  • Optez donc pour un emplacement protégé des intempéries et à l’abri du vent. N’hésitez pas à installer votre fruitier le long d’un mur. Cette construction lui offrira une protection bienvenue une fois que les températures auront chuté.
  • Sachez également que la nature du sol de plantation peut, elle aussi, améliorer la rusticité de votre figuier. Aussi, plantez ce dernier dans une terre bien drainée, afin d’éviter l’eau stagnante qui pourrait sinon favoriser le gel des racines de l’arbre. Afin d’améliorer le drainage du sol, n’hésitez pas à remplir partiellement le trou de plantation avec du gravier.

Couvrir le figuier avec des protections hivernales

La meilleure façon de protéger le figuier du gel, c’est de recouvrir la terre au-dessus de ses racines avec un paillis d’une vingtaine de centimètres d’épaisseur. Utilisez pour cela des feuilles, du roseau de Chine ou un peu de fumier composté.

Les parties aériennes du fruitier peuvent également être protégées avec plusieurs couches de voile d’hivernage. Installez cette protection uniquement en cas de vague de grand froid. Pensez à retirer le voile dès que les températures repassent au-dessus de 0 °C.

Si votre figuier est jeune, enveloppez la couronne avec du voile intissé ou une natte de Jute, une fois que les feuilles sont tombées. Retirez cette protection au plus tard au printemps suivant (période de débourrement de l’arbre).

Au printemps, taillez les branches noircies par le gel. Vous pouvez également enrichir la terre au pied du fruitier afin de l’aider à sortir de sa dormance hivernale.