Craquantes et croquantes, les mini-carottes garnissent souvent les tables à l’heure de l’apéritif. Aimées des adultes et des enfants, ces petites carottes toutes mignonnes ne demandent aucune préparation. Mais dans le sachet se cachent quelques aberrations qui devraient vous dissuader d’en acheter et d’en manger !

La vérité derrière ces mini-carottes

Le marketing tend à faire croire aux consommateurs que ces mini-carottes sont des variétés de carottes miniatures. Faciles à croquer et à manipuler, elles plaisent aux adultes comme aux enfants.

mini-carottes

Pourtant, ces mini-carottes ne sont que des morceaux de grosses carottes, coupées, arrondies aux angles et lissées pour devenir des « bébés » carottes. Là est donc la première tromperie.

Au-delà de ce leurre, la saveur n’est pas au rendez-vous ! Lavées, aseptisées et conditionnées sous sachet, ces carottes perdent le goût à la fois doux et légèrement sucré caractéristique de la « vraie » carotte.

À la dégustation, elles sont totalement insipides.

Ne pas manger ces mini-carottes pour le maintien de son bien-être

C’est flagrant lorsqu’on ouvre le sachet ! Une odeur de chlore s’en dégage. Logique puisque ces mini-carottes sont, le plus souvent, trempées dans l’eau chlorée ou des produits chimiques avant d’être ensachées.

Et ce afin d’éliminer le risque de transmission de bactéries comme la fameuse E.Coli, la listéria ou la salmonelle. Tout en augmentant leur durée de conservation.

De plus, l’aspect un peu visqueux de ces carottes n’engage pas vraiment à les consommer. Même s’il s’agit d’un signe de déshydratation.

Ne pas acheter ces mini-carottes pour le respect de la planète

Ces mini-carottes n’ont rien de très écologiques ! D’abord, elles sont vendues dans des sachets en plastique.

Ensuite, derrière ce petit calibrage se cachent différents passages dans des machines, consommatrices d’énergie, pour les trier, les couper, les laver, les javelliser, les empaqueter…

Le seul geste intéressant pour l’environnement est d’utiliser des carottes moches qui auraient dû être jetées car elles ne répondaient pas aux standards de la grande distribution.

Mini-carottes industrielles.
Mini-carottes industrielles.

C’est donc à la base une solution antigaspi qui malheureusement est devenue une aberration écologique. Aujourd’hui, les agriculteurs plantent des carottes spécialement adaptées à ce marché.

C’est également une aberration économique puisque ces mini-carottes coûtent 3 à 4 fois plus cher que des carottes vendues en vrac.

Plutôt des vraies carottes préparées en 5 minutes

Si vous avez envie d’offrir des carottes croquantes à l’apéro, à tremper dans le houmous ou le guacamole, il suffit d’éplucher quelques carottes et de les couper en petits bâtonnets.

En 5 minutes chrono c’est fait ! Et c’est bien meilleur en termes de saveur et d’écologie. Sans oublier votre portefeuille!