La taille présente de nombreux avantages permettant de conserver un arbre vigoureux et esthétique.

Néanmoins, il est bon de souligner que l’olivier à fruits se taille différemment de l’olivier d’ornement. Il en est de même pour un olivier qui n’a jamais été taillé ou pour un olivier taillé en nuage qui apportera à coup sûr une touche zen japonisante à votre jardin.

À quelle période tailler un olivier ?

La taille de l’olivier s’effectue généralement avant la floraison, c’est-à-dire entre mars et mai, afin d’éviter les premières gelées.

Pour ce faire, il faut tuteurer l’arbre et le laisser grandir jusqu’à que son tronc atteigne 1 à 1,20 m de diamètre. La taille peut alors commencer, qu’il s’agisse d’une taille annuelle, une taille de formation ou d’une taille à la suite de dégâts causés par le gel.

  • L’olivier d’ornement se taille légèrement au mois d’avril. Il faut éliminer le bois mort. L’objectif est d’obtenir une couronne aérée, ramifiée et équilibrée, tout en renforçant le tronc.
  • L’olivier à fruits a besoin de tailles régulières. Conservez 5 branches charpentières et supprimez les branches qui se croisent au cœur de l’arbre. Vous favoriserez ainsi la production des olives et empêcherez l’arbre fruitier de trop s’étendre.

Quel matériel utiliser pour tailler un olivier ?

Pour réaliser la taille d’un olivier mais aussi de tous les arbres et arbustes de votre jardin, vous aurez besoin des outils suivants :


Le sécateur

Le meilleur sécateurPour tailler les petites branches de l’olivier, il est indispensable d’être équipé d’un bon sécateur. Je vous conseille un modèle de sécateur manuel à ressort. Sa lame est très bien affûtée, son manche est robuste et enveloppé de silicone très agréable pour les mains.

Le meilleur sécateur

Il est vendu avec un ressort de rechange. Dans notre banc d’essai dédié, je vous conseille aussi l’utilisation d’un sécateur déporté pour les branches moins accessibles. L’outil s’avérera pratique pour tailler l’olivier mais aussi tous les autres arbres qui nécessitent un entretien annuel.


La scie arboricole

scie arboricoleAppelée aussi scie d’élagage, elle permet de couper les branches qui sont trop épaisses pour le sécateur. Comme le sécateur, il est important d’acheter du bon matériel. La lame d’une scie de mauvaise qualité ou trop fine se pliera trop facilement à la moindre résistance.

Voir le meilleur prix

Je préfère aussi une scie avec un manche recourbé pour éviter qu’elle ne glisse dans la main. J’utilise la scie distribuée par la marque Oregon. Sa lame est fabriquée à partir d’un acier japonais à haute teneur en carbone. L’outil résiste aux intempéries, à la Rouille. La scie est livrée avec un fourreau de sécurité.


L’ébrancheur

ébrancheur BahcoComme la scie, l’ébrancheur permet de venir à bout de branches plus épaisses. C’est en quelques sortes, un gros sécateur avec un manche plus long. J’utilise l’ébrancheur de la marque Bahco depuis des années.

L’outil réalise des coupes nettes et le gros avantage est qu’il est ultra léger. Avec son manche en aluminium, il ne pèse que 400 grammes ! C’est un point important lorsque l’on est amené à tenir cet outil à bout de bras dans des positions parfois inconfortables.

Voir l’ébrancheur


La cisaille

CisaillePour peaufiner l’entretien de l’olivier, la cisaille s’avère être un outil indispensable. Elle permet, par exemple, d’obtenir un olivier taillé en plateau ou en nuage. Je vous propose une pépite en la matière : la cisaille Berger.

Élégante, robuste et bien affûtée, la cisaille Berger permet de réaliser des coupes nettes et précises pour apporter une forme esthétiques à votre olivier mais aussi tous les arbres ou arbustes buissonnants.

Voir le meilleur prix


Tailler un olivier qui n’a jamais été taillé

L’olivier supporte les tailles sévères. Si le vôtre n’a jamais été taillé, il est important de stimuler son développement en coupant les branches au plus près du tronc. Les olives seront d’autant meilleures lorsqu’elles poussent proches du tronc.

  • Partez du cœur de l’arbre vers l’extérieur, de bas en haut ;
  • Retirez les branches les plus fragiles ainsi que les gourmands, que vous pouvez éventuellement bouturer, mais n’enlevez pas le bourgeon terminal ;
  • Raccourcissez le tiers des branches les plus vigoureuses. La fructification sera ainsi plus rapide.

Il convient parfois de tailler un olivier, qui n’a jamais été taillé et qui est difforme, à ras du sol. Dans ce cas, choisissez une branche vigoureuse et tuteurez-la à la verticale. Éliminez ensuite les autres branches. Vous pouvez aussi apporter un fertilisant afin de favoriser la croissance de nouveaux rameaux.

Un olivier centenaire pourra être taillé tous les trois ans dès le mois de juin, afin d’éviter le risque de gelées matinales.


Tailler un petit olivier d’ornement

Tailler l'olivier d'ornement au sécateurLa taille de l’olivier d’ornement s’effectue à la fin de l’hiver, chaque année. Elle est plus légère, plus rapide et donc moins précise que celle effectuée sur l’olivier à fruits.

L’objectif est de donner une forme esthétique et décorative à l’arbre.

Néanmoins, il est tout de même important d’utiliser un sécateur bien affûté et de le tenir dans le bon sens. Le côté coupant de la lame se place au niveau du bourgeon ou du nœud conservé alors que le côté opposé sert à couper la partie ciblée.

Bien que cela ne soit pas obligatoire, tailler un olivier d’ornement permet de :

  • limiter sa capacité à s’étendre, ce qui peut être nécessaire dans un petit jardin ;
  • laisser la lumière pénétrer jusqu’au cœur de l’arbre ;
  • favoriser la pollinisation en rendant ses fleurs plus accessibles ;
  • prévenir les attaques parasitaires et réduire ainsi le risque de prolifération de maladies.

Comment tailler un olivier en nuage

Inspirée des jardins japonais, la taille en nuage consiste à sculpter le houppier de l’arbre de façon harmonieuse afin de former des nuages de verdure de même taille sur différents étages. Les nuages se positionnent à l’extrémité des branches principales ou des ramifications.

olivier nuage niwaki

Voici comment procéder :

  • Retirez les branches qui se croisent ainsi que le bois mort ;
  • Observez la charpente et prenez votre temps pour identifier les branches principales qui porteront les nuages ;
  • Supprimez à ras tous les petits rameaux sur une longueur d’environ 10 cm depuis le départ des branches. Vous obtiendrez ainsi une meilleure vision globale de la structure de l’olivier et repérerez plus facilement les rameaux trop faibles, gênants ou en surnombre.
  • Supprimez les rameaux entre les branches sélectionnées afin de créer du vide entre les « futurs nuages ».
  • Tournez autour de l’arbre. Commencez à former des nuages en taillant l’extrémité des branches et en dégageant le dessous afin que les nouvelles pousses soient concentrées sur le haut. Les nuages doivent être éloignés de l’axe central et positionnés en quinconce pour ne pas empêcher la lumière de pénétrer.
  • Pour une silhouette harmonieuse, vous pouvez forcer l’orientation en attachant quelques branches avec des cordes que vous laisserez en place plusieurs années.

Articles à lire également