Posséder une serre dans son jardin est un atout non négligeable pour hiverner ses plantes frileuses et préparer ses semis. Pour autant, en hiver, il peut y geler. Nos conseils pour conserver un minimum de chaleur dans sa serre.

L’importance de l’emplacement de la serre

Pour prolonger les saisons au potager et au jardin d’ornement, une serre peut être un investissement très rentable. On peut y faire ses semis précoces, y cultiver des plantes potagères ou ornementales, y installer ses boutures, y hiverner ses plantes gélives…

Serre en hiver recouverte de neige.
Serre en hiver recouverte de neige.

D’emblée, en ces périodes d’inflation énergétique et de limitation des gaz à effet de serre, seront privilégiées les serres froides. Cette serre doit être équipée de systèmes d’aération, primordiaux pour éviter le confinement.

Si le choix du type de serre est important, son emplacement l’est tout autant. En effet, une serre froide bien exposée peut accumuler de la chaleur en hiver.

Choisissez l'exposition de votre serre avec soin.
Choisissez l’exposition de votre serre avec soin.

Suivant la zone climatique où vous habitez, la serre doit être exposée différemment. Ainsi, dans le Sud, il est recommandé de l’orienter nord-sud. Et ailleurs, une orientation est-ouest est préférable. Avec la porte à l’est. De ce fait, une des longueurs de la serre sera tournée vers le sud afin qu’elle profite des rayons du soleil.

Si vous en avez la possibilité, pensez aussi aux serres accolées à la maison qui profitent de l’inertie thermique des façades.

Comment préparer et isoler une serre pour garder la chaleur en hiver?

En hiver, à l’intérieur d’une serre non chauffée, il peut ponctuellement geler. Et les conséquences peuvent être graves pour les plantes qui y sont hivernées. L’objectif est donc de capter un maximum de chaleur et surtout de la conserver à l’intérieur. Pour cela, plusieurs astuces peuvent être mises en œuvre:

  • Nettoyer les parois intérieures et extérieures de sa serre à l’eau savonneuse et rincer à l’eau claire pour favoriser la pénétration de la lumière et des moindres rayons de soleil hivernaux. À faire en fin d’automne
  • Installer des palettes sur le sol, recouvertes de polystyrène, pour isoler les plantes en pot du froid. Il est également possible de disposer des étagères ou des tables de culture sur lesquelles seront posées les plantes. Les pots des plantes les plus frileuses se placent dans des cartons garnis de papier journal ou de paille. Un voile d’hivernage sur la partie feuillée des plantes permet de gagner quelques degrés.
  • Vérifier avec soin l’étanchéité de votre serre. Le moindre courant peut faire baisser drastiquement la température intérieure
  • Poser sur les parois intérieures de votre serre du papier à bulles ou une bâche en polyéthylène à l’aide de scotch double-face. Pour renforcer l’isolation, il est également possible de disposer des plaques de polystyrène sur la face de votre serre exposée au nord.

Et si vous chauffiez votre serre sans rien dépenser ?

Avec le réchauffement climatique et ses conséquences, oubliez le chauffage à gaz ou électrique…Mieux vaut privilégier des solutions écologiques et par là même économiques.

Ainsi, il est possible pour augmenter légèrement la température, en particulier la nuit, de jouer avec le principe de la masse thermique.

Certains matériaux comme la terre cuite, la pierre, la brique…absorbent la chaleur du jour et la restituent la nuit. Il suffit de tapisser le sol de ces matériaux.

L'intérieur de la serre en hiver.
L’intérieur de la serre en hiver.

Le principe est le même avec un bidon rempli d’eau bouillante placé au milieu de la serre le soir. Il diffusera sa chaleur tout au long de la nuit.

Une alternative consiste à installer un bac à compost dans sa serre durant tout l’hiver. En effet, en se décomposant, les déchets organiques génèrent de la chaleur qui peut empêcher les plantes environnantes de geler.

En revanche, il faut veiller à bien remuer le compost, à l’équilibrer en matières sèches et en matières humides et surtout aérer la serre la journée à cause des émanations de dioxyde de carbone.

Alors, certes, ces solutions ne sont pas miraculeuses, surtout en cas de gelées sévères, mais elles peuvent permettre de grappiller quelques degrés.