Le Crosne du Japon, Stachys affinis, que l’on appelle aussi artichaut de Chine, est un légume racine aujourd’hui tombé dans l’oubli. Pourtant, sa forme originale et sa saveur fine qui rappelle la noisette sont autant de bonnes raisons de le cultiver dans votre potager.

Le Crosne du japon, un tubercule étonnant

Le Crosne du Japon est un légume racine perpétuel de la famille des Lamiacées et originaire de Chine. L’artichaut de Chine est une plante rhizomateuse.

Crosne du Japon : un petit tubercule

Sous le sol, elle produit de nombreux tubercules blanchâtres, annelés, allongés et renflés aux extrémités. En surface, ses touffes denses sont composées de tiges pubescentes et dressées, d’une hauteur d’environ 40 cm.

Ces tiges quadrangulaires et rameuses portent de nombreuses feuilles effilées à nervures creuses et à bords crénelés. Les fleurs roses et de petite taille s’installent à l’aisselle de ces feuilles.

Récolte du crosne du Japon

Comment cultiver le Crosne du Japon ?

Facile de culture, le Crosne du Japon peut être cultivé dans tout l’Hexagone. On le plante en situation ensoleillée, dans un sol léger et frais, mais sans excès d’humidité.

Cultiver le crosne du Japon

Afin de profiter d’un bon rendement, il est préférable de le cultiver en butte, comme la pomme de terre, et de le biner régulièrement en surface (en prenant garde de ne pas abîmer les rhizomes).

Les arrosages ne sont nécessaires qu’en cas de sécheresse et un épais paillage permet de conserver la fraîcheur du sol.


Comment cuisiner l’artichaut de Chine ?

Au XIXe siècle en Europe, le Crosne du Japon fait partie des grandes stars de l’assiette, avant de tomber dans l’oubli au fil du temps.

Cependant, depuis quelques années, sa cote de popularité connaît un nouveau frémissement, alors que son subtil goût de noisette séduit de plus en plus de cuisiniers.

En effet, ses tubercules sont appréciés pour leur petit goût sucré qui rappelle sensiblement la saveur du topinambour, de l’artichaut ou encore du salsifis.

Crosne sur l'étal du primeur

Riche en protéines, en glucides et en sels minéraux, on consomme l’artichaut de Chine comme un légume. Fragile, le tubercule doit être consommé rapidement après la récolte qui débute lorsque le feuillage est sec, à partir du mois de novembre.

Les tubercules du Crosnes du Japon peuvent être cuisinés de nombreuses façons. On les consomme tout l’hiver, après les avoir brossés afin de retirer leur peau fine.

Ils sont alors cuits à l’eau, à la vapeur ou à l’étouffée, pour être ensuite poêlés, frits, préparés en ragoût, en gratin, dégustés au jus ou en encore en salade…

Afin de profiter pleinement de leurs saveurs subtiles, l’idéal est encore d’utiliser un mode de cuisson neutre pour cuire les tubercules, avant de simplement les assaisonner avec un peu de sel et de poivre, ou de les faire revenir à la poêle dans du beurre.